pluie


Recherches associées à pluie: pluie acide

pluie

n.f. [ lat. pluvia ]
1. Chute d'eau sous forme de gouttes qui tombent des nuages sur terre : Il est sorti sous une pluie torrentielle.
2. Chute d'objets serrés, en grand nombre : Une pluie de confettis.
3. Fig. Ce qui est dispensé, distribué en abondance : Une pluie de critiques
Ennuyeux, triste comme la pluie,
très ennuyeux, très triste.
En pluie,
en tombant en particules légères : Versez la semoule en pluie.
Faire la pluie et le beau temps,
être très influent.
Ne pas être né ou tombé de la dernière pluie,
avoir de l'expérience ; ne pas être naïf.
Parler de la pluie et du beau temps,
parler de choses banales.
Pluie des mangues,
en Afrique, pluie de courte durée survenant pendant la période sèche.

PLUIE

(pluî) s. f.
Eau qui tombe par gouttes de l'atmosphère.
Le temps est à la pluie. Je vois de loin venir la pluie ; Le ciel est noir de bout en bout [SAINT-AMANT, la Pluie]
Il part tout morfondu, Sèche le mieux qu'il peut son corps chargé de pluie [LA FONT., Fabl. IX, 2]
Nous avons eu ici des pluies continuelles, et, au lieu de dire après la pluie vient le beau temps, nous disons, après la pluie vient la pluie [SÉV., 60]
Il n'y a point de mémoire d'homme d'un temps si beau et si persévérant : on a oublié la pluie ; quelques vieillards disent qu'ils en ont vu autrefois, mais on ne les croit pas [ID., 12 oct. 1677]
Ou quelque longue pluie, inondant vos vallons, A-, t-elle fait couler vos vins et vos melons ? [BOILEAU, Sat. III]
Les cieux par lui fermés et devenus d'airain, Et la terre trois ans sans pluie et sans rosée [RAC., Athal I 1]
Les Américains croyaient que la pluie venait de ce qu'une jeune fille qui était dans les nues jouant avec son petit frère, il lui cassait sa cruche pleine d'eau [FONTEN., Orig. fabl. t. III, p. 288, dans POUGENS]
La quantité de pluie qui tombe à Rome est de trente pouces et demi ; à Paris il est rare qu'elle aille à vingt [DUCLOS, Œuv. t. VII, p. 26]
Fig. Parler de la pluie et du beau temps, parler de choses indifférentes.
Si l'on dit que nous parlons dans nos lettres de la pluie et du beau temps, on aura raison : j'en ai fait d'abord un assez grand chapitre [SÉV., 45]
Je vis le duc d'Orléans moins assiduement, sans que lui et moi nous parlassions plus que des choses courantes, publiques, indifférentes, en un mot de ce qui s'appelle la pluie et le beau temps [SAINT-SIMON, 395, 129]
Je ne serais point embarrassé à entretenir une autre sur le beau temps et sur la pluie [FONTEN., Lett. gal. 24]
Fig. Faire la pluie et le beau temps, disposer de tout, être le maître.
Dès que je me vis aimé de ma maîtresse et considéré des domestiques comme celui qui faisait la pluie et le beau temps [LE SAGE, Guzm. d'Alf. VI, 8]
Je crois que M. le cardinal de Bernis finira par être archevêque ; mais d'Alembert doute qu'ayant fait les Quatre Saisons, il fasse encore la pluie et le beau temps [VOLT., Lett. Richelieu, 24 janv. 1764]
Se mettre, se jeter, se cacher dans l'eau de peur de la pluie, se dit de ceux qui, pour éviter un inconvénient, s'exposent à un autre encore plus grand.
C'est ce qui s'appelle se mettre dans l'eau de peur de la pluie [SÉV., 232]
Je crains qu'il n'ait fait comme Gribouille, qui se mettait dans l'eau de peur de la pluie [GRIMM, Corresp. t. IV, p. 205]
Fig.
Sans te piquer d'honneur, crois qu'il n'est que de prendre, Et que tenir vaut mieux mille fois que d'attendre ; Cette pluie est fort douce, et, quand j'en vois pleuvoir, J'ouvrirais jusqu'au cœur pour la mieux recevoir [CORN., le Ment. IV, 6]
Et le jeu.... je suis assurée que cela passe la dépense ordinaire ; nous connaissons ces petites pluies qui mouillent fort bien [SÉV., 11 sept. 1680]
Prenez garde que votre paresse ne vous fasse perdre votre argent au jeu : ces petites pertes fréquentes sont de petites pluies qui gâtent bien les chemins [ID., 23 mars 1671]
Ennuyeux comme la pluie, très ennuyeux
Fig. La pluie, quelque chose de malheureux, de pénible.
Et ne m'ont les destins, à mon dam trop constants, Jamais après la pluie envoyé le beau temps [RÉGNIER, Sat. X]
Ces jours mêlés de plaisirs et de peines, Mêlés de pluie et de soleil [BÉRANG., Mon hab.]
Il se dit de ce qui tombe en très grande quantité. Les pluies de pierres ont longtemps passé pour fabuleuses.
Nous en sortîmes avec une pluie de pièces de quatre sous [SÉV., 363]
Terme de mythologie. La pluie d'or, forme sous laquelle Jupiter pénétra dans la tour où Danaé était renfermée. Fig. Une pluie d'or, de très grandes largesses.
Celle [la place] de Danaé [Mlle de Fontanges] est une autre merveille ; il est vrai que la pluie d'or est fort abondante ; nulle de ses sœurs n'approche de sa beauté ; mais les établissements n'en seront pas médiocres [SÉV., 437]
Si leur bonne intelligence eût duré, il serait tombé sur nous une pluie d'or [LE SAGE, Guzm. d'Alf. VI, 6]
Terme d'artificier. Une pluie de feu, une masse d'étincelles qui tombent des airs.
Les autres fonds [des éventails], qu'on appelle des pluies, se font avec de la poudre d'or ou d'argent faux, [, Dict. des arts et mét. Éventailliste]
Pluie d'or et pluie d'argent, noms marchands de deux coquilles univalves.

