policer

(Mot repris de poliçons)

policer

v.t. [ de 1. police ]
Litt. Civiliser ; adoucir les mœurs de : Policer une société.

policer


Participe passé: policé
Gérondif: poliçant

Indicatif présent
je police
tu polices
il/elle police
nous poliçons
vous policez
ils/elles policent
Passé simple
je poliçai
tu poliças
il/elle poliça
nous poliçâmes
vous poliçâtes
ils/elles policèrent
Imparfait
je poliçais
tu poliçais
il/elle poliçait
nous policions
vous policiez
ils/elles poliçaient
Futur
je policerai
tu policeras
il/elle policera
nous policerons
vous policerez
ils/elles policeront
Conditionnel présent
je policerais
tu policerais
il/elle policerait
nous policerions
vous policeriez
ils/elles policeraient
Subjonctif imparfait
je poliçasse
tu poliçasses
il/elle poliçât
nous poliçassions
vous poliçassiez
ils/elles poliçassent
Subjonctif présent
je police
tu polices
il/elle police
nous policions
vous policiez
ils/elles policent
Impératif
police (tu)
poliçons (nous)
policez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais policé
tu avais policé
il/elle avait policé
nous avions policé
vous aviez policé
ils/elles avaient policé
Futur antérieur
j'aurai policé
tu auras policé
il/elle aura policé
nous aurons policé
vous aurez policé
ils/elles auront policé
Passé composé
j'ai policé
tu as policé
il/elle a policé
nous avons policé
vous avez policé
ils/elles ont policé
Conditionnel passé
j'aurais policé
tu aurais policé
il/elle aurait policé
nous aurions policé
vous auriez policé
ils/elles auraient policé
Passé antérieur
j'eus policé
tu eus policé
il/elle eut policé
nous eûmes policé
vous eûtes policé
ils/elles eurent policé
Subjonctif passé
j'aie policé
tu aies policé
il/elle ait policé
nous ayons policé
vous ayez policé
ils/elles aient policé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse policé
tu eusses policé
il/elle eût policé
nous eussions policé
vous eussiez policé
ils/elles eussent policé

POLICER

(po-li sé. Le c prend une cédille devant a et o : poliçant, poliçons) v. a.
Adoucir les mœurs par la police ou civilisation.
Lequel des deux est préférable, d'un côté un roi conquérant et invincible dans la guerre, de l'autre un roi sans expérience dans la guerre, mais propre à policer sagement les peuples dans la paix ? [FÉN., Tél. V]
J'ai conclu au dehors une solide paix, au dedans j'ai policé l'État, et je l'ai rendu florissant [ID., Dial. des morts mod. (Henri III, Henri IV).]
Il [Pierre le Grand] poliçait ses peuples, et il était sauvage [VOLT., Charles XII, 1]
Ils [les Cosaques] ont perdu presque entièrement leur liberté sous l'empire de la Russie, qui, après avoir été policée de nos jours, a voulu les policer aussi [ID., Mœurs, 189]
Se policer, v. réfl. Devenir policé.
Un empire de deux mille lieues en longitude ne se police qu'à la longue [VOLT., Lett. à Catherine, 2 fév. 1774]
La Suède s'est policée sans prendre les vices des nations polies [CONDILL., Études hist. II, 6]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les republiques qui se sont maintenues en un estat reglé et bien policé [MONT., I, 380]

ÉTYMOLOGIE

  • Police 1.

policer

POLICER. v. tr. Civiliser, adoucir les moeurs, établir dans un pays des lois, des règlements pour la sûreté, la tranquillité, la commodité des habitants. Policer une ville, un État, des peuples. Il est le premier qui ait policé les nations du Nord. Les peuples policés.

policer

Policer une ville.

Citez bien policées, et où il y a bonne police, Bene moratae et bene constitutae ciuitates.

Synonymes et Contraires

policer

verbe policer
Littéraire. Adoucir les mœurs de.