poche

1. poche

n.f. [ frq. pokka ]
1. Partie d'un vêtement en forme de petit sac où l'on peut mettre de menus objets : Elle range ses clés dans la poche de son manteau.
2. Région. Contenant de diverses tailles et fait de diverses matières ; sac : Une poche en papier, en plastique
3. Partie, compartiment d'un sac, d'un cartable : Elle met ses papiers dans la poche intérieure de son sac à main.
4. Cavité de l'organisme, normale ou pathologique ; boursouflure : Poche mammaire. Avoir des poches sous les yeux.
5. Fluide contenu dans une cavité souterraine : Une poche de gaz.
6. Déformation, faux pli d'un tissu, d'un vêtement : Ce pull fait des poches aux coudes.
7. Domaine, secteur limité où se manifeste un phénomène politique, économique, social : Des poches de chômage, de pauvreté
Argent de poche,
somme destinée aux petites dépenses personnelles.
C'est dans la poche,
Fam. c'est réussi, c'est une affaire réglée.
De poche,
se dit d'un objet de petites dimensions, que l'on peut porter sur soi : Des ordinateurs de poche ; se dit de livres édités dans un format réduit : Ce romancier va être réédité dans une collection de poche.
De sa poche,
avec son argent : La secrétaire a dû payer le taxi de sa poche.
En être de sa poche,
essuyer une perte d'argent.
Mettre qqn dans sa poche,
Fam. prendre une autorité absolue sur lui de façon à s'assurer son concours ou sa neutralité.
Ne pas avoir sa langue dans sa poche,
parler avec facilité.
Ne pas avoir les yeux dans sa poche,
être observateur.
Se remplir les poches ou s'en mettre plein les poches,
Fam. s'enrichir, souvent malhonnêtement.

2. poche

n.f. [ du lat. poppia, cuillère en bois ]
En Suisse, louche ; cuillère à pot.

3. poche

n.m.
Livre de poche.

