plomb


Recherches associées à plomb: zinc

plomb

[ plɔ̃] n.m. [ lat. plumbum ]
1. Métal d'un gris bleuâtre : Des canalisations en plomb. Des soldats de plomb.
2. Coupe-circuit à fil de plomb : Les plombs ont sauté fusible
3. Petite masse de plomb ou d'un autre métal, servant à lester un fil à plomb, un filet de pêche.
4. Balle, grain de plomb dont on charge une arme à feu : Une décharge de plombs.
5. Caractère typographique en alliage à base de plomb ; composition d'imprimerie qui utilisait ces caractères.
6. Sceau des douanes certifiant qu'un colis a acquitté certains droits.
À plomb,
verticalement : Le soleil tombe à plomb.
Avoir du plomb dans l'aile,
être atteint dans sa santé, sa fortune, sa réputation.
De plomb,
lourd, écrasant, accablant : Un soleil, un sommeil de plomb ; se dit d'une période marquée par la violence, le terrorisme : Les années de plomb.
Mettre du plomb dans la tête ou dans la cervelle à qqn,
le rendre plus conscient de ses actes.
N'avoir pas de plomb dans la tête ou dans la cervelle,
être étourdi, irréfléchi.

PLOMB

(plon ; le b ne se lie jamais ; le plon et le fer ; au XVIesiècle, le b ne se prononçait pas non plus, PALSGRAVE, p. 24) s. m.
Métal d'un blanc bleuâtre, très mou et très pesant. Allié avec la moitié de son poids d'étain, le plomb forme la soudure des plombiers ; combiné avec environ le quart de son poids d'antimoine, il constitue les caractères d'imprimerie.
Un heurt survient : adieu le char ; Voilà messire Jean Chouart Qui du choc de son mort a la tête cassée ; Le paroissien en plomb entraîne son pasteur [LA FONT., Fabl. VII, 11]
Il [Lémery] découvrit en 1726, et, comme il l'avoue, par un pur hasard, que le plomb, lorsqu'il a une certaine figure, fort approchante d'un segment sphérique ou d'un champignon, devient presque aussi sonore que le métal dont on fait les timbres d'horloge [MAIRAN, Éloges, Lémery.]
On lui versa [à Damiens] du plomb fondu avec de la poix-résine et de l'huile bouillante sur toutes ses plaies ; ces supplices réitérés lui arrachaient les plus affreux hurlements [VOLT., Hist. parl. LXVII]
Écrémer le plomb, en ôter l'écume. Fig.
Du plomb avec de l'or fais-tu comparaison ? [TRISTAN, M. de Chrispe, IV, 11]
Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé ? [RAC., Ath. III, 7]
Il lui faudrait un peu de plomb dans la tête, il est léger, étourdi. Il a du plomb dans la tête, il est sage, posé, sérieux. On dit dans un sens analogue : mettre du plomb dans la tête.
C'était assez pour avoir mis du plomb dans sa tête [de Tonquedec] ; mais il y a des têtes qui ne se lestent jamais [SÉV., 19 août 1671]
Il est fin comme une dague de plomb, se dit d'un homme simple et grossier.
Fig. Il se dit pour exprimer la pesanteur.
Il faut attendre les occasions, qui ne marchent qu'à pas de plomb [BOSSUET, Serm. Ambition, I]
Sur ma tête inclinée, Écoute, cette nuit il est venu s'asseoir [le cauchemar], Posant sa main de plomb sur mon âme enchaînée [V. HUGO, Odes, V, 7]
Galette de plomb, voy. GALETTE. Familièrement. Cul de plomb, homme assidu à un travail de bureau. Siècle de plomb, s'est dit du 11e et du 12e siècle. Sommeil de plomb, sommeil très profond.
Blanc de plomb, un des noms vulgaires donnés au carbonate de plomb, appelé aussi céruse.
Céruse fine, ou blanc de plomb, le 100 pesant payera une livre, [, Tarif, 18 sept. 1664]
Plomb blanc, plomb sec et cassant. Plomb noir, celui qu'on préfère dans les arts. Plomb blanchi, plomb mêlé d'étain.
Plomb blanc, carbonate de plomb. Plomb rouge, chromate de plomb natif. Plomb corné, chlorure de plomb. Plomb jaune, molybdate de plomb. Plomb spathique, phosphate de plomb. Plomb vitreux, sulfate de plomb.
Plomb d'œuvre, plomb argentifère dont on extrait l'argent par la coupellation. Plomb d'épreuve, plomb très pur qui sert dans la coupellation pour séparer l'alliage de l'or.
Mine de plomb ou plombagine, graphite employé à faire des crayons. Plomb de mer, nom impropre donné quelquefois au graphite (plombagine), employé pour vernir le plomb de chasse. Terme de relieur. Plomb, composition de mine de plomb, de colle et d'eau qu'on met sur la tranche d'un livre.
