planter

(Mot repris de plantes)
Recherches associées à plantes: fleurs

planter

v.t.
1. Mettre en terre pour qu'il s'y développe : Planter du persil semer arracher, déraciner
2. Garnir un lieu d'arbres, de végétaux : Planter de tilleuls un parc boiser
3. Enfoncer dans une matière plus ou moins dure : Planter un pieu dans le sol 1. ficher
4. Poser, placer debout ; installer : Planter une tente monter ; démonter
5. Fam. Abandonner, quitter brusquement : Il m'a planté là, devant le restaurant.

se planter

v.pr.
1. Se camper debout et immobile : Elle se planta devant lui, attendant une réponse.
2. Fam. Percuter accidentellement qqch avec une voiture, une moto : Il s'est planté contre un arbre.
3. Fam. Faire une erreur ; subir un échec : Les instituts de sondage se sont plantés se tromper échouer ; réussir
4. Fam. Cesser de fonctionner, en parlant d'un ordinateur, d'un logiciel : L'ordinateur s'est planté.

planter


Participe passé: planté
Gérondif: plantant

Indicatif présent
je plante
tu plantes
il/elle plante
nous plantons
vous plantez
ils/elles plantent
Passé simple
je plantai
tu plantas
il/elle planta
nous plantâmes
vous plantâtes
ils/elles plantèrent
Imparfait
je plantais
tu plantais
il/elle plantait
nous plantions
vous plantiez
ils/elles plantaient
Futur
je planterai
tu planteras
il/elle plantera
nous planterons
vous planterez
ils/elles planteront
Conditionnel présent
je planterais
tu planterais
il/elle planterait
nous planterions
vous planteriez
ils/elles planteraient
Subjonctif imparfait
je plantasse
tu plantasses
il/elle plantât
nous plantassions
vous plantassiez
ils/elles plantassent
Subjonctif présent
je plante
tu plantes
il/elle plante
nous plantions
vous plantiez
ils/elles plantent
Impératif
plante (tu)
plantons (nous)
plantez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais planté
tu avais planté
il/elle avait planté
nous avions planté
vous aviez planté
ils/elles avaient planté
Futur antérieur
j'aurai planté
tu auras planté
il/elle aura planté
nous aurons planté
vous aurez planté
ils/elles auront planté
Passé composé
j'ai planté
tu as planté
il/elle a planté
nous avons planté
vous avez planté
ils/elles ont planté
Conditionnel passé
j'aurais planté
tu aurais planté
il/elle aurait planté
nous aurions planté
vous auriez planté
ils/elles auraient planté
Passé antérieur
j'eus planté
tu eus planté
il/elle eut planté
nous eûmes planté
vous eûtes planté
ils/elles eurent planté
Subjonctif passé
j'aie planté
tu aies planté
il/elle ait planté
nous ayons planté
vous ayez planté
ils/elles aient planté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse planté
tu eusses planté
il/elle eût planté
nous eussions planté
vous eussiez planté
ils/elles eussent planté

