planure

PLANURE1

(pla-nu-r') s. f.
Bois qu'on retranche en planant.

ÉTYMOLOGIE

  • Planer 2.

PLANURE2

(pla-nu-r') s. f.
Se dit, dans les mines de charbon minéral, d'une veine qui s'étend en superficie. On dit aussi plateure.

ÉTYMOLOGIE

  • Plan.
    Planure s'est dit au XVIe siècle pour une plaine [LANOUE, Disc. p. 526]
    ; et même encore au XVIIe siècle :
    Bruxelles est moitié planure, moitié colline [LE LABOUREUR, Voy. de la reine de Pologne, p. 41, dans LACURNE]
    Il est en italien : pianura, plaine.

planure

PLANURE. n. f. T. d'Arts. Copeaux d'une pièce de bois ou de métal que l'on plane. Se chauffer avec des planures.

planure

Planure, Planities, plax, huius plakos, Tabula, crusta, et quicquid aliquo modo latum est.

planûre


PLANûRE, s. f. pl. [2e lon. 3e e muet.] Bois que l'on retranche des pièces que l'on plane. "Se chaufer avec des planûres