plomber

(Mot repris de plomberait)

plomber

v.t.
1. Garnir de plomb : Plomber une canne.
2. Fig. Entraîner vers le bas ; handicaper ; compromettre : Une note qui plombe la moyenne. Une affaire qui plombe l'association.
3. Sceller d'un sceau de plomb : Plomber un wagon.
4. Obturer une dent atteinte de carie avec un amalgame.

plomber


Participe passé: plombé
Gérondif: plombant

Indicatif présent
je plombe
tu plombes
il/elle plombe
nous plombons
vous plombez
ils/elles plombent
Passé simple
je plombai
tu plombas
il/elle plomba
nous plombâmes
vous plombâtes
ils/elles plombèrent
Imparfait
je plombais
tu plombais
il/elle plombait
nous plombions
vous plombiez
ils/elles plombaient
Futur
je plomberai
tu plomberas
il/elle plombera
nous plomberons
vous plomberez
ils/elles plomberont
Conditionnel présent
je plomberais
tu plomberais
il/elle plomberait
nous plomberions
vous plomberiez
ils/elles plomberaient
Subjonctif imparfait
je plombasse
tu plombasses
il/elle plombât
nous plombassions
vous plombassiez
ils/elles plombassent
Subjonctif présent
je plombe
tu plombes
il/elle plombe
nous plombions
vous plombiez
ils/elles plombent
Impératif
plombe (tu)
plombons (nous)
plombez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais plombé
tu avais plombé
il/elle avait plombé
nous avions plombé
vous aviez plombé
ils/elles avaient plombé
Futur antérieur
j'aurai plombé
tu auras plombé
il/elle aura plombé
nous aurons plombé
vous aurez plombé
ils/elles auront plombé
Passé composé
j'ai plombé
tu as plombé
il/elle a plombé
nous avons plombé
vous avez plombé
ils/elles ont plombé
Conditionnel passé
j'aurais plombé
tu aurais plombé
il/elle aurait plombé
nous aurions plombé
vous auriez plombé
ils/elles auraient plombé
Passé antérieur
j'eus plombé
tu eus plombé
il/elle eut plombé
nous eûmes plombé
vous eûtes plombé
ils/elles eurent plombé
Subjonctif passé
j'aie plombé
tu aies plombé
il/elle ait plombé
nous ayons plombé
vous ayez plombé
ils/elles aient plombé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse plombé
tu eusses plombé
il/elle eût plombé
nous eussions plombé
vous eussiez plombé
ils/elles eussent plombé

