plastron

(Mot repris de plastrons)

plastron

n.m. [ de l'it. piastrone, haubert ]
Empiècement cousu sur le devant d'un corsage ou d'une chemise d'homme : Un plastron en dentelle.

plastron

(plastʀɔ̃)
nom masculin
1. militaire ce qui protège la poitrine d'un soldat un plastron de cuir
2. pièce de tissu durcie ajoutée au devant de certaines chemises une chemise à plastron

PLASTRON

(pla-stron) s. m.
Partie de la cuirasse qui protége le devant de la poitrine. Par extension.
Les Cenis, qui portaient au bras gauche un petit plastron de cuir pour parer les flèches [CHATEAUBR., Natch. 2e part. vers le milieu.]
Fig. Ce qui protége.
Me sentant pour plastrons dans cette affaire M. de Luxembourg et M. de Malesherbes, je ne voyais pas comment on pouvait s'y prendre pour les écarter et venir jusqu'à moi [J. J. ROUSS., Confess. X]
Espèce de corselet rempli de bourre et couvert de cuir que le maître d'armes met sur sa poitrine lorsqu'il donne sa leçon, et sur lequel il reçoit les coups de fleuret de l'élève.
Voilà un plaisant animal avec son plastron [MOL., Bourg. gent. II, 3]
Fig. et familièrement. Homme qui est en butte aux attaques ou aux railleries des autres.
De quoi s'avise-t-il, de me venir chercher Pour être le plastron de ses impertinences ? [REGNARD, Ménechm. III, 12]
J'étais le plastron de ces sortes d'entretiens [avec la duchesse d'Orléans] qui me faisaient suer à trouver des défaites [SAINT-SIMON, 392, 51]
Je mets l'auteur à cette place, et il devient le plastron de ma haine [L'ABBÉ GALIANI, Corresp. t. I, p. 156, dans POUGENS]
Morceau de bois garni d'une plaque de fer percée de plusieurs trous, que certains artisans appliquent sur leur estomac pour faire tourner un foret au moyen d'un archet. Morceau de buffle que les cordonniers mettent devant eux pour ne pas couper leurs habits.
Bouclier inférieur des tortues, la partie de leur squelette extérieur qui représente le sternum.
Chez les oiseaux, partie du plumage disposée en forme de plastron.
Un beau plastron blanc lui couvre la gorge et la poitrine [du merle d'eau] [BUFF., Ois. t. XV, p. 215]
Terme d'architecture. Ornement en forme d'anse de panier avec deux enroulements.
Terme de marine. Pièce de bois, appliquée intérieurement sur l'étrave d'une embarcation pour y clouer les abouts d'un bordage.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'arc [de l'Amour] qui commande aux plus braves gendarmes, Qui n'a souci de plaistron ny d'escu... [RONS., 110]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. piastrone ; du même radical que celui qui se trouve dans piastre et plâtre (voy. ces mots).

plastron

PLASTRON. n. m. Pièce de la cuirasse qui protège la poitrine.

Il désigne, par analogie, la Pièce de drap qui, dans l'uniforme de certaines troupes et dans certains costumes féminins, recouvre toute la poitrine.

Il se dit encore d'une Pièce de cuir, rembourrée et matelassée, dont le maître d'armes se couvre la poitrine pour donner la leçon, afin d'amortir les coups de bouton.

Il se dit aussi d'un Morceau de bois garni d'une plaque de fer percée de plusieurs trous à moitié épaisseur, qui s'applique sur la poitrine et sur laquelle l'ouvrier appuie le foret pour percer.

Il se dit également du Tablier de cuir des cordonniers.

Plastron de chemise, Devant empesé d'une chemise.

PLASTRON se dit, figurément et familièrement, d'un Homme qui est en butte aux railleries ou aux importunités d'un autre. Cet homme est le plastron des railleries de tout le monde. Cet homme s'adresse toujours à moi, il m'a choisi, il m'a pris pour plastron. Je ne veux pas être son plastron, lui servir de plastron.

plastron

Le Plastron d'un homme armé.

plastron


PLASTRON, s. m. Pièce de devant de la cuirasse. = Figurément, (st. famil. être le plastron des râilleries d'une compagnie, en être l'objet.

Traductions

plastron

חזיית סיוף (ז(, מגן חזה (ז)

plastron

plastron

plastron

[plastʀɔ̃] nmshirt front