pli

pli

n.m.
1. Partie repliée en double d'une matière souple (étoffe, papier, cuir) : Les plis d'une jupe, d'un éventail.
2. Marque qui résulte d'une pliure : La carte routière se déchire aux plis pliure
3. Enveloppe de lettre ; lettre, missive : Veuillez mettre les documents sous pli. Nous avons reçu un pli du ministère message
4. Ondulation d'une étoffe, d'un tissu flottant : Les plis d'une tenture.
5. Levée, aux cartes : Faire le dernier pli.
6. Ride, sillon ou bourrelet de la peau : Les plis du front.
7. Déformation de l'écorce terrestre ; ondulation du sol : La partie en saillie d'un pli est l'anticlinal, et la partie en creux le synclinal.
Ça ne fait pas un pli,
Fam. cela ne présente aucune difficulté ; cela se produit infailliblement.
Faux pli,
pliure faite à une étoffe là où il ne devrait pas y en avoir : Elle a fait des faux plis en repassant son pantalon.
Mise en plis
Prendre le pli de,
prendre l'habitude de.
Un mauvais pli,
une mauvaise habitude.

PLI

(pli) s. m.
Ce qu'on fait à une étoffe, à du linge, etc. lorsqu'on les met en un ou plusieurs doubles. Faire un pli à une étoffe, à une feuille de papier. Manchettes plissées à petits plis. Remettre une étoffe dans ses plis, la replier de la même manière qu'elle avait été pliée par le fabricant. Cet habit ne fait pas un pli, il est juste à la taille. Fig. et familièrement. Cela ne fait pas un pli, pas un petit pli, pas le moindre pli, cela est sans difficulté.
Que la chose ne ferait pas le plus petit pli [GENLIS, Parvenus, t. I, p. 299, dans POUGENS]
Fig. Donner un bon pli à une affaire, la tourner de la sorte qu'elle ait une issue favorable.
Terme de couture. Diminution de l'ampleur ou de la largeur d'une étoffe, d'un ruban, d'un papier, en mettant l'étoffe en deux ou en trois. Petit pli, grand pli, pli double, pli rond. En couture, le pli rond se fait en mettant l'étoffe en trois, à gauche, en ne changeant pas l'étoffe de côté, c'est-à-dire l'étoffe toujours à l'endroit, puis en répétant le même pli à droite. Le pli double se fait en mettant deux plis l'un sur l'autre exactement.
La marque qui reste à une étoffe, etc. pour avoir été pliée. On a fait des cornes à ce livre ; on en voit toujours les plis. Faux pli, pli fait à une étoffe, soit avec le fer, soit parce qu'elle a été mal pliée, à un endroit où il ne doit pas y en avoir. Cette étoffe a pris son pli, les plis qui y sont demeureront toujours. Fig. Il ressemble au camelot, il a pris son pli, c'est-à-dire il ne changera plus de manière de vivre, de penser, etc.
Il [le naturel] se moque de tout ; certain âge accompli, Le vase est imbibé, l'étoffe a pris son pli [LAFONT., Fabl. III, 18]
Donner le pli à un vêtement, le porter quelque temps pour que les plis s'accommodent aux formes du corps. Il les porte [des habits] d'abord, pour y donner le pli, et je les use après, LEGRAND, Famille extrav. sc. 11
Manière de plier une lettre, pour la fermer.
La forme, le pli, le cachet, l'adresse, tout dans cette lettre m'en rappelle de trop différentes [J. J. ROUSS., Hél. VI, 7]
Enveloppe de lettre, de paquet, etc. Je vous envoie sous ce pli.... Pli cacheté, lettre secrète, qui ne doit être ouverte, à la mer, qu'en certain lieu indiqué d'avance, ou dans certaines circonstances prévues.
Il se dit de la manière dont un vêtement s'accommode aux formes du corps.
Combien des cheveux noués négligemment par derrière et des draperies pleines et flottantes à longs plis sont agréables et majestueuses ! [FÉN., Éduc. filles, 10]
Lorsque l'habit jaloux qui cache ton amante Descend, glisse à longs plis sur sa taille élégante [DELILLE, Trois règnes, III]
Zéphir vient se jouer dans ses flottants habits, Et la pudeur craintive en arrange les plis [ID., Hom. des ch. I]
Il se dit, en peinture et en sculpture, des sinuosités des draperies. Dans une draperie, il faut principalement avoir égard à l'ordre des plis.
Ce qui ressemble aux plis d'une étoffe, etc. La peau de cet animal fait des plis sur le cou.
Que jamais la gloire ne creuse Sur ce front blanc le moindre pli [LAMART., Épit.]
Nul souci sur son front n'avait laissé son pli ; Tout folâtrait en elle [ID., Harmon. IV, 10]
Et l'on peut distinguer bien des choses passées Dans ces plis de mon front que creusent mes pensées [V. HUGO, F. d'aut. I]