Terme des graveurs de médailles. Plomb à la main, une certaine quantité de plomb fondu, sur lequel ils appliquent leur figure pour en voir parfaitement l'empreinte.
Terme d'imprimerie. Lire sur le plomb, lire sur la composition même.
10° Terme de plombier. Tout le plomb qu'on met sur les toits et autres endroits de la maison. Poser le plomb.
Je vis qu'au péril de sa vie mon petit-fils s'était sauvé par les plombs, qui sont excessivement étroits [GENLIS, Ad. et Théod. t. II, p. 466, dans POUGENS]
S. m. pl.Terme de marine. Les divers tuyaux de dalots, de bouteilles, ou autres conduits en plomb qui existent à bord.
11° Plomb de vitres, plomb fondu en petites bandes, pour lier entre eux les petits carreaux des vitrages. Mettre en plomb, loger le verre dans le plomb.
Nous vîmes une église dont les toits étaient enfoncés, les plombs des fenêtres arrachés [CHATEAUBR., Génie, III, V, 3]
Plomb à rabot, celui qui n'a point été tiré ou laminé, mais qui est aminci au moyen du rabot.
12° Les plombs de Venise, la toiture de plomb du palais de Saint-Marc, à Venise, en dessous de laquelle étaient les prisons.
Voyez, Milord, si dans cette occurrence votre sollicitude paternelle imaginerait quelque chose pour me préserver d'aller sous les plombs ; ce qui serait finir assez tristement une vie bien malheureuse [J. J. ROUSS., Lett. à Mil. Maréchal, Corresp. t. VI, p. 176, dans POUGENS.]
13° Colique de plomb ou des peintres (en bâtiment), colique violente causée par l'oxyde de plomb contenu dans les couleurs à huile.
14° Soldat de plomb, voy. SOLDAT.
15° Balles ou grains de plomb dont on charge les armes à feu.
Je me réjouis de ce que vous êtes devenu le plus fort homme du monde, et que le travail, les veilles, les maladies, le plomb ni le fer des Espagnols ne vous peuvent faire de mal [VOIT., Lett. 84]
Déjà du plomb mortel plus d'un brave est atteint [BOILEAU, Épître IV]
Ou d'un plomb qui suit l'œil et part avec l'éclair, Je vais faire la guerre aux habitants de l'air [ID., ib. VI]
Grains de plomb, petites boules de plomb ayant des numéros suivant leur différente grosseur, qui servent pour chasser, pour rincer des bouteilles, nettoyer les plumes de fer, etc. Mettre du plomb dans la tête de quelqu'un, lui casser la tête d'un coup de fusil ou de pistolet. Fig. Il n'a ni poudre ni plomb, il est dépourvu de tout ce qu'il lui faudrait.
16° Terme de marine. Plomb de sonde, ou, simplement, plomb, masse de plomb généralement façonnée en cône ou en pyramide, qu'on attache à l'extrémité d'une cordelette, et dont on se sert pour mesurer la profondeur de l'eau. Il faut toujours avoir le plomb à la main quand on aborde des côtes inconnues. Fig. Jeter son plomb sur quelqu'un ou quelque chose, former un dessein qui a pour objet cette personne ou cette chose.
Le personnage Jette son plomb sur messer Nicia [LA FONT., Mandr.]
J'ai jeté mon plomb sur Mlle Isabelle [DANCOURT, Retour des officiers, sc. 11]
17° Petit sceau de plomb en usage dans les manufactures pour certifier la qualité, l'aunage des étoffes, et, dans les douanes, pour attester que les ballots ont payé les droits, et empêcher qu'ils ne soient ouverts avant d'être arrivés à destination.
Ledit droit d'un sou sera indistinctement perçu pour chaque empreinte, marque ou plomb qui.... sera apposée tant sur les étoffes que sur les toiles et toileries [, Lett. patent. du 22 déc. 1781]
18° Fil à plomb, ou, simplement, plomb, morceau de métal suspendu à une ficelle, dont les maçons, les charpentiers, etc. se servent pour élever verticalement leurs ouvrages. Mettre, dresser à plomb, rendre vertical. On dit dans le même sens : être à plomb.
Deux petites lames élevées à plomb [DESC., Diopt.]
19° Terme de pêche. La partie de la ligne qui la fait enfoncer dans l'eau.
20° Plomb, morceau de plomb aplati que les femmes mettaient autrefois à leurs manchettes pendantes pour les faire bien tenir. Fig. Il faudrait lui mettre du plomb dans la manche, se dit, en Normandie, aux enfants qui commettent des étourderies. Les femmes mettent quelquefois aujourd'hui des grains de plomb pour faire mieux retomber leurs robes.
