platine

1. platine

n.f. [ de 1. plat ]
1. Dans un électrophone, ensemble comprenant un châssis, un plateau avec le système d'entraînement, un bras et une tête de lecture.
2. Plaque soutenant les pièces du mouvement d'une montre.
3. Plate-forme qui sert de support dans un microscope et où l'on place l'objet à étudier.
Platine numérique,
platine permettant l'encodage d'un vinyle.

2. platine

n.m. [ anc. esp. platina, de plata, argent ]
Métal précieux blanc-gris.
adj. inv.
Se dit d'une couleur de cheveux d'un blond presque blanc : Une fille aux cheveux platine ou blond platine platiné

platine

(platin)
nom féminin
appareil sur lequel on fait tourner des disques platine laser Il s'est acheté une nouvelle platine.

platine

(platin)
nom masculin
métal précieux et argenté une bague en platine

platine


adjectif invariable
chevelure
qui a un éclat blanc des cheveux (blond) platine

PLATINE1

(pla-ti-n') s. f.
Proprement, pièce plate, dans divers instruments ou ustensiles. Plaque de fer attachée à une porte au devant de la serrure, et percée pour le passage de la clef. Verrou à platine, verrou monté sur une plaque de fer. On dit aussi loquet à platine.
Mécanisme adapté aux armes à feu portatives pour communiquer le feu à l'amorce. Platine à rouet ; l'inflammation est déterminée par une rondelle d'acier cannelée, animée d'un mouvement de rotation et frottant contre une pierre à feu. Platine à silex ; une pierre à feu donne des étincelles en venant frapper violemment une pièce en acier. Platine à percussion ; l'inflammation est déterminée par le choc, sur une capsule renfermant une composition fulminante, d'un chien qui s'abat sous l'action d'un ressort. Les fusils à aiguille n'ont pas de platine, ou, plutôt, ce nom n'entre pas dans leur nomenclature. Dans les arsenaux, plaque de plomb qui sert à couvrir la lumière du canon.
Plaque qui soutient le rouage d'une montre ou d'une pendule.
Terme d'imprimerie. Partie de la presse qui foule sur le tympan.
Partie supérieure du pied du microscope.
Sorte d'ustensile de ménage, consistant en un grand rond de cuivre jaune, un peu convexe, monté sur des pieds de fer et dont on se sert pour sécher et pour repasser du linge.
Se dit de certaines la mes de fer découpées qui font partie du métier à bas. Chez les couteliers, lames d'acier ou de tôle qui garnissent l'intérieur du manche d'un couteau à ressort. Chez les fondeurs en caractères, pièce du moule. Dans les métiers de haute-lisse, masse de plomb plate et carrée qui fait retomber les hautes-lisses et les marches.
Chez les papetiers, massif placé au fond de la cuve sur deux plans inclinés. Espèce de forte râpe sur laquelle on déchire les chiffons.
Terme de métallurgie. Bandes qui lient l'arbre de la roue près des cames.
10° Terme populaire. Avoir une bonne platine, parler beaucoup et avec assurance (expression qui se rattache au plat de la langue, voy. PLAT 1, n° 12).

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Un hennap de masdre à une platine d'argent [TAILLAR, Recueil, p. 9]
  • XIVe s.
    Deux grans platines où il a cristal, plenes de reliques [, Bibl. des chartes, 4e série, t. V, p. 81]
  • XVe s.
    Un grand sac.... garny de deux serrures fermans à clef et de platines et boucles de fer blanc [DE LABORDE, Émaux, p. 170]
    Une platine à mettre chandeille, d'argent blanc [ID., ib. p. 453]
    Les quelz compaignons jouerent ensemble aux platines de fer de chevaulx [DU CANGE, plata.]
  • XVIe s.
    Adjouster une platine d'or ou d'argent, ou une tente, pour estouper quelque trou au palais [PARÉ, Introd. 2]
    Il y avoit aussi force platines et saumons d'argent à battre monnoyes [BRANT., Doria.]
    Quand ce fust à l'offerte, le dit curé se tourne devers le peuple avec sa platine pour recevoir les offrandes [DESPER., t. I. p. 234, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de plate 1, qui signifiait plaque ; wallon, plateinn.