L'endroit où une chose solide fait comme un pli. Le pli du bras, le pli du jarret, l'endroit où le bras, le jarret se plient. Terme de manége. Le pli de l'embouchure, l'endroit de la brisure du mors de bride. Chez le cheval, pli du paturon, cavité qui se remarque à la face postérieure du paturon. Mettre un cheval dans un beau pli, voy. PLIER, n° 3. Terme de botanique. Nom donné à des lignes saillantes, droites ou sinueuses, qui s'aperçoivent sous le chapeau de certains champignons. Terme de construction. L'angle rentrant d'un mur, par opposition à coude. Terme de tactique. Un pli de terrain, un enfoncement où une troupe peut se masquer.
Un de ses officiers d'ordonnance, le prince d'Aremberg, vint l'avertir que, dans l'ombre de la nuit et des bois, et à la faveur de quelques plis de terrain, des Cosaques se glissaient entre lui et ses avant-postes [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 3]
Pli de câble, voy. ROUE de câble. Arrangement des manœuvres courantes, qui sont pliées généralement en roue ; chacun des tours ainsi formés.
Fig. Habitude contractée et comparée à la marque persistante que le pli laisse dans une étoffe.
Dans les âges suivants [après la jeunesse], on commence à prendre un pli ; les passions s'appliquent à quelques objets.... [BOSSUET, Panég. St Bern. I]
Mais que de temps en temps vous l'y condamnassiez pour lui faire prendre le pli de la soumission [MAINTENON, Lett. à Mme de la Viefville, 20 juin 1708]
Il me semble que la plus grande utilité du théâtre est de rendre la vertu aimable aux hommes, de les accoutumer à s'intéresser pour elle, de donner ce pli à leur cœur [FONTEN., Réfl. poét. Œuv. t. III, p. 173, dans POUGENS]
Mon âme, n'ayant pas pris d'abord le pli que lui devait donner la mauvaise fortune, a toujours résisté à l'abaissement et à la sujétion où je me suis trouvée [STAAL, Mém. t. I, p. 2]
Il est toujours sage et avantageux d'encourager les hommes aux actes honnêtes : ils sont capables de prendre le pli de la vertu comme du vice [DUCLOS, Consid. mœurs, IV]
Fig. Cet homme a pris son pli, les habitudes qu'il a contractées ne sont plus susceptibles d'être changées.
Ne dit-on pas tous les jours : j'ai pris mon pli, je suis trop vieux pour changer ? [FÉN., Éduc. filles, v.]
On dit dans le même sens : le pli est pris. Ce jeune homme a pris un bon pli, un mauvais pli, il est déjà formé aux habitudes du bien, à celles du mal. On dit dans le même sens : donner un bon pli à la jeunesse.
10° Fig. Les plis du cœur, et aussi les plis et replis du cœur, ce qu'il y a de plus secret dans le cœur.
Vos yeux démêleront ses secrets sentiments, Et des plis de son cœur verront tout l'artifice [VOLT., Zaïre, IV, 5]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Les deus plois de l'aubert [il] li a fait desconfire [, Sax. x]
  • XIIIe s.
    Vostre cemise me livrez, El pan desus ferai un ploit [MARIE, Gugemer.]
    Je ferai toutes metre en pli Vos barbacanes là drecies ; Jà si haut nes aurés drecies Que nes face [que je ne les fasse] par terre estendre [, la Rose, 20936]
  • XVe s.
    Aussi Amours me prist au ploi De mon droit jouvent ; pour ce ploi [pour cela je plie] Tout ensi qu'il me voelt ployer [FROISS., Espin. amour.]
    Car trop y a [dans les coiffures des femmes] d'espingles et d'arestes, De cheveulx mors, de bourriaux et de crestes, Et tant de plois et devant et derriere [G. DESCH., Poésies mss. f° 328]
    J'ay pris ce ply, force est que le maintiengne ; Si seroit fort que jamais le changeasse [A. CHART., Compl.]
    Sur le bas du ply de leurs robes [VILLON, Ball. des dames de Paris.]
  • XVIe s.
    Car qui d'amours ne veut prendre le ply.... [MAROT, I, 161]
    De tes habits les plis ne sentent qu'ambre [ID., IV, 287]
    Nos plus grands vices prennent leur ply de nostre plus tendre enfance [MONT., I, 107]
    Du ply du col, à fault de mains, il [un estropié] manioit.... [ID., I, 109]
    Attendant quel pli prendroyent les affaires de la cour et les mouvemenz de Paris [LANOUE, 545]
    Le ply du coulde [PARÉ, IV, 23]
    Le ply du jarret [ID., ib. 31]
    Les mouvemens et plis du visage qui servent aussi au pleurer, comme les peinctres nous apprennent [CHARRON, Sagesse, I, 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. PLIER ; wallon, pleu ; provenç. pleg, plec ; anc. esp. pliego ; port. prege ; ital. piego. Ploi et pli sont le même mot prononcé différemment. Pli se dit, dans quelques provinces, d'une levée, aux cartes.

