plumasseau

PLUMASSEAU

(plu-ma-sô) s. m.
Balai de plume.
Bouts de plumes pour emplumer des clavecins et des flèches.
Terme de maréchalerie. Plumes que les maréchaux introduisent, par les barbes, dans les naseaux d'un cheval, pour y produire des mucosités.
Terme de chirurgie. Gâteau de charpie que l'on prépare en étendant parallèlement les uns à côté des autres de longs filaments de charpie.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Faire ses plumaceaus et tout ce qui est necessaire [pour une plaie] [H. DE MONDEVILLE, f° 36, verso]
    Soit mis un plumacel desus [ID., f° 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif du lat. plumacium, coussin de plume, de pluma, plume.

plumasseau

PLUMASSEAU. s. m. Il se dit de Petits bouts de plumes dont on se sert pour emplumer des clavecins et des flèches.

Il se dit aussi d'Un balai de plumes.

plumasseau

PLUMASSEAU en termes de Chirurgie, Tampon de charpie aplati qu'on met sur les plaies et les ulcères, quand on les panse. Faire des plumasseaux. Mettre un plumasseau sur une plaie. Retirer un plumasseau.

plumasseau

PLUMASSEAU se dit aussi Des plumes que les maréchaux introduisent par les barbes dans les naseaux d'un cheval, à l'effet d'exciter un flux abondant de l'humeur qui est sécrétée par les glandes de la membrane pituitaire. Mettre des plumasseaux à un cheval.