PLANTER

(plan-té) v. a.
Mettre un végétal en terre pour qu'en prenant racine il croisse. Planter des saules, des choux, des salsifis.
Heureux donc qui jouit d'un bois formé par l'âge ! Mais plus heureux celui qui créa son bocage, Ces arbres, dont le temps prépare la beauté ! Il dit comme Cyrus : c'est moi qui les plantai [DELILLE, Jard. II]
Planter un bois, une avenue, une allée, planter des arbres de manière qu'ils forment un bois, une avenue, une allée.
Il plante un jeunne bois, et il espère qu'en moins de vingt années il lui donnera un beau couvert [LA BRUY., XI]
Fig. Il est allé planter ses choux chez lui, il est allé planter ses choux ou planter des choux, c'est-à-dire il s'est retiré à la campagne.
La conclusion fut que le maréchal de Créquy est allé à la campagne dans sa maison planter des choux, aussi bien que le maréchal d'Humières [SÉV., 134]
Fig. On l'a envoyé planter des choux, ses choux, se dit de quelqu'un qui a été relégué à la campagne.
Et finit, à force de folies, par se faire rappeler et renvoyer planter ses choux [J. J. ROUSS., Confess. VII]
Fig. Planter des lauriers, s'est dit (par une métaphore qui ne s'est pas accréditée) pour remporter des victoires.
Le nombre des lauriers qu'il a déjà plantés [MALH., II, 11]
Absolument.
Un octogénaire plantait ; Passe encor de bâtir, mais planter à cet âge ! [LA FONT., Fabl. XI, 8]
Quand il s'agit de bâtir, dit-il, il faut délibérer longtemps, et souvent ne point bâtir ; mais, quand il s'agit de planter, il ne faut pas délibérer, mais planter sans délai [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. XI, 2e part. p. 63, dans POUGENS.]
Fig. et populairement. Vienne qui plante, sont des choux, ou, simplement : Vienne, arrive qui plante ! se dit d'une chose qu'on veut faire à tout hasard (locution qui paraît signifier, au propre : vienne quelqu'un qui plante, et voilà que ce sont des choux qu'il plante).
Arrive qui plante, Sancho Pança est gouverneur, [, D. Quichotte, dans LE ROUX, Dict. comique]
Semer, en parlant des noyaux, des pepins, des pois, etc. qu'on met en terre. Planter des noyaux, des pepins, des fèves, des haricots.
Garnir un terrain de végétaux. Planter un terrain de vignes, d'oliviers.
De quoi planterez-vous ce carré ? Dans ces jardins qu'Agrippine a plantés [LEGOUV., Épich. et Nér. I, 1]
Fig. Il se dit quelquefois, dans un style familier d'ailleurs, des hommes mis quelque part comme des plantes.
Depuis que la nature ici-bas m'a planté [RÉGNIER, Sat. XI]
La Providence a planté des hommes en Amérique et sous le cercle polaire [VOLT., Mœurs, Races.]
Fig. Fixer en terre ou ailleurs, comme une plante qu'on met dans le sol. Planter un poteau.
Quelques aventuriers qui, plantant des cabanes durant l'été pour faire un commerce d'échange avec les sauvages, disparaissaient le reste de l'année [RAYNAL, Hist. phil. XVII, 18]
....Sous l'abri sacré du chêne aimé des Francs, Clovis avait planté ses pavillons errants [LAMART., Méd. II, 17]
Fig. et familièrement. Planter le piquet en quelque lieu, voy. PIQUET. Planter des échelles à une muraille, y appliquer des échelles. Planter un étendard, un drapeau, l'arborer sur les remparts d'une ville prise d'assaut.
Va sur les bords du Rhin planter tes pavillons [CORN., Hor. I, 1]
Fig. Planter l'étendard de la croix, planter la foi dans un pays, y introduire la religion chrétienne.
Ce n'est point par la force que la foi a été plantée [BOURDAL., Car. 1, Relig. chrét. 284]
Poser, placer, enfoncer.
Devant moi justement on plante un grand potage [RÉGNIER, Sat. X]
Il lui planta la javeline fort avant [D'ABLANC., Arrien, liv. II, dans RICHELET]
Le conducteur du brancard, que l'ardeur du soleil avait assoupi, alla planter le brancard dans un bourbier [SCARR., Rom. com. I, 7]
Planter un baiser, appliquer fortement un baiser sur la joue de quelqu'un.
Voilà Mlle du Plessis qui entre ; elle me plante ce baiser que vous connaissez [SÉV., 1er juill, 1671]
Populairement. Planter un soufflet sur la joue de quelqu'un, lui donner un soufflet. Fig. et familièrement. Planter quelque chose au nez de quelqu'un, lui dire quelque chose d'incongru, et aussi lui faire quelque reproche en face.
J'allai dire que je l'avais vu à cinq ou six ans, et que j'admirais qu'on pût croître en si peu de temps ; sur cela, il sort une voix terrible de ce joli visage qui me plante au nez d'un air ridicule que mauvaise herbe croît toujours [SÉV., 233]
Fig. Planter des cornes, faire porter des cornes à un mari.
Ixion, qui, après avoir été admis à la table de Jupiter, lui voulut planter des cornes [D'ABLANC., Lucien, Épîtres saturnales.]
En planter, planter des cornes.