21° Espèce de pelote très lourde qui sert à fixer l'ouvrage de couture ou autre pour en faciliter l'exécution.
22° Espèce de cuvette où l'on jette, aux différents étages d'une maison, les eaux sales. Ces plombs sentent mauvais.
23° Nom vulgaire du mélange gazeux délétère qui s'échappe des fosses à vidange, et dont le principe le plus vénéneux est le sulfhydrate d'ammoniaque.
On ne pourrait, sans un extrême danger, descendre aussitôt dans les fosses ; les vapeurs empoisonnées qui règnent à la surface des matières dans ces premiers instants, et que les vidangeurs appellent plomb, sont tellement nuisibles, qu'elles ont quelquefois causé une mort soudaine... [, Dict. des arts et m. Vidangeur]
Asphyxie causée par ce gaz aux vidangeurs. Par extension, le peuple donne le nom de plomb à la syphilis.
24° À plomb, loc. adv. Perpendiculairement.
En sorte qu'elle ne descende pas tout droit et à plomb [DESC., Monde, 11]
On cuit ; c'est un soleil ardent, Qui ses traits à plomb va dardant, Mais d'une force si cruelle Qu'on se sent bouillir la cervelle [PERRAULT, Chasse, dans RICHELET]
Dans la principale des îles Orcades, il y a des côtes composées de rochers coupés à plomb et perpendiculaires à la surface de la mer [BUFF., Hist. nat. Preuv. théor. terre, Œuv. t. II, p. 191]
Un puits très profond était entièrement éclairé ; ce qui marquait évidemment que Syenne était sous le tropique, et qu'au temps où le soleil y arrive, il était à plomb sur la tête des habitants de cette ville [BAILLY, Hist. astr. mod. t. I, p. 38]
Fig.
La découverte qui déshonorait le P. Levassor retombait à plomb sur les jésuites [SAINT-SIMON, 79, 26]
Cette remarque tombait à plomb sur un gros manant qui dînait avec nous [J. J. ROUSS., Conf. II]
25° Pour le substantif aplomb, qui est à plomb écrit en un seul mot, voy. APLOMB.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il sunt noié aussi come pluns es granz aigues [, Psautier, f° 183]
    Frere Hamon, qui estoit templier et mestre desus les mariniers, dit à un de ses vallez : gieta ta plomme [sonde] ; et si fist il [JOINV., 283]
  • XIVe s.
    Les ouvriers auront du plon [lingot] de vingt mars d'or ouvré de deniers d'or à l'aingnel vingt sols tournois [, Ordonn. 25 sept. 1327]
    Les ouvriers ne pourront faire du plon de 40 mars, que deus onces de deffaute [, ib.]
    Lesquelz moines getterent plommées d'acier et de plonc [DU CANGE, plumbata.]
  • XVe s.
    Les possesseurs ou detenteurs des maisons dessus dites.... ne pourront d'icelles maisons rien oster tenant à plomb, à cloux ou à chevilles [FROISS., II, II, 241]
  • XVIe s.
    Des cannes farcies de plomb [MONT., II, 17]
    Nous avons plus besoing de plomb que d'ailes [ID., III, 279]
    Pour se laisser tomber à plomb et de si hault, il fault.... [ID., IV, 204]
    On ne peut en France prendre possession d'un benefice en vertu de simple signature, sans bulles expediees soubs plomb [P. PITHOU, 65]
    Le mont Olympe.... a de hauteur à droit plomb mesurée.... [AMYOT, P. Aem. 25]
    Il fit compasser la meche à ses soldats au nombre de soixante, et les fit tous tirer à plomb dans l'esquif à la longueur de vingt pas [D'AUB., Vie, LXXX.]
    La perte que firent les attaquans les fit marcher à pied de plomb [ID., Hist. II, 74]
    Las ! les plombs ennemis ne m'avoient point blessé ; Les balles de vos yeux sont beaucoup plus à craindre, Qui m'ont en mille endroits cruellement percé [DESPORTES, Diverses amours, XVII]
    Sa manche sera enfermée En deux poingnets de plomb pesant [, Rec. de farces, p. 427]
    Ceux qui ont force vent en la teste l'ont legere ; et dit-on que ceux-cy, ils devroient mettre du plomb en leur teste [BOUCHET, Serées, III, p. 252, dans LACURNE]
    L'alignement et plomb du pied de son mur [, Coust. gén. t. II, p. 1072]
    Dans une gaine d'or un cousteau de plomb [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, plonk ; provenç. plom ; esp. plomo ; port. chumbo ; ital. piombo ; du lat. plumbum.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PLOMB. - HIST. XIIe s.
    Li mur sunt haut et fort, de quariaux à plon mis [, li Romans d'Alixandre, p. 503]

