plaque

plaque

n.f.
1. Pièce plate et peu épaisse d'une matière rigide : Une plaque de marbre. Une plaque de chocolat
2. Objet ayant la forme, l'aspect d'une plaque : Les plaques électriques d'une cuisinière.
3. Pièce de métal portant une indication ; insigne de certaines professions, de certains grades : La plaque d'immatriculation d'une voiture. Le cabinet du médecin est signalé par une plaque.
4. Couche peu épaisse, plus ou moins étendue, de certaines matières : Une plaque de verglas.
5. Tache colorée qui se forme sur la peau ; surface couverte de boutons : Des plaques d'eczéma.
6. En géologie, chacune des parties mobiles qui constituent l'écorce terrestre : La tectonique des plaques.
Être ou mettre à côté de la plaque,
Fam. se tromper ; manquer le but.
Plaque à gâteau,
en Suisse, moule à tarte.
Plaque dentaire,
enduit visqueux et collant, qui se forme à la surface des dents et des gencives, et qui favorise la carie.
Plaque tournante,
centre de multiples opérations : Cette ville est la plaque tournante des blanchiments d'argent ; par ext., chose ou personne occupant une position centrale : Le ministre de l'Économie est la plaque tournante du gouvernement.
Sclérose en plaques

PLAQUE

(pla-k') s. f.
Feuille de métal plus ou moins épaisse. La plaque d'un shako, d'un ceinturon.
La mauvaise fonte est très cassante ; et, si l'on veut en faire des plaques minces et des côtés de cheminées, le seul coup de l'air les fait fendre au moment que ces pièces commencent à se refroidir [BUFF., Hist. min. Introd. part. exp. Œuv. t. VIII, p. 111]
Plaque de feu ou de cheminée, plaque de fer ou de fonte appliquée au fond d'une cheminée. Plaque de fond, pierre du fond du creuset.
Pièce d'argenterie ouvragée, au bas de laquelle il y a un chandelier, et qu'on mettait dans les chambres pour les orner et les éclairer.
Que sont devenus tous ces beaux meubles, ces grands brasiers, ces plaques, ce beau buffet ? [SÉV., 17 juill. 1689]
Beaucoup de miroirs, de chandeliers, de plaques, de glaces, et de cristaux suivant la mode présente [ID., 609]
Morceau de cuivre rond que portent les commissionnaires, les portefaix, les marchands ambulants, indiquant le numéro de leur inscription dans les bureaux de la police.
Décoration de quelques dignitaires. La plaque de la légion d'honneur.
Partie de la garde d'une épée qui couvre la main. Plaque de couche, pièce métallique de la garniture du fusil qui protége la face inférieure de la crosse.
Terme d'artillerie. Mortier à plaque, mortier coulé avec une plaque, de manière à être pointé sous un angle invariable ; cet angle est de 42° 1/2, angle de plus grande portée dans le tir. Plaque de blindage, plaque métallique employée pour recouvrir les bâtiments cuirassés.
Plaque d'une pendule, pièce sur laquelle on fixe le cadran d'un côté, et qui de l'autre s'attache au mouvement par le moyen de quatre faux piliers. Fausse plaque, plaque de laiton qui sert à fixer le mouvement d'une horloge sur la plaque.
Partie de la perruque qui est tressée d'une manière particulière, sur le devant ou le haut de la tête.
Terme d'eaux et forêts. Marque du marteau qu'on met sur les arbres pieds-corniers.
10° Terme d'anatomie pathologique. Plaques de Peyer, plaques formées dans l'intestin par le gonflement des glandes de Peyer.
11° Ancienne petite monnaie de Flandres.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Pourveu qu'il payera quatre plaques [sorte de petite monnaie] [VILLON, Test.]
  • XVIe s.
    Plaque de plomb en un miroir [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • On a tiré ce mot du grec, planche ; mais on ne voit pas comment ce mot, qui n'est pas dans les autres langues romanes, serait entré du grec dans le français. Diez a donc raison de le tirer du germanique : flamand, placke, morceau de bois plat ; anc. haut allem. plech, lame de métal.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PLAQUE. Ajoutez :
    12° Terme de métallurgie.
    Petit prisme triangulaire de fonte, de 16 à 25 centimètres de côté [F. LIGER, la Ferronnerie, Paris, 1875, t. I, p. 51]