Je sais les tours rusés et les subtiles trames Dont pour nous en planter savent user les femmes [MOL., Éc. des f. I, 1]
Terme d'architecture. Planter un édifice, faire les premiers travaux pour le construire. Fig.
Toi, dont la Providence en merveilles profonde Planta dessus un rien les fondements du monde [RÉGNIER, Poëme sacré.]
Planter une personne en quelque endroit, l'y aposter. Fig. Planter là quelqu'un, l'abandonner, le quitter.
Et si, sans le fâcher, Je puis vous planter là, vous et sœur Isabelle, Tenez-vous tout planté [TH. CORN., D. César d'Avalos, V 4]
Planter là l'univers, s'éclipser brusquement [GRESSET, Sidn. I, 6]
Quand tu aurais planté là pour huit jours ton mari, ton ménage et tes marmots, ne dirait-on pas que tout eût été perdu ? [J. J. ROUSS., Hél. VI, 1]
Ils ont voulu m'emmener au spectacle, mais je les ai plantés là [P. L. COUR., Lett. II, 104]
Planter là quelqu'un pour reverdir, ou, simplement, le planter là, le laisser en quelque endroit, sans venir le reprendre, quoiqu'on le lui ait promis. Il se dit aussi de la rupture des liens d'affection.
Non, si j'étais de vous, je le planterais là [RÉGNIER, Sat. XII]
Et Marinette aussi.... M'a planté là comme elle [MOL., le Dépit, IV, 2]
Le moindre retour pour une ingrate qui l'avait planté là [HAMILT., Gramm. 10]
Planter là, signifie aussi laisser dans l'abandon. Ce gueux a planté là sa femme et ses enfants. Planter là une chose, ne plus s'en occuper.
J'en avais commencé un [compliment pour M. de Vivonne] ; ma plume n'était pas en train, j'ai tout planté là [SÉV., 26 mars 1680]
En sucrerie, planter les formes, les distribuer sur plusieurs files dans la pièce destinée à cet usage. Planter le sucre, dresser les formes sur les pots, pour que l'eau contenue dans la terre traverse tout le pain.
10° Se planter, v. réfl. Être planté. Cet arbre se plante au printemps. Être garni d'arbres, en parlant d'un terrain.
Les maisons s'élèvent de tous côtés, les jardins vont se planter [VOLT., Lett. Mme de St-Julien, 1er oct. 1775]
11° Fig. Se poster.
Quand lui, la face ouverte et nullement émue, Hardi, s'étant planté sur le bord de la tour [ROTR., Antig. I, 2]
C'est ce qu'il faut voir, dit-il, en repoussant celle qui s'était plantée sur son passage [HAMILT., Gramm. X]
Se loger.
Je n'approuve point qu'il [Vardes] ait quitté notre quartier : il est allé se planter au fond du faubourg Saint-Germain [SÉV., 1er mars 1684]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    E dist à ceaus [ceux] qui plantoient vignes.... [, Machab. I, 3]
    E jo aturnerai un lieu à mun pople de Israel, e si l'i planterai, et jo si mandrai od lui [demeurerai aveclui] [, Rois, p. 143]
    Ço que Deus ad planté ne larra [laissera] pas perir [, Th. le mart. 87]
  • XIVe s.
    Biel fait des bons conte tenir, Cui on voit le bien maintenir ; Mais cler planté sont al tans d'ore [J. DE CONDÉ, t. III, p. 161]
    L'en plante l'erbe amere pour fere pocion ou medecine [ORESME, Eth. VIII, 14]
  • XVe s.
    Quand ils durent approcher, ils ferirent chevaux des esperons tous d'un randon, et se planterent en l'ost du duc, en escriant.... [FROISS., I, I, 111]
    Souventeffoiz s'esbat et rit à planter une gente bourde [CH. D'ORL., Rond. 29]
    Et ainsi perdit le Damoiseau de la Marche ses souldoyers, qui le planterent là [A. CHART., Hist. de Ch. VII]
  • XVIe s.
    Puis me planta [m'abandonna], voyant tout consumé [DU BELLAY, VII, 65, verso.]
    Ce que toute la philosophie ne peut planter en la teste des plus sages [MONT., I, 114]
    Y a il de si estranges opinions qu'elle [la philosophie] n'aye planté et establi ? [ID., I, 109]
    Chascun est content du lieu où nature l'a planté [ID., I, 116]
    Estudiant continuellement, planté sur ses genouils [ID., I, 311]
    Le roy, plantant fierement les yeulx sur luy.... [ID., IV, 23]
    Marcellus alla planter son camp tout au plus près de Syracuse [AMYOT, Marcel. 30]
    Il lui planta un coup de pistolet dans la teste [D'AUB., Hist. I, 279]
    Ce qu'en cest endroit j'appelle semer, aucuns le disent planter, mais improprement : d'autant que rien ne se plante qui ne ressorte de terre, par cions ou plant enracinés [O. DE SERRES, 511]
    Et les laisserois là plantez à reverdir [, Contes d'Entrapel, f° 84, dans LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 82]
    Vienne qui plante [OUDIN, Cur. fr.]
    En vain plante et seme qui ne clost et ne ferme [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 82]
    Planté sur le pied gauche [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. piantai ; provenç. et espagn. plantar ; ital. piantare ; du lat. plantare, de planta, plante (voy. PLANTE).