POCHE

(po-ch') s. f.
Petit sac attaché à un habit, à un gilet, etc. pour y mettre ce qu'on veut sur soi.
Voilà justement de ces choses qui lui viennent, quand il [M. de Grignan] parle et quand il écrit, et qui fait que ses lettres sont toujours, deux mois durant, l'ornement de toutes les poches [SÉV., 26 janv. 1680]
L'estomac est fait comme une poche [FÉN., Exist. 35]
Heureusement encor, laissant ma malle au coche, J'ai mis fort prudemment mon argent dans ma poche [REGNARD, Ménechm. II, 2]
Nos anachorètes visitèrent ensuite les poches des vaincus [LE SAGE, Gil Bl. v, 2]
Un sot provincial arrivé par le coche Eût été moins que moi tourmenté dans sa peau ; Je me mouchais presque au bord de ma poche, J'éternuais dans mon chapeau [SEDAINE, Épître à son habit.]
Rien dans les mains, rien dans les poches, disent les escamoteurs pour montrer que le tour ne se fait avec rien qui soit dans la main ou dans la poche. Fig.
J'ai mes poches pleines de compliments pour vous [SÉV., 492]
Méfiez-vous de ces gens qui ont leurs poches pleines d'esprit, et qui le sèment à tout propos [DIDER., Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 34, dans POUGENS]
Fig. Avoir en sa poche, avoir toujours sur soi ou sous la main, à sa disposition.
Avez-vous à Paris la traduction du plaidoyer de l'empereur Julien contre les Galiléens, par le marquis d'Argens ? il serait à souhaiter que tous les fidèles eussent ce bréviaire dans leur poche [VOLT., Damilaville, 15 oct. 1764]
C'est un philosophe [Maupertuis].... portant toujours scalpel en poche pour disséquer les gens de haute taille [ID., Diatribe du docteur Akakia.]
De poche, qu'on porte dans sa poche. Pistolet de poche. Fig. De poche, qui n'est pas plus gros qu'il ne faudrait pour être porté dans la poche.
On s'enivra partout à votre santé, à celle de M. Turgot et de M. Trudaine ; on tira nos canons de poche toute la journée [VOLT., Lett. Mme de St-Julien, 14 déc. 1775]
Fig. De sa poche, de ses propres deniers.
Sainte-Mame était peut-être le seul homme de qualité que Monseigneur aidât de sa poche [SAINT-SIMON, 294, 14]
Eh bien, je vous donne quatre cents francs de ma poche [VOLT., Dict. phil. Éducation.]
Payer de sa poche, payer de ses propres deniers. Payer de sa poche, c'est aussi payer avec l'argent qu'on destine à ses menues dépenses personnelles. L'argent de la poche, l'argent qu'on destine à ses petites dépenses personnelles. Argent de poche, partie de la solde militaire dont le soldat a la libre disposition. Cette terre produit, vaut dix mille francs dans la poche, c'est-à-dire le produit net est de dix mille francs. Fig. Mettre en poche, s'approprier.
Villeroy et le prévôt des marchands de Lyon mettaient en poche tout ce qu'il leur plaisait de prendre [SAINT-SIMON, 474, 77]
Jouer de la poche, débourser de l'argent, donner de l'argent. Avoir ses mains dans ses poches, tenir ses mains enfoncées dans ses poches, attitude qui montre qu'on n'est actuellement occupé à rien Fig. Avoir ses mains dans ses poches, ne rien faire.
Il est certain qu'en demeurant leurs mains dans leurs poches, ils pouvaient tenir encore cinq ou six jours, sans être exclus d'une composition honnête [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 401, dans POUGENS]
Fig. Il n'a pas toujours eu les mains dans ses poches, il n'a pas toujours été à ne rien faire. Fig. N'avoir pas ses mains dans ses poches, s'enrichir du bien d'autrui.
M. d'Elbœuf était gouverneur de Picardie et d'Artois, où il ne tenait pas ses mains dans ses poches, et se moquait des intendants [SAINT-SIMON, 475, 83]
Faire crédit de la main à la poche, ne pas faire crédit du tout. Manger son pain dans sa poche (voy. PAIN, n° 1). Fig. Tenir une affaire dans sa poche, être assuré du succès de cette affaire.
Et quand par mon moyen quelque intrigue s'accroche, Qu'il faut jouer un fat, j'en ai le rôle en poche [HAUTEROCHE, Bourg. de qual. IV, 6]
Fig. N'avoir pas sa langue dans sa poche, savoir fort bien parler et répondre.
On peut bien dire qu'elle n'a pas sa langue dans sa poche [CARMONTELLE, Prov. les Voisins, sc. 3]
Fig. Mettre sa langue dans sa poche, ne pas parler, garder le silence.
Mettez, je vous prie, votre langue dans votre poche [Mme D'ÉPINAY, Mém. t. II, p. 384, dans POUGENS]
Fig. et familièrement. Se mettre dans la poche de quelqu'un, ne pas le quitter, être toujours pendu à ses côtés.
M. le duc de Chartres est un peu plus à la société et moins occupé de me poursuivre et de se mettre dans ma poche [GENLIS, Mém. t. III, p. 288, dans POUGENS]
Familièrement. Il semble sortir de sa poche, se dit de quelqu'un très petit placé à côté de quelqu'un très grand, ou qui lui prend le bras. Familièrement. Il le mettrait dans sa poche, se dit d'un homme qui a une grande supériorité de force sur un autre.
Grand sac pour mettre du blé, de l'avoine, etc. Une poche de blé. Vendre, acheter chat en poche, voy. CHAT, n° 1. Donner chat en poche, attraper dans un marché.
Vous me voulez chat en poche donner [LA FONT., Troq.]
Dans les sucreries, poche aux écumes, sac de toile forte à travers lequel les écumes laissent échapper le sirop.
Terme de chasse. En général, filet qui a la forme d'une poche. Poche à prendre les blaireaux, les loutres, etc. Poche à perdrix, à faisans. Filet servant à fermer les ouvertures des terriers, pour prendre les lapins au furet.
Terme de pêche. Espèce de sac avec lequel on prend la menuise. Se dit aussi de la manche des filets traînants, dans laquelle le poisson se rassemble.
Jabot des oiseaux. Des pigeons qui ont la poche pleine.
Espèce de sac extérieur formé par la peau du ventre chez certains animaux, notamment chez les marsupiaux. Poches gutturales, deux grands sacs membraneux particuliers aux mammifères monodactyles, qui sont adossés l'un à l'autre, et s'étendent sous les grandes branches de l'hyoïde et sous les muscles environnants.
Terme d'obstétrique. Poche des eaux, la saillie que les membranes de l'œuf, détachées de la matrice et poussées par les contractions utérines, font à travers le col dilaté.
Sac qui se forme à un abcès.
Faux plis aux habits mal taillés. Cet habit fait des poches.
10° Violon de poche, ou, elliptiquement, une poche, petit violon qui fait peu de bruit, et que les maîtres de danse portent dans leur poche pour aller donner des leçons de danse, en ville.
Un petit Français poudré et frisé comme autrefois, habit vert-pomme.... raclait un violon de poche, et faisait danser Madelon Friguet à ces Iroquois [CHATEAUBR., Itinér. 7e partie.]
On dit actuellement d'ordinaire pochette.
11° Cuiller avec laquelle on sert le potage, ainsi dite de sa forme. Cuiller de fer avec un long manche, dont les fondeurs se servent pour puiser le métal en fusion. Cuiller dont se sert le raffineur de sucre.
12° Espèce de sac dans lequel les cloutiers vendent différentes sortes de broquettes, ou bien encore la quantité de broquettes qui peut tenir dans une poche de grandeur déterminée.
13° Poche de navette, la partie creuse qui est au milieu de la navette
14° Poche à cristaux, nom donné par les mineurs à des cavités quartzeuses renfermant des cristaux plus ou moins développés de quartz hyalin.
15° Boucle faite à l'extrémité de certaines lettres.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et tens tes poches es plus hantées bouches du terrier [, Modus, f° 75]
    Se la matiere est dure et la boce pendant.... encise selon le long du membre, mais garde que tu ne touches à la pouche dont la boce est envelopée [LANFRANC, f° 58, verso]
    Poques ou sacs où le dit sel avoit esté mis [DU CANGE, pochia.]
    Les assaillir y nous convient, Et que de près fort on les touche De hache et d'espée poignant, Et que sur eulx fort on approche ; Vous les mectrez en une poche, Où en faire ce que vouldrez, Mist. d'Orléans, p. 416. Messeigneurs, c'est à vous grant honte De vouloir avoir ce reproche, Comme bergiere vous surmonte.... Y semble que en une poche Vous mettroit se elle vouloit [, ib. p. 471]
    Jehan cuisinier frappa le suppliant d'une coillier, autrement dit poche de bois [DU CANGE, pochia.]
  • XVIe s.
    La poche sent tousjours le haran [, Contes d'Eutrapel, p. 38, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Vosgien, peuche, pôche, pouche ; norm. pouque ; Berry, poche, sac ; du germanique : anglosax. pocca ; isl. poka ; angl. poke, pouch, et, avec une nasale, anc. h. allem. phunc ; suéd. pung ; d'cù le bas-lat. punga, puncha.

