pointillé, ée

POINTILLÉ, ÉE

(poin-ti-llé, llée, ll mouillées) part. passé de pointiller
Marqué de petits points.
Presque tout son plumage est blanc, pointillé de noir, surtout à la poitrine [BUFF., Ois. t. XVII, p. 412]
De Nootka à Monterey, j'ai reconnu seulement les points que le capitaine Cook n'avait pas été à portée de relever, et qui étaient restés pointillés sur la carte [LA PÉROUSE, Voy. t. IV, p. 169, dans POUGENS]
Terme d'anatomie pathologique. Se dit de la rougeur phlegmasique ou hémorrhagique produite par une accumulation de petits points rouges serrés les uns contre les autres. S. m. Le pointillé, état d'un tissu ainsi marqué. Il y a du pointillé dans le cerveau.
S. m. Manière de dessiner, de graver à petits points.
Des pièces ciselées, et couvertes de mat ou de pointillé dans toute leur superficie [, Manuel de la garantie, 1823, p. 132]
Genre de gravures faites au pointillé.
S. m. Poisson du genre saumon.