plomb

PLOMB. (On prononce Plon.) n. m. Métal d'un blanc bleuâtre, très mou, et l'un des plus pesants après l'or et le platine. Le plomb est un métal aisé à fondre. Verser du plomb fondu. Plomb laminé. Plomb en table. Une table de plomb. Un saumon de plomb. Des balles de plomb. Un cercueil de plomb. Des tuyaux de plomb. Des soldats de plomb.

Les plombs de Venise, La toiture de plomb du palais Ducal, à Venise, sous laquelle étaient des prisons, et, par extension, les Prisons elles- mêmes. Il languissait depuis deux ans sous les plombs.

Mine de plomb, Nom improprement donné au graphite dont on fait des crayons, à cause de son éclat métallique semblable à celui du plomb. Voyez GRAPHITE.

Blanc de plomb, Carbonate de plomb, appelé aussi Céruse, qui produit une couleur blanche dont les peintres font usage.

Colique de plomb ou des peintres, Colique violente produite par l'oxyde de plomb, contenu dans les couleurs à l'huile.

Fig. et pop., Cul de plomb, Un homme lourd qu'on ne déplace pas facilement.

Fig. et fam., Nager comme un chien de plomb, Ne pas savoir nager.

Fig., Un ciel de plomb, Un ciel gris et lourd.

Fig., Un soleil de plomb, Un soleil très chaud.

Fig., Une chaleur de plomb, Une chaleur pesante.

Fig., Un sommeil de plomb, Un sommeil très lourd.

Fig., Il lui faudrait un peu de plomb dans la tête, se dit en parlant d'un Homme qui a la tête légère, d'un étourdi. On dit de même : Mettre du plomb dans la tête, dans la cervelle. Cette sévère leçon aurait dû lui mettre du plomb dans la cervelle, Elle aurait dû le rendre moins léger et moins étourdi.

Fig. et fam., Il a du plomb dans l'aile, se dit de Quelqu'un qui a éprouvé une atteinte grave dans sa considération, dans sa fortune ou dans sa santé.

En termes d'Imprimerie, Lire sur le plomb, Lire un passage sur la composition même.

PLOMB se dit aussi des Balles, des lingots et petits grains de plomb qu'on emploie à la chasse, pour charger les armes à feu.

PLOMB se dit aussi d'un Petit sceau de plomb que, dans les douanes, on attache aux ballots, caisses, etc., pour attester qu'ils ont payé les droits, ou pour empêcher qu'ils ne soient ouverts avant d'être arrivés au lieu de leur destination. Mettre le plomb. Changer le plomb. Contrefaire le plomb.