planter

PLANTER. v. tr. Fixer une plante en terre pour qu'elle prenne racine et qu'elle croisse. Planter un arbre. Planter des choux. Planter de la chicorée, de la laitue. Planter des fleurs. Planter au cordeau. Planter en quinconce.

Fig. et fam., Il est allé planter ses choux chez lui, ou simplement Il est allé planter ses choux, se dit d'un Homme qui se retire à la campagne après avoir vécu dans le monde, après avoir exercé des emplois. On l'a envoyé planter ses choux, On lui a ôté sa place, son emploi, il n'a plus qu'à vivre dans la retraite.

PLANTER signifie encore Garnir d'arbres. Planter un bois, une allée.

PLANTER se dit aussi absolument. Il aime beaucoup à planter.

Fig. et pop., Vienne qui plante, arrive qui plante, se dit en parlant de Quelque chose qu'on veut faire, au hasard de ce qui peut en arriver. Il est vieux.

PLANTER se dit également en parlant des Noyaux, des pépins, des amandes, des noix, et généralement de Toutes les graines qu'on met en terre l'une après l'autre avec la main, au lieu de les semer confusément. Planter des noyaux, des pépins. Planter des oignons. Planter des pois, des fèves, etc.

PLANTER se dit encore de Certains objets qu'on enfonce en terre et dont on laisse paraître une partie en dehors. Planter des bornes. Planter un poteau. Planter un pilier. Planter une croix. Planter un piquet. Planter des jalons. Planter une tente.

Planter un étendard, un drapeau, L'arborer sur les remparts d'une ville prise d'assaut, au moment où l'on y entre.

Fig., Planter l'étendard de la croix dans un pays, Y introduire la religion chrétienne.

Fig., Planter sa tente, S'établir quelque part. Il est allé planter sa tente ailleurs.

En termes de Théâtre, Planter un décor, Disposer un décor sur la scène.

En termes d'Architecture, Planter un édifice, Faire les premiers travaux pour la construction d'un édifice.

Fig. et fam., Être planté quelque part, Être dans quelque lieu sans en bouger ou s'en éloigner. J'étais planté là à vous attendre. On dit aussi Planter une personne en quelque endroit, L'y aposter, l'y mettre en observation.

Fig. et fam., Planter là quelqu'un, Le quitter, l'abandonner, se séparer de lui, ne vouloir plus avoir affaire à lui. Son domestique s'en est allé sans rien dire et l'a planté là. Si vous ne voulez pas faire ce que je vous dis, je vous planterai là et ne me mêlerai plus de vos affaires. On le dit aussi en parlant des Choses. Il a planté là les vers, la musique. Il a aussitôt planté là son travail et s'en est allé.

Fig. et fam., Se planter devant quelqu'un, Se mettre au-devant de lui, se poster devant lui. Il est venu se planter devant moi.

Le participe passé PLANTÉ s'emploie dans diverses locutions :

Une terre bien plantée, Une terre où il y a beaucoup de belles avenues d'arbres. C'est la terre du monde la mieux plantée.

Une maison bien plantée, Une maison bâtie dans une situation agréable.

Fig., Des cheveux bien plantés, Des cheveux bien placés sur le front.

