ploc

ploc

[ plɔk] interj. [ onomat. ]
Évoque le bruit de la chute d'un objet dans l'eau.

PLOC

(plok) s. m.
Poil de vache.
Couvertures de ploc, le cent pesant 15 livres [, Décl. du roi, nov. 1640, Tarif.]
Ploc ou fil de poil de vache, le cent pesant estimé 7 livres 10s [, ib.]
Terme de marine. Mélange de poil et de goudron dont on se sert pour défendre les navires contre certains insectes rongeurs.
Poil, laine de rebut.
Dans la 4e classe des poils de rebut, se trouvent tous les poils provenant de l'éjarrage, du soufflage, du lavage à la chaux, en un mot tout le ploc impropre aux usages de la chapellerie, de la filature et de la brosserie [C. D'AMEZEUIL, Monit. univ. 5 oct. 1867, p. 1275, 3e col.]
Se dit aussi du coton qui voltige dans les filatures.

ÉTYMOLOGIE

  • Probablement un radical ploc équivalent à plic, du lat. plicare, entrelacer.

ploc

PLOC. n. m. T. de Marine. Composition de poil de vache et de verre pilé, ou Mélange de feutre et de goudron qu'on met entre le doublage et le bordage d'un navire pour le calfater.