poissonnier, ière

Recherches associées à poissonnier, ière: poissonnerie

POISSONNIER, IÈRE

(poi-so-nié, niè-r') s. m. et f.
Celui, celle qui vend du poisson. Poissonnière, ne se dit à Paris que des marchandes de poisson d'eau douce frais ; les autres s'appellent marchandes de marée et marchandes de saline ou de salaison. Fig. Se faire poissonnier la veille de Pâque, voy. PÂQUE, n° 2.
Se dit, sur les côtes de la Méditerranée, des chasse-marée qui achètent le poisson des pêcheurs pour aller aussitôt le revendre.
S'est dit, dans les monastères, d'un religieux qui avait soin d'acheter le poisson et d'entretenir les viviers.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nus ne puet estre poissonniers de eaue douce à Paris, se il n'achate le mestier du roi [, Liv. des mét. 263]
  • XVe s.
    Les quatre mestiers de Bruges : coulettiers, virriers, bouchers et poissoniers [FROISS., II, II, 158]
    Il vit un poissonnier qui peschoit en une nacelle [, Perceforest, t. VI, f° 111]

ÉTYMOLOGIE

  • Poisson ; picard, pichonier, poissonnier ; prov. peissonier, peichenier. Du Bellay, IV, 13, verso, a dit roches poissonnieres pour poissonneuses.