plate-bande

(Mot repris de plates-bandes)

plate-bande

n.f. (plates-bandes).
Espace de terre plus ou moins large qui entoure un carré de jardin, où l'on plante des fleurs, des arbustes.
Marcher sur les plates-bandes de qqn,
Fam. empiéter sur ses attributions, ses droits.

PLATE-BANDE

(pla-te-ban-d') s. f.
Terme de serrurerie. Toute bande mince, unie ou ornée de moulures aux deux bords, dont on garnit le dessus des traverses des rampes d'escalier, des balcons, des barres d'appui de croisée. Barre de gros fer qu'on emploie pour lier un pan de bois avec un plancher ou une cloison. Morceau de fer plat que l'on place sur deux solives se joignant bout à bout, pour en arrêter l'écartement.
Se dit de la bande de fer qui passe sur les tourillons d'un canon, et les attache à l'affût. Moulures des bouches à feu. Plate-bande de la culasse. Plate-bande de la bouche.
Terme d'architecture. Moulure plate et unie qui a plus de largeur que de saillie. Pierre dont chaque extrémité porte sur une colonne ou un pilier. Plate-bande de baie, la pierre qui sert de linteau à une porte, à une fenêtre, ou l'assemblage de claveaux qui tient lieu d'une seule pierre. Bloc ou assemblage de pierres placé entre deux appuis, et présentant une face plane du côté opposé à sa poussée, de manière à former une voûte plate.
Terme de menuiserie. Espèce de ravalement qu'on pousse autour des panneaux de lambris et des portes à cadre, et qui forme en même temps la languette d'embrèvement. Terme de charpentier. La partie saillante d'un limon droit et de niveau avec le palier d'un escalier.
Plate-bande de pavé, dalle de pierre ou de marbre qui sert d'encadrement dans un compartiment de pavé.
Dans les jardins, morceau de terre assez étroit qui règne le long du parterre, et où l'on met d'ordinaire des fleurs et des arbustes. Des plates-bandes bien garnies.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Mectre en la dicte garde-robbe trois plattes-bandes, et, par le devant, acouldouers, Marché fait [, Bibl. des chartes, 4e série, t. III, p. 63]

ÉTYMOLOGIE

  • Plat 1, et bande.

plate-bande

PLATE-BANDE. n. f. Espace de terre étroit qui borde les compartiments d'un jardin et qui est ordinairement garni de fleurs, d'arbustes, etc. Il faut mettre des fleurs dans ces plates-bandes.

Fig. et fam., Marcher sur les plates-bandes de quelqu'un, Empiéter sur son domaine.

PLATE-BANDE désigne, en termes d'Architecture, une Moulure plate et unie qui a plus de largeur que de saillie.

Il se dit aussi d'une Pierre dont chaque extrémité porte sur une colonne, un pilier ou un pied-droit.

Plate-bande de baie, Pierre qui sert de linteau à une porte, à une fenêtre; ou Assemblage de claveaux qui tient lieu d'une seule pierre.

Plate-bande de fer, Barre de fer placée sous les claveaux d'une plate-bande de pierre, pour en soulager la portée.

Plate-bande de pavé, Dalle de pierre ou de marbre qui sert d'encadrement dans un compartiment de pavé.

plate-bande


PLATE-BANDE, PLATE-FORME, s. f. Le premier se dit d'un espace de terre de quelque largeur, qui règne autour d'un parterre; et qui est ordinairement garni de fleurs, d'arbustes; et en Architectûre, d'un ornement simple, plat et uni, et qui a peu de largeur. = Le 2d est, 1°. couvert d'une maison, plat et uni. "Le toit des maisons du Levant est en plate-forme. "On prend l'air de dessus ces plates formes. = 2°. Ouvrage de terre, élevé et uni par le haut, sur lequel on met une baterie. = 3°. C'est aussi un assemblage de solives et de grôs ais, sur lesquels on met du canon en baterie.

Traductions

plate-bande

border, flower-bed, flowerbed, patchערוגה (נ), תלם (ז), תֶּלֶםbloemperk, bed, border, perk, tuinbedbeddingbancal, feixabedBeet, Blumenbeetbedobancal, cuadro, macizo, parterrekukkamaa, kukkapenkkiかだん, 花壇canteira, leira, quadraгряда, грядкаtarhaiuola (platbɑ̃d)
nom féminin pluriel plates-bandes
dans un jardin, bande de terre cultivée

plate-bande

[plates-bandes] (pl) [platbɑ̃d] nfflower bed
marcher sur les plates-bandes de qn (fig) → to encroach on sb's territory