PROVERBES

  • Petite pluie abat grand vent, il faut quelquefois peu de chose pour faire cesser une grande querelle.
    Cette petite pluie fit tomber le vent qui commençait à se lever dans la grand'chambre [RETZ, Mém. t. II, liv. III, p. 184, dans POUGENS]
  • Il est à couvert de la pluie, il s'est mis à l'abri de la pluie, se dit de quelqu'un qui a amassé du bien et qui est arrivé à une bonne place.
  • À la bonne heure nous a pris la pluie, expression satisfaite de gens qui, menacés de l'orage, ont eu le temps de rentrer au logis, et, figurément, de gens qui ont échappé à quelque péril ou inconvénient.
  • Rosée de mai et pluie d'avril valent mieux que le chariot du roi David, c'est-à-dire il vaut mieux qu'il y ait des pluies et des rosées en mai que si la constellation de la grande Ourse était brillante et par conséquent le temps sec.
  • Après la pluie le beau temps, c'est-à-dire la joie succède à la douleur, aux ennuis.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Pluie n'i chet, rosée n'i adeise [, Ch. de Rol. LXXVI]
  • XIIIe s.
    Car si l'avoit ateinte et la pluie et la bise.... [, Berte, XXX]
    Dont leva une pleuve, si prist à espessier [, Ch. d'Ant. v. 609]
  • XIVe s.
    Qui veut avoir le nom des bons et des vaillans, Il doit aler souvent à la pluie et aux champs [, Guesclin. 10711]
  • XVe s.
    Mais tu scez bien que fort venter Chiet [tombe] souvent par une pluiete, Mir. de Ste Genev. Se nous estions à la pluye, Nous serions bien pirement [O. BASSELIN, Vau de Vire, 46]
  • XVIe s.
    Il tomba une fort grosse pluye qui dura toute la nuict [AMYOT, Sylla, 76]
    Oiseau qui au nid se retire, Et cil qui ses plumes attire, Ou se mouille, ou bien fort crie, La pluie est près, quoi que l'on die ; Ou si les vers de terre sortent, Ou saleures humeurs rapportent [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 116]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, pleue ; wallon, plaiv, ploiv ; genev. plioge, plioze, pliodze ; picard, pleuve ; bourguig. pleuje ; provenç. pluvia, ploia, plueia ; catal. pluja ; anc. espagn. pluvia ; esp. mod. lluvia ; portug. chuva ; ital. piova, pioggia ; du lat. pluvia (voy. PLEUVOIR).