PLOMB se dit encore d'un Instrument qui consiste en un morceau de plomb, ou d'autre métal, suspendu à une ficelle, et dont les maçons, les charpentiers, etc., se servent pour élever leurs ouvrages verticalement. Voir avec un plomb si une muraille est droite, si elle est bien verticale. Dans ce sens on dit plus souvent Fil à plomb. Voyez ce mot.

Mettre à plomb, dresser à plomb une muraille, une menuiserie, une charpente. La rendre verticale. On dit dans le même sens Cette muraille est à plomb. On dit aussi Tracer une ligne à plomb sur une muraille, sur un édifice.

Plomb de sonde ou simplement Plomb, Morceau de plomb fait en cône et attaché à une corde nommée Ligne, avec lequel on sonde la mer, pour savoir combien il y a de profondeur et de quelle qualité est le fond.

En termes d'Électricité, Plomb fusible ou absolument Plomb se dit d'un Fil de plomb intercalé dans une installation électrique de manière à éviter, par sa fusion, en cas de court-circuit, des accidents plus graves. Un plomb a sauté.

PLOMB s'est dit encore des Cuvettes, ordinairement de plomb, établies aux différents étages d'une maison, pour y jeter les eaux sales.

Il s'est dit en outre de l'Acide sulfhydrique qui se dégage des fosses d'aisances et des puits.

Par extension, Plomb des vidangeurs, Intoxication causée par les émanations des fosses d'aisances.

À PLOMB, loc. adv. Verticalement. Une ligne qui tombe à plomb sur une autre fait deux angles droits. Le soleil donne à plomb, tombe à plomb sur les habitants de la zone torride. On dit aussi D'aplomb. Voyez APLOMB.

plomb

Plomb, m. Les Alcumistes appellent le Plomb Saturne, le plus pesant des metaux, inferieur à l'estain et plus ployable, Plumbum. Il se prend aussi tant pour le plomb à rieulle ou ruyle, que pour le plomb à chaas, dont les maçons plomment, c. jugent le droit ou le frit de leurs ouvrages de maçonnerie ou de plastre, voyez Muel. Selon ce on dit, un mur ou une besongne de plastre estre à plomb, quand il ne s'y trouve point de frit, c. de pente en dedans, et que le plomb pendant de la ligne respond à la rieulle ou ruyle, ou bien à son chaas, Perpendiculum.

Mettre à plomb une muraille, c'est la mettre à son droit, si qu'il n'y ait point de frit, et, La muraille est bien à plomb, c. à son droit ou en son plomb.

Plomb à rieulle ou à ruyle, est celuy qui est pendant de la ligne attachée au haut bout d'une ruylete à maçon, voyez Muel, et est de pur plomb.

Plomb à chaas, Est une piece de cuyvre ronde, grosse d'environ trois poulces, longue d'environ trois doigts, pendant d'une ligne, laquelle passe par le milieu d'une piece aussi de cuyvre, tenve, quarrée, equidiametrale audit rond de cuyvre, appelée Chaas, avec lequel plomb à chaas le maçon plomme ses ouvrages de plastre, cueillures de fenestres, huisseries et jambages de manteaux de cheminées, pour juger s'ils sont à plomb, c. en leur droiture, et s'il y a point de frit, et les juge estre en leur plomb si ladite piece ronde touchant l'ouvrage par bas, le chaas le touche aussi par haut, et si le chaas ne touche, c'est alors qu'il dit qu'il y a frit, c. qu'il panche en dedans par haut. Et la difference qui est entre le plomb à ruyle, et le plomb à chaas, est que le premier est de pur plomb, et pend à une ligne couchée sur une ruyle, et ne sert qu'à plommer ouvrages de maçonnerie; et l'autre est de pur cuyvre, pendant de la ligne qui coule par le milieu dudit chaas, et ne sert qu'à plommer ouvrages de plastre ou de bricque en meillages de fenestres, huisseries et jambages de cheminées.

Qui a beaucoup de plomb meslé parmy, Plumbosus.

Qui est de plomb, Plumbeus.

Couleur de plomb, Plumbeus color.