PLATINE2

(pla-ti-n') s. m.
Métal d'un blanc gris, plus pesant que l'or, inaltérable à l'air et très difficile à fondre ; nommé pendant quelque temps or blanc, à cause qu'il a plusieurs propriétés de l'or ; et petit argent, ce qui est une traduction de l'espagnol platina.
Le plus grand, le plus important et le plus solennel usage qu'on ait encore fait du platine a été la suite des travaux entrepris pour la fixation des nouveaux poids et mesures de la république française [FOURCROY, Connaiss. chim. t. VI, p. 436, dans POUGENS]
La planète Herschell et ses satellites, la planète Piazzi, le platine.... sont autant de découvertes qui en font soupçonner encore [SENNEBIER, Ess. art observ. t. II, p. 183, dans POUGENS]
Platine spongieux, mousse de platine, éponge de platine, platine qui a la propriété, à l'état de masse spongieuse, d'absorber les gaz et de les condenser au point d'en enflammer quelques-uns, l'hydrogène par exemple. Noir de platine, platine métallique en parcelles pulvérulentes noires ; il condense les gaz plus énergiquement que tous les corps poreux.

REMARQUE

  • Platine fut d'abord féminin, conformément à l'étymologie :
    M. Ulloa est le premier qui ait parlé de la platine, dans la relation qu'il publia en 1748 d'un long voyage qu'il venait de faire au Pérou, [RAYNAL, Hist. phil. VII, 30]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. platina, s. f. et plus tard platino, s. m. diminutif de plata, argent (voy. PLATE 2).

platine

PLATINE. n. f. Il désigne une Pièce plate dans divers instruments.

Il se dit spécialement du Mécanisme qui, dans les armes à feu portatives, sert à mettre le feu à l'amorce. La platine d'un fusil, d'un pistolet.

En termes d'Horlogerie, il désigne Chacune des deux plaques qui servent à soutenir toutes les pièces du mouvement d'une montre ou d'une pendule.

En termes d'Imprimerie, il désigne la Partie de la presse à bras qui s'abaisse sur la forme de composition.

En termes de Serrurerie, il se dit de la Plaque de fer qui est fixée à une porte devant la serrure, et qui est percée de manière à donner passage à la clef. La platine d'une serrure.

Verrou à platine, Verrou monté sur une plaque de fer. On dit aussi Platine de loquet.

PLATINE signifie, figurément et populairement, Langue, abondance de parole. Quelle platine a cet avocat!

platine

PLATINE. n. m. Métal d'un blanc gris, plus lourd que l'or, inaltérable à l'air, et qui n'est fusible qu'à une très haute température. Un tube, un creuset de platine. Une chaîne, une gourmette de platine.

Mousse de platine. Voyez MOUSSE.

platine


PLATINE, s. f. 1°. Ustensile de ménage, consistant en un grand rond de cuivre jaûne, un peu convexe, monté sur des pieds de fer, et dont on se sert pour sécher et pour repâsser du linge. = 2°. Pièce à laquelle sont atachées toutes celles qui servent au ressort d'une arme à feu. = 3°. Plaque qui sert à soutenir tous les mouvemens d'une montre. Il y en a deux, l'une en dessous, l'aûtre en dessus. = 4°. Chez les Imprimeurs, la partie de la presse qui foule sur le tympan. = 5°. La plaque de fer qui est atachée, ou à une porte, ou au devant de la serrûre, pour y passer la clef.

Traductions

platine

Platin, platinum

platine

platina

platine

platina, witgoud

platine

платина

platine

platí

platine

platina

platine

platin

platine

plateno

platine

platino

platine

plaatina

platine

platina

platine

platina

platine

platina

platine

platīns

platine

platyna

platine

platina

platine

platina

platine

platina

platine

platina

platine

platina

platine

platina

platine

プラチナ

platine

백금

platine

platina

platine

ทองคำขาว

platine

platin

platine

bạch kim

platine

白金

platine

platine

[platin]
nmplatinum
en platine [bague] → platinum
nf [tourne-disque] → turntable
platine disque → record deck
platine cassette → cassette deck
platine laser → CD player