Fig., Être bien planté sur ses pieds, sur ses jambes, se dit d'une Personne qui se tient solidement campée.

Fig., Un garçon bien planté, une fille bien plantée, Un garçon, une fille de belle santé et d'aspect solide.

En termes de Maréchalerie, Poil planté, Poil hérissé et lavé. Ce cheval dépérit, il a un mauvais poil, un poil planté.

planter

Planter, Plantare, Serere, Conserere, Inserere, Pangere, Repangere, Ponere, Deponere.

Planter, ou enter aupres et joignant, Asserere.

Planter de lieu en autre, Arbores transducere, aut Transplantare.

Planter tout entour, Circunserere.

Le fait de planter ou semer, Satus huius satus, Satio.

¶ Ils estoyent demeurez tout plantez de crainte et esbahissement, Defixerat eos pauor cum admiratione.

Il se planta sur ses orteils, Constitit in digitos.

Il luy planta un cousteau dedans le cueur, Cultrum in corde defixit.

¶ Qui plante d'ordre et à la ligne, Metator.

Planter en eschiquier, In quincuncem ordines arborum dirigere, In quincuncem arbores disponere.

Plantement en eschiquier, Quincunx, Quincuncialis plantatio, Quincuncialis ordinum ratio, Arborum metatio in quincuncem.

Planté, Insitus, Plantarius.

Où on a planté des plantes, Plantarium.

Planté de diverses plantes, ou de diverses greffes, Consemineus.

Plantez de mesure, et proprement ordonnez, Dimensa atque descripta.

Synonymes et Contraires

planter

verbe planter
1.  Placer en terre.
déplanter, déraciner, extirper.
2.  Garnir un lieu d'arbres.
3.  Enfoncer dans.
4.  Familier. Abandonner brusquement.
5.  Placer debout.

planter (se)

verbe pronominal planter (se)
1.  Familier. Se tenir debout quelque part.
2.  Populaire. Faire une erreur.
Traductions

planter

pflanzen, anpflanzen, legen, stecken, setzenplantplanten, aanplanten, poten, (be)planten, inslaan [spijker], insteken, neerzetten, opzettenהשתיל (הפעיל), זרע (פ'), נטע (פ'), שתל (פ'), תקע (פ'), תָּקַע, שָׁתַל, הִשְׁתִּיל, נָטַעplantarplanteplantiplantarpiantareplantar, fincarplanteraيَزْرَعsázetφυτεύωistuttaaposaditi植える심다planteposadzićсажатьปลูกdikmektrồng种植植物 (plɑ̃te)
verbe transitif
1. mettre dans la terre pour faire pousser planter des choux
2. enfoncer qqch planter un clou

planter

[plɑ̃te] vt
[+ fleur, légume, arbre] → to plant
Daphné a planté des tomates → Daphne planted some tomatoes.
[+ clou, pieu] → to hammer in
planter qch dans [+ clou, pieu] → to hammer sth into
Jean-Pierre a planté un clou dans le mur → Jean-Pierre hammered a nail into the wall.
(avec une arme ou accidentellement) planter qch dans → to stick sth into
Elle lui a planté un couteau dans le dos → She stuck a knife in his back.
[+ tente] → to put up, to pitch
planter sa tente quelque part → to pitch one's tent somewhere, to put up one's tent somewhere
André a planté sa tente au bord du lac → André pitched his tent beside the lake.
[+ drapeau, échelle] → to put up
(fig) planter le décor → to set the scene
planter les personnages → to draw characters
(= abandonner) [+ amoureux] → to ditch
planter là
Il m'a planté là et il est remonté dans sa voiture → He dumped me there and got back in his car.
Ne reste pas planté là! → Don't just stand there! [plɑ̃te]
vpr/vi
(= se tenir) se planter devant → to plant o.s. in front of
(= échouer)
Je me suis planté en maths → I messed up > my maths exam.
(= se tromper) → to get it wrong
Tu t'es planté: ça fait 128cm, pas 118 → You've got it wrong: it's 128cm long, not 118.
se planter dans qch [+ calcul, estimation] → to get sth wrong
vpr/pass
[objet pointu, aiguille] se planter dans → to stick into
[ordinateur] → to crash