pluie

PLUIE. n. f. Eau produite par la condensation des nuages, qui tombe de l'atmosphère en gouttes sur la terre. Grosse pluie. Pluie fine. Pluie chaude. Pluie froide. Pluie d'orage. Il tombe de la pluie. Il tombe quelques gouttes de pluie, de grosses gouttes de pluie. Se mettre à couvert de la pluie. Laisser passer la pluie. Un jour de pluie. Un vent qui amène la pluie. Un brouillard qui se résout en pluie. La pluie l'a mouillé, l'a transpercé jusqu'aux os. Un manteau de pluie. Les prés demandent de la pluie. Recueillir les eaux de pluie dans des citernes. La saison des pluies. Les pluies continuelles ont raviné les chemins.

Fig. et fam., Ennuyeux comme la pluie, Très ennuyeux.

Fig., Parler de la pluie et du beau temps, S'entretenir de choses indifférentes.

Fig., Faire la pluie et le beau temps, Disposer de tout, régler tout, par son crédit par son influence. Il est le maître dans cette maison, il y fait la pluie et le beau temps. Ce favori fait la pluie et le beau temps.

Fig., Se jeter, se cacher dans l'eau de peur de la pluie, Pour éviter un inconvénient, se jeter dans un inconvénient encore plus grand.

Prov., Après la pluie, le beau temps, Souvent, après un temps fâcheux, Il en vient un meilleur. Il s'emploie aussi figurément et signifie : La joie succède souvent à la tristesse.

Prov., Petite pluie abat grand vent, Ordinairement le vent s'apaise lorsqu'il vient à pleuvoir. Il s'emploie aussi figurément et signifie : Il faut quelquefois peu de chose pour faire cesser une grande querelle.

PLUIE se dit aussi de Certaines choses qui tombent ou qui semblent tomber du ciel comme la pluie. Dans le voisinage des volcans, il se produit parfois des pluies de cendres et de soufre. Les pluies de pierres ont passé longtemps pour fabuleuses.

Fig., Une pluie d'or, De grandes libéralités, de grandes largesses répandues sur quelqu'un. On a fait tomber une pluie d'or sur cet homme, sur cette famille.

En termes d'Artificier, Pluies de feu, Chute d'un grand nombre d'étincelles produites par une certaine composition de matières inflammables.

pluie


PLUIE, s. f. [Plu-ie: 2e e muet. = Aûtrefois on écrivait pluye, et plusieurs l' écrivent encore de même; mais l'y est inutile dans ce mot, puisqu'on n'y prononce qu'un i.] L'eau qui tombe du ciel. "Grosse ou petite pluie: il tombe de la pluie, et non pas, il fait de la pluie. = On dit, en st. prov. se mettre ou se cacher dans l'eau, de peur de la pluie; pour éviter un inconvénient, se jeter dans un plus grand. "Je me trouve mieux dans ces bois, que toute seule dans ma chambre; c'est ce qu'on apèle, se metre dans l'eau de peur de la pluie. Sév. = On dit aussi, d'un homme qui a une grande fortune, qu'il est à couvert de la pluie. = Aprês la pluie, le beau tems; souvent la joie succède à la tristese. = Faire la pluie et le beau tems quelque part: y être en grand crédit. = Petite pluie abat grand vent, se dit au propre et au fig.

Synonymes et Contraires

pluie

nom féminin pluie
1.  Précipitation d'eau.
Traductions

pluie

Regenrain, hail, wet, barrage, showerregen, overvloed, regen(bui), stroom, bui, regenval, mbúlaגשם (ז), זרזיף (ז), מטר (ז), רביבים (ז״ר), גֶּשֶׁם, מָטָר, רְבִיבִיםreënمطر, مَطَرplujadéšťregnβροχήpluvolluviaبارانsadeesőhujanregnpioggiaimber, pluviaregndeszczchuvaploaieдождьregnmvuayağmurkišaฝนmưaДъжд (plɥi)
nom féminin
eau qui tombe des nuages

pluie

[plɥi] nf
rain
une pluie fine → fine rain
sous la pluie → in the rain
(fig) une pluie de → a shower of
retomber en pluie → to shower down