poche

POCHE. n. f. Sorte de petit sac de toile, d'étoffe, etc., cousu à un vêtement, à un tablier, etc., pour y mettre ce qu'on veut porter ordinairement sur soi. Poche de pantalon, de veste, de gilet. Poche de côté. Coudre des poches. Mettre des poches à un vêtement. Les poches d'une culotte. Ces poches sont trop hautes,. trop profondes. Mettre, serrer, fourrer quelque chose dans sa poche, dans ses poches. Emplir ses poches. Vider ses poches. Avoir les poches pleines d'argent. Avoir de l'argent en poche, plein ses poches. Fouiller dans ses poches, dans la poche de quelqu'un. J'ai surpris le voleur qui avait la main dans ma poche. Avoir les mains dans ses poches. Tenir les mains dans ses poches. Un mouchoir de poche. Un peigne de poche. Un livre à mettre dans la poche.

Fig. et fam., Mettre en poche, Mettre en réserve ou appliquer à son profit un argent qu'on a reçu pour une autre destination. Il met en poche une partie de ce qu'il touche pour ses frais de bureau.

Payer de sa poche, Payer de ses propres deniers. Il n'y avait point d'argent à la caisse, le trésorier a payé de sa poche. Il signifie aussi Payer avec l'argent qu'on destine à ses menues dépenses personnelles. Cette femme a payé de sa poche plusieurs dépenses faites par son mari.

Argent de poche, La somme qu'on destine à ses menus plaisirs, à ses petites dépenses personnelles. L'argent de poche va plus vite qu'on ne croit. Cette dépense regarde le ménage, je ne veux point y employer mon argent de poche.

Fig. et fam., Acheter chat en poche, Conclure un marché sans connaître l'objet qu'on achète. Vendre chat en poche, Vendre une chose sans l'avoir montrée. Je ne vous vends pas chat en poche.

Fig. et fam., Avoir sa nomination en poche, Être assuré qu'on sera nommé à un poste, à un emploi.

Fig. et fam., Avoir ses mains dans ses poches, Ne rien faire.

Fig. et fam., N'avoir pas sa langue dans sa poche, Être prompt, habile à parler, à répondre.

Fig. et fam., Être toujours dans la poche de quelqu'un, Être toujours à ses côtés.

Fig. et fam., Mettre son drapeau dans sa poche, Cacher ses opinions.

Fig. et pop., Rien dans les mains, rien dans les poches se dit pour indiquer qu'On a les mains et les poches vides.

Fig. et fam., Mettre quelqu'un dans sa poche se dit pour Marquer une grande supériorité d'intelligence, d'habileté, etc. Il avait de nombreux contradicteurs : il les a tous mis dans sa poche.

Fig. et fam., Connaître quelqu'un, quelque chose comme sa poche, Le connaître parfaitement.

POCHE se dit aussi d'un Grand sac de toile dont on se sert pour mettre du blé, de l'avoine, etc. Acheter, louer des poches. Une poche de blé. Le meunier fournira des poches.

Il se dit encore d'une Sorte de filet dont on se sert pour prendre des lapins au furet. Tendre une poche.

