pleureux, euse

PLEUREUX, EUSE

(pleu-reû, reû-z') adj.
Qui annonce qu'on va pleurer ou qu'on vient de pleurer. Mine pleureuse.
Quant à l'accueil sec et dur qu'il fait aux quidams arrogants ou pleureux qui viennent à lui [J. J. ROUSS., 2e dial.]
Substantivement.
Qu'on me chasse ce grand pleureux [BOILEAU, les Héros de romans.]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Li apostolie [le pape] e li empereür Sedent [sont assis] es bans e pensif e plurus [, St Alexis, LXVI]
  • XIIIe s.
    Fausse estes, voir plus que pie ; Ne mais pour vous [je] N'aurai jà ieux plorous [QUESNES, Romancero, p. 89]
  • XVIe s.
    Ils sont pleureux, craintifs [PARÉ, Introd. 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Pleurer ; prov. ploros ; espag. lloroso ; portug. choroso.