poivré, ée

POIVRÉ, ÉE

(poi-vré, vrée) part. passé de poivrer
Assaisonné avec du poivre.
Il y avait, à dix lieues de là, une autre île, où il y avait des mines de jambon, de saucisses et de ragoûts poivrés [FÉN., t. XIX, p. 38]
Votre cuisine est trop poivrée, on met trop de poivre dans les ragoûts qu'on vous sert.
Fig. Assaisonné comme avec du poivre.
Avez-vous lu l'ouvrage.... ? cela est poivré [VOLT., Lett. d'Argental, 9 janv. 1761]
Populairement. Cette marchandise a été bien poivrée, elle a été vendue fort cher. Cela est poivré, cela est trop cher.