PLOMBER

(plon-bé) v. a.
Attacher, appliquer du plomb. Plomber les faîtes d'un toit couvert d'ardoise. Plomber une canne, mettre du plomb à son extrémité.
Terme de manufactures et de douanes. Attacher un petit sceau de plomb soit à des étoffes pour en certifier la qualité ou l'aunage, soit à des ballots, des coffres, etc. pour marquer qu'ils ont payé le droit, et pour empêcher qu'ils ne soient ouverts dans les autres bureaux.
Chaque sixain des marchandises de bonneterie.... sera.... traversé d'un fil à l'extrémité, auquel ils appliqueront un plomb portant l'empreinte de leur bureau. à condition que, si les sixains qui auront été ainsi plombés ne se trouvaient pas assortis convenablement pour la vente, lesdits gardes.... seront tenus de plomber de nouveau les mêmes sixains [, Lett. pat. 1er mars 1638]
Terme de diplomatique. Attacher à une bulle, à une charte une médaille de plomb portant un sceau.
Terme de marine. Plomber un corps, le faire immerger avec du plomb ou avec des poids.
Juger de la position verticale d'un ouvrage à l'aide d'un fil à plomb. Plomber un mur. Terme de marine. Plomber un couple, le présenter, l'établir sur la quille, dans la position voulue.
Plomber une dent, en opérer le plombage.
Polir le marbre avec une molette de plomb.
Plomber de la vaisselle de terre, la vernisser avec la mine de plomb ou graphite.
Limailles d'épingles servant à plomber pots de terre, le cent pesant estimé 10 livres [, Décl. du roi, nov. 1649, Tarif.]
Terme de relieur. Mettre sur la tranche d'un livre la composition dite plomb.
10° Battre, fouler des terres pour les affermir, soit avec des rouleaux, soit en marchant dessus les pieds serrés. Plomber un arbre, fouler la terre avec les pieds autour d'un arbre nouvellement planté, pour l'affermir.
11° Populairement. Donner la syphilis. Il a été plombé.
12° V. n. On dit que l'émail plombe, pour dire qu'il devient louche et de couleur de plomb, lorsqu'il est appliqué sur un fond qui l'obscurcit.
13° Se plomber, v. réfl. Prendre une teinte plombée.
À Orsière, le teint commence à se plomber ; à Saint-Branchiet, les symptômes [de crétinisme] deviennent plus marqués [SAUSSURE, Voy. Alpes, t. IV, p. 268, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et quant il furent venu [les engins], si les fist drecier hastivement et ploumer pour le feu grigois [, Chr. de Rains, 37]
    Nus deicier ne puet ne ne doit fere ne acheter dez ploumez, quelque chance que il doinent, de quoi qu'il soient ploumez, soit de vif argent ou de plons [, liv. des mét. 182]
    Il ne portent o els [avec eux] ne lance ne espée, Mais gisarme esmolue et machue plomée [, Ch. d'Ant. VIII, 89]
  • XIVe s.
    Massacumia, c'est ce dont les pos de terre sont plombez, qui viennent d'oultre mer [LANFRANC, f° LXV, verso.]
  • XVIe s.
    Par coups de poing soient meurdris et plombez [MAROT, IV, 146]
    Ce siecle auquel nous vivons est si plombé [vil], que la vertu n'est plus qu'un mot [MONT., I, 263]
    J'estois le plus lourd et plombé, le plus long et desgousté en ma leçon [ID., II, 86]
    Le roi [François II], qui avoit la face plombée et boutonnée, l'haleine puante, et autres mauvais signes de santé [D'AUB., Hist. I, 89]
    Ainsi qu'on voit qu'on plombe par derriere les miroirs [PARÉ, IV, 6]
    Couleur tirant sur le livide et le plombé [ID., VI, 2]
    C'est un extreme vice à un orfevre de plomber de l'or [RONS., 588]

ÉTYMOLOGIE

  • Plomb ; provenç. plombar ; esp. plomar ; port. chumbar ; ital. piombare.

plomber

PLOMBER. v. tr. Mettre, attacher, appliquer du plomb à quelque chose, en quelque lieu. Plomber des filets pour qu'ils descendent au fond de l'eau. Plomber les faîtes, les arêtiers d'un toit couvert d'ardoise.

Plomber de la vaisselle de terre, La vernir avec du plomb.

Plomber une dent, Remplir la cavité d'une dent cariée avec du plomb ou une autre substance métallique. Il s'est fait plomber une dent.

Canne plombée, Canne dont la tête est garnie de plomb.

PLOMBER, en termes d'Administration, signifie Appliquer un petit sceau de plomb sur des ballots, des caisses, etc., pour marquer qu'ils ont payé les droits, ou pour empêcher qu'ils ne soient ouverts. Plomber des ballots, des caisses, etc. Plomber un wagon. Ces Marchandises voyagent en wagon plombé.

PLOMBER, en termes de Terrassier et de Jardinier, signifie Presser, battre, fouler des terres pour les affermir et afin qu'elles s'affaissent moins. Il faut plomber les terres rapportées.

Le participe passé s'emploie quelquefois adjectivement et signifie Qui est livide, couleur de plomb. Cet homme a le teint plombé, le visage plombé. Couleur plombée.

plomber

Plomber, Plumbare, Applumbare, Plumbo obducere aut glutinare.

Synonymes et Contraires

plomber

verbe plomber
Traductions

plomber

איטם (פיעל), חתם (פ')vullenplumbotturare (plɔ̃be)
verbe transitif
boucher le trou d'une dent

plomber

[plɔ̃be] vt
[+ canne, ligne] → to weight
[+ colis, wagon] → to put a lead seal on
(TECHNIQUE) [+ mur] → to plumb
[+ dent] → to fill (Grande-Bretagne), to stop (USA)
(INFORMATIQUE) → to protect