pli

PLI. n. m. Double qu'on fait à une étoffe, à du linge, à du papier, etc., en rabattant une partie contre une autre. Faire un pli à une étoffe. Faire plusieurs plis, plusieurs petits plis, de gros plis. Des manchettes plissées à petits plis. Remettre une étoffe dans ses plis, La replier de la même manière qu'elle avait été pliée par le fabricant.

Il désigne aussi les Sinuosités que présente une étoffe flottante, une draperie. Les plis de sa robe, de son manteau, de sa soutane.

En termes de Peinture et de Sculpture, Il faut que le nu se lasse sentir sous les plis.

Cet habit ne fait pas un pli, Il est juste à la taille.

Fig. et fam., C'est une affaire qui ne fera pas un pli, pas un petit pli, pas le moindre pli, se dit d'une Affaire aisée et qui ne peut pas souffrir de difficulté.

Sous ce pli, Dans cette lettre. Vous trouverez sous ce pli, je vous envoie sous ce pli le papier que vous me demandez. J'ai reçu votre lettre et la sienne sous le même pli, Sous la même enveloppe.

Par extension, Pli ministériel, Lettre émanant d'un ministre. Pli cacheté, Lettre secrète qui ne doit être ouverte que dans certaines circonstances prévues.

Fig., Fouiller dans tous les plis et replis du coeur, sonder les plis et replis du coeur, Chercher à découvrir ce qu'il y a de plus secret, de plus caché dans le coeur.

PLI désigne aussi la Marque qui reste à une étoffe, à du linge, à du papier, etc., pour avoir été plié. Ce vêtement fait un faux pli, a pris un mauvais pli. Il y a eu des cornes à ce livre, on en voit toujours les plis.