Il se dit aussi du Jabot des oiseaux, de cette partie dilatée du gosier où ils reçoivent d'abord leurs aliments. Des pigeons qui ont la poche pleine.

Il se dit encore du Repli abdominal chez les marsupiaux.

Il se dit également d'un Sac, d'un sinus qui se fait à un abcès, dans une plaie. En sondant la plaie on a trouvé qu'il s'était fait une poche au fond.

Il se dit encore des Faux plis que font les vêtements mal taillés, principalement lorsque ces faux plis sont très apparents et forment des espèces de sacs. Cet habit est mal coupé, mal taillé, il fait des poches en plusieurs endroits. Il y a ici une poche qu'il faut faire disparaître.

En termes de Géologie, il se dit d'une Cavité remplie de minerais ou d'autre matière différente de ce qui l'entoure.

Il se dit encore d'un Petit violon que les maîtres à danser portaient sur eux, quand Ils allaient donner une leçon en ville. Les chevilles, la table, les cordes d'une poche. Jouer de la poche. On dit plus ordinairement Pochette.

poché

POCHÉ. n. m. Sorte d'encre de Chine. Poché pur. Poché clair.

poche

Poche, ou Pochette à mettre quelque chose, Sacculus, comme celle qu'on porte aux sayes et grosses chausses. Poche aussi signifie ces grands sacs larges, dont les musniers portent le bled au moulin. Poche signifie encores, la gorge de l'oyseau, où il avalle son past pour apres le passer et enduire, Ingluuies. Et poche c'est aussi une espece d'oyseau, voyez Pale.

poche


POCHE, s. f. POCHETER, v. act., POCHETTE, s. f. [2e e muet au 1er et au 2d, è moy. au 3e: poche, cheté, chète.] Poche est, 1°. petit sac de peau, (l'Acad. dit de cuir) de toile, d'étofe, de soie, etc. ataché par dedans à une culotte, à un habit, à une jupe, etc. pour y mettre ce qu'on veut ordinairement porter sur soi. = 2°. Grand sac de toile, où l'on met du blé, de l'avoine. = 3°. Filet à prendre des lapins au furet. = 4°. Petit Violon de maître à danser. = 5°. Jabot, en parlant des oiseaux.
   On dit, proverbialement, tenir une chôse dans sa poche, s'en croire bien assuré. = Avoir ses poches pleines, se dit au fig. comme au propre. "J'ai mes poches pleines de complimens pour vous Sév. = Il n' a pas toujours eu les mains dans ses poches; il n'a pas toujours été sans rien faire. On le dit quelque-fois en mauvaise part. = Manger son pain dans sa poche, manger seul. = Mettre en poche, convertir à son usage particulier ce qu'on a reçu pour plusieurs. = Populairement: Jouer de la poche, débourser, dépenser. Voy. Chat.
   POCHETER, se dit de certaines chôses bones à manger, qu'on croit qui deviènent meilleures en les portant quelque-tems dans la poche. "Pocheter des olives, des trufes, des mârrons. On l'emploie sur-tout au participe. "Des mârrons pochetés, des olives pochetées. = * Des fruits pochés pour pochetés, est un gasc. Desgr.
   POCHETTE, suivant La Touche, c'est la même chôse que poche: mais celui-ci est plus usité. L'Acad. avait dabord dit que pochette n'était guère plus en usage: dans la dern. édit. elle dit qu'il vieillit: elle l'admet comme diminutif de poche, dans le sens de filet: tendre des pochettes.

Traductions

poche

Taschepocket, pouch, bagzak, buidel, haard, holte, krop [dier], pocket(boek), punt, put [geologie], sector, vak [tas], vangnet, zak [kleding/verpakking]כיס (ז), כִּיסsakbutxacalommepoŝobolsillotaskuzsebkantong, sakuvasilommekieszeńbolso, algibeira, bolsabuzunarfickaτσέπηtasca, saccaturaجَيْبkapsadžepポケット주머니карманกระเป๋าceptúi衣袋 (pɔʃ)
nom féminin
1. partie d'un vêtement où l'on peut ranger des petits objets poche intérieure
petit, que l'on peut porter sur soi lampe de poche
2. partie d'un sac où l'on peut ranger qqch ranger ses clés dans la poche extérieure
3. partie gonflée sous les yeux avoir des poches à cause du manque de sommeil

poche

[pɔʃ]
nf
[vêtement] → pocket
de poche → pocket modif
l'argent de poche → pocket money
en livre de poche → in paperback
en être de sa poche → to be out of pocket
c'est dans la poche → it's in the bag
(sous les yeux)bag
avoir des poches sous les yeux → to have bags under one's eyes
(fig) une poche de résistance → a pocket of resistance
(ZOOLOGIE)pouch
(= déformation) faire des poches → to bag
nm (aussi livre de poche) → paperback