Estre de la couleur de plomb, Liuere.

¶ Le plomb d'un maçon, ou charpentier, Perpendiculum.

Souldure de plomb, Plumbatura.

plomb


PLOMB, s. m. PLOMBER, v. act. PLOMBERIE, s. f. PLOMBIER, s. m. [On ne prononce point le b dans le 1er: plon, plonbé, beri-e, bié: 1re lon. 2e é fer. au 2d et au dern. e muet au 3e.] Plomb est, 1°. un métal d'un blanc bleuâtre, três-mou, et le plus pesant pourtant aprês l'or. "Table, tuyaux, gouttières de plomb. Balles de plomb; cercueuil de plomb. = 2°. Plomb se dit absolument pour balles de plomb, dont on charge les armes à feu. "Charger un fusil de menu plomb. "Il n'a pu chasser, faûte de poûdre et de plomb. Et poétiquement:
   Le plomb vole à l'instant et pleut de toutes parts.
       Boil.
= 3°. Instrument, dont les Maçons et les Charpentiers se servent pour élever perpendiculairement leurs ouvrages. Ils donent même ce nom à un autre corps pesant comme une pierre, ataché à la ficelle, à la place du plomb.
   À~ PLOMB, adv. Perpendiculairement: Mettre une murâille à plomb: la dresser à plomb. = Le Soleil done à plomb sur cet endroit, c. à. d. directement. = Aplomb, s. m. ne fait qu'un seul mot. Prendre l'aplomb, ou les aplombs d'une murâille; voir avec le plomb, si elle est en ligne perpendiculaire.
   On dit, dans le style familier, d'un homme sage, qu'il a du plomb dans sa tête; et d'un homme frivole, léger, étourdi, qu'il aurait besoin d'une calote de plomb, (n°. 1°.); et de celui qui n'a point de crédit, qu'il n' a ni poudre ni plomb, (n°. 2°.) = Cul de plomb: homme sédentaire. Voy. DAGUE. = Jeter son plomb sur quelque chose, (n°. 3°.) Former un dessein pour y parvenir. "Il a jeté son plomb sur cette charge: il y prétend.
   PLOMBER, c'est 1°. vernir la vaisselle de terre avec la mine de plomb. = 2°. Dans les Douanes, apliquer un petit sceau de plomb sur des balots, des cofres, pour marquer qu'ils ont payé les droits, etc. = 3°. Chez les Dentistes, remplir de plomb en feuilles minces, une dent creûse. = 4°. On dit aussi, dans un sens bien éloigné du sens propre, plomber les terres raportées, les batre, afin qu'elles s'afaissent moins.
   5°. Teint, visage plombé, livide et de couleur de plomb. On disait anciènement, se plomber, pour se meurtrir.
   Se plombant la poitrine, outrageant son visage.
       Bréb.
  PLOMBERIE, art de fondre et de travailler le plomb.
  PLOMBIER, ouvrier qui travaille en plomb, qui en fait des tuyaux, des goutières et d'aûtres ouvrages.

Traductions

plomb

Bleilead, sinkerlood, stop, kogel, loodje, zekeringעופרת (נ), עוֹפֶרֶתloodرصاص, رَصَاصٌоловоplomolovoblyμόλυβδοςplumboplomopliilyijyólomsekringblýpiombo, piombino, valvolašvinas, svinsblyołówchumboplumbсвинецolovosvinecblyolovoตะกั่วkurşunchì (plɔ̃)
nom masculin
1. métal gris petits soldats de plomb
2. électricité petit fil de métal, dans un circuit électrique Les plombs ont sauté.
3. grains en plomb contenus dans une cartouche
4. lourd un sommeil de plomb un soleil de plomb

plomb

[plɔ̃] nm
(= métal) → lead
des soldats de plomb → lead soldiers
[cartouche] → shot
(PÊCHE)sinker
(= sceau) → (lead) seal
(ÉLECTRICITÉ, ELECTRONIQUE)fuse
Les plombs ont sauté → The fuses have blown.
(locutions) soleil de plomb → blazing sun
sommeil de plomb → heavy sleep
sans plomb → unleaded
de l'essence sans plomb → unleaded petrol
mettre à plomb → to plumb