poétereau

(Mot repris de poétereaux)

POÉTEREAU

(po-è-te-rô ; la prononciation met l'accent grave, et non l'accent aigu) s. m.
Terme de mépris. Mauvais poëte, poëte chétif. Au lieu d'aller dormir, pauvre poétereau, Il faut que je m'occupe à pleurer un oiseau, DUCERCEAU, Poés. Plainte sur la mort d'un serin.
Je ne suis pas de ces poétereaux dont les pitoyables nouveautés ne font que passer sur la scène comme des ombres [LESAGE, le Diable boit. 14]
De trois syllabes dans Scarron :
Et j'ai bien peur qu'on ne me raie Comme un malheureux poétereau [SCARRON, Poésies div. Œuv. t. VII, p. 241, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de poëte.

poétereau

POÉTEREAU. n. m. Poète médiocre, mauvais poète. Ce n'est qu'un poétereau. Il est familier.