poiré

poiré

n.m.
Boisson provenant de la fermentation du jus de poires fraîches.

POIRÉ

(poi-ré) s. m.
Boisson fermentée faite avec des poires.
Les poires les plus âpres sont celles dont on tire le meilleur et le plus agréable poiré [GENLIS, Maison rust. t. III, p. 341, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Qui ont accoustumé de boire du peré ou du pommé [PARÉ, XXIV, 23]
    Il y a du poiré qu'on nomme du carisi, lequel se fait d'une seule espece de poire ainsi appellée, rendant meilleure boisson qu'aucune autre [O. DE SERRES, 241]

ÉTYMOLOGIE

  • Poire.

poire

POIRE. n. f. Fruit à pépin, de saveur agréable, ordinairement de forme oblongue, et qui va en diminuant vers la queue. Poires fondantes. Poires cassantes, croquantes. Poires pierreuses. Poire de bon-chrétien. Poire de beurré. Poire d'Angleterre. Poire à cidre. Poire à cuire. Une compote de poires. Des poires tapées.

Fig. et fam., Garder une poire pour la soif, Ménager, réserver quelque chose pour les besoins à venir.

Fig. et fam., Entre la poire et le fromage, Sur la fin du repas, lorsque la gaieté que donne la bonne chère fait qu'on parle librement. Il lui dit cela entre la poire et le fromage.

Fig. et fam., La poire est mûre, L'occasion est favorable.

POIRE se dit aussi du Contrepoids de la balance romaine, parce qu'il a la forme d'une poire.

Il se dit, en termes d'Arts, de Divers objets en forme de poire. La poire en caoutchouc d'un pulvérisateur, d'un compte-goutte. La poire d'une sonnerie électrique.

Poire à poudre, Sorte de petite gourde de cuir bouilli ou de quelque autre matière, dans laquelle on mettait de la poudre de chasse.

Poire d'angoisse. Voyez ANGOISSE.

Perle en poire, Perle de forme oblongue comme les poires, et plus grosse par en bas que par en haut. Elle avait aux oreilles deux belles perles en poire.

POIRE se dit, très familièrement, d'une Dupe, d'une personne facile à tromper. C'est une poire. Une bonne poire. On dit dans le même sens Une poire molle pour désigner Quelqu'un qui manque de volonté, de caractère.

poiré

POIRÉ. n. m. Sorte de boisson faite avec des poires. Bon poiré. Marchand de cidre et de poiré.

poire

Une Poire, Pyrum.

Poires d'angoisse, Pyra acerba, vel Angustiana. B.

Poires d'aulnoy, Alnetina pyra. B.

Poires de bon-chrestien, Eusebiana, Panchresta, vel Panchrestana pyra. Bud.

Poires d'eau-rose, Pyra rhodina. B.

Poires d'estranguillon, Pyra anginaria, vel strangularia. B.

Poires de fin or, Pyra obryziana. Bud.

Poires de hastiveau, Pyra praecocia. Bud.

Poires de livre, Pyra libralia. Bud.

Poires de serteau, ou de campane, Pyra elenchina, vel Alabastrina. B. Videntur Cucurbitina dici Catoni.

Poires à deux testes, Pyra malleolata, vel Bicipitia. Bud.

Poires de Syrie, Syria pyra.

Poires qui retirent à la couleur de pierre Cornaline, Onychina pyra.

Poires qui ont la forme d'une courge, Cucurbitina pyra.

poire


POIRE, s. f. POIRÉ, s. m. [Poâ-re, poa-ré: 1re lon. au 1er: 2e e muet au 1er, é fer. au second.] Poire, espèce de fruit à pepin, de figûre oblongue, et qui va en diminuant vers la queûe: il y en a un grand nombre d'espèces.
   En st. prov. garder une poire pour la soif, se réserver quelque chôse pour le besoin où l'on peut se trouver. "Songez que Bourbilli est à vous: c'est un petit morceau qu'il étoit bon de garder pour la soif, mais vous ne sauriez être plus altérée (endettée) que vous l'êtes. Sév. = Entre la poire et le fromage; au dessert, à la fin du repâs. = Il ne lui promet pas poires molles, se dit d'un homme qui en menace un aûtre.
   POIRÉ, boisson faite de poires, comme le cidre est une boisson faite de pommes.

Traductions