plaque

PLAQUE. n. f. Lame, feuille plus ou moins épaisse, de métal, de verre, de marbre, etc. Plaque de fonte, de fer, d'argent, de cuivre. Écrire, graver sur une plaque d'argent, sur une plaque de cuivre. Plaque de verre, de marbre. Apposer une plaque sur la maison natale d'un homme célèbre. La plaque d'un ceinturon. Une plaque de commissionnaire, de garde-chasse. Des plaques indiquent les maisons assurées contre l'incendie.

Plaque d'identité, Petite pièce de métal portant le nom et le numéro matricule d'un soldat.

Plaque de police, Plaques réglementaires placées à l'avant et à l'arrière des automobiles et portant le numéro d'immatriculation.

Plaque de feu, plaque de cheminée, Grande plaque de fer ou de fonte qu'on applique au fond d'une cheminée.

Plaque de blindage, Plaque métallique, généralement de tôle d'acier, servant à garantir les navires de guerre.

Plaque photographique, Plaque de verre préparée pour recevoir et conserver une image photographique.

Plaque tournante, Plate-forme tournant sur elle-même et servant à faire passer d'un sens à un autre ou d'une voie à une autre les locomotives et les wagons.

Plaque de gazon, Morceau de gazon détaché du sol pour être appliqué ailleurs.

PLAQUE se dit encore de l'Insigne que les dignitaires de certains ordres portent sur la poitrine. Il portait la plaque de l'ordre du Saint- Esprit. La plaque de la Légion d'honneur. En quelque endroit qu'il aille, il porte ses plaques et ses cordons.

En termes de Médecine, Plaque muqueuse, Sorte de tache qui se produit sur la peau, sur les muqueuses.

plaque


PLAQUE, s. fém. PLAQUER, v. act. [Plake, : 2e e muet au 1er, é fermé au 2d.] Plaque se dit d'une table de métal. "Plaque de fer, de fonte, de cuivre, d'argent. = Plaque de feu ou de cheminée, grande plaque de fer qu'on aplique au fond d'une cheminée. = Plaque d'argent ou de cuivre, se dit des plaques garnies de petits chandeliers à branches. = On dit aussi, dans les deux dernières phrâses, plaque, tout seul; et l'ocasion où l'on emploie ce mot fait comprendre de quelles plaques on veut parler.
   PLAQUER, apliquer une chôse plate sur une aûtre. "Plaquer de l'or, de l'argent sur du bois, du plâtre sur une murâille. = Plaquer un souflet sur la joûe; plaquer quelque chôse au nez de quelqu'un, lui faire en face quelque reproche piquant; expressions bâsses et populaires.

Traductions

plaque

Tafel, Gedenktafelplate, plaque, slab, sheet, nameplate, tablet, paneplaat, plak, tablet, elektrode, fiche [spel], ordeteken, tandaanslag, vlek, blad, naambord, gedenkplaatטס (ז), טַסdeska, plech, tabulka, pamětní deskaplacaplate, plakettplacca, lamina, lastra, lastrone, piastra, targaلَوْحَةmindepladeπλάκαlaattaplaketa記念銘板현판plakietkaplaca comemorativaпамятная доскаskyltแผ่นเหล็กหรือหินสลักplakettấm biển匾额плоча (plak)
nom féminin
1. morceau de matière dure, plat et fin une plaque de verre une plaque de verglas
2. morceau de métal qui porte le numéro d'une voiture
3. tache colorée sur la peau avoir des plaques rouges sur la peau
4. surface qui chauffe, pour la cuisson des aliments

plaque

[plak] nf
[cuivre] → sheet; [verre] → sheet
[verglas, eczéma] → patch
(aussi plaque d'immatriculation) → plate
(aussi plaque dentaire) → plaque
(avec inscription)plaque