Ce vêtement a pris son pli, Les plis qui y sont y demeureront toujours.

Fig., Il a pris son pli, se dit d'un Homme qui n'est pas d'âge ou d'humeur à se corriger facilement, à changer d'habitude. On dit dans le même sens Le pli est pris, vous n'en viendrez pas à bout.

Fig., Ce jeune homme a pris un bon pli, un mauvais pli, Il est déjà tout formé aux habitudes du bien ou du mal. On dit dans le même sens Donner un bon pli à la jeunesse.

En termes de Manège, Mettre un cheval dans un beau pli. Voyez PLIER.

PLI se dit aussi de Ce qui ressemble au pli d'une étoffe, etc. La peau de cet animal a des plis. Les plis de la corolle du liseron. Un Sybarite se plaignait de ce que le pli d'une des feuilles de roses sur lesquelles il était couché l'avait empêché de dormir.

Avoir des plis au front, au visage, Avoir des rides.

Le pli du bras, le pli du jarret, L'endroit où le bras, où le jarret se plie.

Un pli de terrain, Sinuosité du sol, enfoncement où l'on peut se dissimuler, se mettre à couvert. L'ennemi se glissa jusqu'aux avant- postes à la faveur de quelques plis de terrain.

En termes de Manège, Le pli de l'embouchure, L'endroit de la brisure du mors de bride.

En termes de Marine, Pli de câble, Longueur de la roue du câble tel qu'il est roué. Mouiller un pli de câble, Ne filer que très peu de câble, en mouillant l'ancre.

pli

Pli, m. Est pliement ou pliure, Plicatura, Flexus aut Flexura.

Le pli de derriere des jambes des chevaux et autres bestes, qui respond à l'endroict des genoux de devant, Le jarret de derriere, Suffrago suffraginis.

Pli de robbes, Ruga vestium, Sinus aut Lacinia, Striae.

Habillement qui a des plis, Laciniata vestis, Striata praecinctura, Vestis striatim praecincta. B.

Prendre son pli, Striaturam a complicatu contrahere. B.

Il a prins son pli, est un proverbe qu'on dit de celuy qui a prins par long usage un train duquel il ne se peut demouvoir. La translation est d'un linge, drap, estoffe de soye, ou autre chose ployable, laquelle ayant esté longuement sur un pli, le retient à jamais sans le perdre, In aliqua re obduruit.

Qui a plusieurs plis, Multiplex.

Plein de plis, Laciniosus.

pli


PLI, s. m. PLIABLE, adj. PLIAGE, s. m. PLIANT, ANTE, adj. PLIER, v. act. et n. [2e dout. au 2d, lon. au 4e et 5e, é fer. au dern.] Pli, est 1°. un ou plusieurs doubles qu'on fait à une étofe ou à du linge. Faire un pli, plusieurs plis à, etc. = 2°. La marque, qui reste à une étofe, pour avoir été pliée. "Cet habit fait de faux, de mauvais plis. = 3°. Figurément, habitude. "Il a pris son pli; l'habitude est formée. "Il a pris un bon ou un mauvais pli. = Tournûre. "Doner un bon pli à une afaire. = En style famil. on dit qu'un habit ne fait pas un pli, pour dire qu'il est juste à la tâille; ce qui se dit figurément, d'aûtre chose que des habits.
   PLIABLE et Pliant, ont à-peu-près le même sens. Qui est aisé à plier. "L'osier est extrêmement pliant. "Cette sorte de bois n'est guère pliable. = Au fig. Souple, docile. "Esprit pliable ou pliant; humeur pliante ou pliable. = Siège pliant, ou plus comunément, un pliant, (s. m.) Siège qui se plie en deux, et qui n'a ni brâs ni dôssier. = On ne dit point pliable, en ce sens.
   PLIAGE, action de plier, ou l'éfet de cette action. "Le pliage de étofes.
   PLIER, actif, 1°. Mettre en un ou en plusieurs plis, et avec quelque arrangement. "Plier du linge, des étofes, du papier. Plier une lettre, une feuille en quatre. = 2°. Courber, fléchir. "Plier les genoux, le brâs, les épaules. Se plier en deux. — C'est en ce sens, à-peu-prês tout l'emploi de ce mot au propre. = Il est beau au figuré: Plier son esprit, son humeur, les captiver, les assujétir. Plier sous l'autorité, sous les ordres de, etc. S'y soumettre. "Jamais je ne plierai sous la tyrannie des passions. Jérus. Délivr. "Que le sort soit ou propice, ou contraire à mes voeux, jamais je ne plierai sous ses caprices. Ibid. * Mde. de B... dit en ce sens, se plier, contre l'usage. "Un Souverain devant lequel tout se plie. Hist. d'Angl. Dites: devant qui tout plie. — Se plier signifie plutôt, se faire, s'acoutumer, s'acomoder à, etc. "Il faut se plier aux usages, aux volontés d'autrui. = 3°. V. n. Devenir courbé. "Roseau, bâton, baguette qui plie. = * Vaugelas blâme ceux qui disent plier sous le faix: il veut qu'on dise ployer: mais depuis sa remarque, on a employé plier, dans ce sens, et il se trouve dans tant de bons Auteurs, qu'on ne doit plus faire dificulté de s'en servir. L'Acad. met ces deux phrâses: "La planche plioit sous lui: le plancher plioit sous le faix. = 4°. Neutre aussi, mais au figuré, reculer, en parlant des troupes. "L' infanterie plia: l'aile droite fut la première à plier.
   On dit, au propre, plier bagage, décamper, en parlant d'une armée; et dans le fig. familier, mourir. On dit aussi, plier son paquet. "Il a plié bagage, ou son paquet. = Plier la toilette, voler, emporter les hardes de quelqu'un. Il se dit sur-tout d'un valet, à l'égard de son maître.
   REM. La Bruyère done à plier le sens et le régime de porter, engager à. "Il n'y a ni crédit, ni autorité, ni faveur, qui aient pu vous plier à faire ce choix. L'usage n'admet point cet emploi de ce verbe.

Synonymes et Contraires

pli

nom masculin pli
1.  Lettre.
billet, lettre, message, mot -littéraire: missive.
Traductions

pli

Faltefold, crease, pleat, pucker, dart, deal, bendplooi, vouw, (het) schrijven, briefomslag, slag [kaarten], rimpelכיווץ (ז), קמט (ז), קפל (ז), שיפולים (ז״ר), כִּוּוּץ, קֶמֶט, קֵפֶלpiega, grinza, piego, plicoτσάκιση, πτυχήскладкаثَنْية, طَيّohyb, záhybfold, krøllearruga, pliegueryppy, taitosnabor, preklop囲い, 折り目접은 자리, 주름brettekant, krøllfałdadobra, prega, vincoskrynkla, veckรอยพับ, รอยย่นkat, kırışıklıknếp gấp, nếp nhăn折痕 (pli)
nom masculin
1. double épaisseur, partie repliée les plis de la peau
2. marque sur un tissu qui a été plié les plis d'un pantalon
3. enveloppe, lettre mettre sous pli recevoir un pli

pli

[pli] nm
(sur un tissu, un papier)fold
[jupe] → pleat; [pantalon] → crease
Elle a repassé les plis de sa jupe → She ironed the pleats of her skirt.
pli d'aisance → inverted pleat
(aussi faux pli) → crease
Il y a un pli sur la manche de ta chemise → There's a crease in the sleeve of your shirt.
(GÉOLOGIE)fold
(sur le corps)fold
pli cutané → skin fold
(= lettre) → letter
(CARTES)trick
(locutions) prendre le pli de faire → to get into the habit of doing
ça ne fait pas un pli! → there's no doubt about it!
ça n'a pas fait un pli! → sure enough!