pomper

(Mot repris de pompaient)

pomper

v.t.
1. Puiser, aspirer un fluide au moyen d'une pompe : Pomper l'eau d'une habitation inondée.
2. Absorber un liquide : La serpillière n'a pas pompé toute l'eau boire
3. En parlant d'un être vivant, aspirer un liquide : Le moustique pompe le sang sucer
4. Fam. Fatiguer ; épuiser : Cette randonnée m'a pompé éreinter
5. Arg. scol. Copier ; tricher en copiant : Il a pompé les réponses sur son voisin.
Pomper l'air à qqn,
Fam. l'ennuyer, le lasser.

pomper


Participe passé: pompé
Gérondif: pompant

Indicatif présent
je pompe
tu pompes
il/elle pompe
nous pompons
vous pompez
ils/elles pompent
Passé simple
je pompai
tu pompas
il/elle pompa
nous pompâmes
vous pompâtes
ils/elles pompèrent
Imparfait
je pompais
tu pompais
il/elle pompait
nous pompions
vous pompiez
ils/elles pompaient
Futur
je pomperai
tu pomperas
il/elle pompera
nous pomperons
vous pomperez
ils/elles pomperont
Conditionnel présent
je pomperais
tu pomperais
il/elle pomperait
nous pomperions
vous pomperiez
ils/elles pomperaient
Subjonctif imparfait
je pompasse
tu pompasses
il/elle pompât
nous pompassions
vous pompassiez
ils/elles pompassent
Subjonctif présent
je pompe
tu pompes
il/elle pompe
nous pompions
vous pompiez
ils/elles pompent
Impératif
pompe (tu)
pompons (nous)
pompez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais pompé
tu avais pompé
il/elle avait pompé
nous avions pompé
vous aviez pompé
ils/elles avaient pompé
Futur antérieur
j'aurai pompé
tu auras pompé
il/elle aura pompé
nous aurons pompé
vous aurez pompé
ils/elles auront pompé
Passé composé
j'ai pompé
tu as pompé
il/elle a pompé
nous avons pompé
vous avez pompé
ils/elles ont pompé
Conditionnel passé
j'aurais pompé
tu aurais pompé
il/elle aurait pompé
nous aurions pompé
vous auriez pompé
ils/elles auraient pompé
Passé antérieur
j'eus pompé
tu eus pompé
il/elle eut pompé
nous eûmes pompé
vous eûtes pompé
ils/elles eurent pompé
Subjonctif passé
j'aie pompé
tu aies pompé
il/elle ait pompé
nous ayons pompé
vous ayez pompé
ils/elles aient pompé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse pompé
tu eusses pompé
il/elle eût pompé
nous eussions pompé
vous eussiez pompé
ils/elles eussent pompé

POMPER

(pon-pé) v. a.
Puiser avec une pompe. Pomper de l'eau. Il se dit aussi de l'action de la machine pneumatique sur l'air.
Lorsqu'on a appliqué un verre à la machine du vide et qu'on en a pompé l'air grossier, autant qu'il se peut [MALEBR., Rech. vér. Éclairc. sur la lum. t. IV, p. 391, dans POUGENS]
Fig.
Je ne pus m'accoutumer aux grands airs du maréchal de Villeroy ; je trouvais qu'il pompait l'air de partout où il était [SAINT-SIMON, 114, 255]
Attirer, comme fait la pompe. L'éléphant pompe l'eau avec sa trompe.
Par extension, attirer un liquide par quelque propriété physique. Le soleil pompe les eaux de la mer.
Le soleil pénètre la terre, Et pompe jusque dans ses flancs Les esprits, les germes brillants Dont va se former le tonnerre [BERNIS, Quatre sais. Print.]
.... Le rayon du soir qui pompe les orages Sur le vallon plus sombre abaissait les nuages [LAMART., Joc. III, 92]
Pomper l'humidité, se dit de certaines matières, de certains corps qui attirent l'humidité et s'en imprègnent. Vous êtes allé au serein, votre habit a pompé l'humidité. Fig. Attirer à soi des choses comparées à un liquide.
Il semble que le bon Dieu, pour morfondre la politique, a envoyé la disette sur la terre.... et, par surcroît de malheur, l'Espagne nous pompe encore des blés [GALIANI, Lett. t. II, p. 502]
Fig. Pomper quelqu'un, essayer de tirer de lui ses secrets, des informations, ce qu'il sait.
Je demandai à Beauvillier s'il ne savait rien, je le tournai, moins pour le pomper, car je n'en avais pas besoin avec lui, que pour lui faire honte de son ignorance [SAINT-SIMON, 221, 236]
M. de Saint-Contest le fils a été chargé de l'histoire universelle très moderne à commencer à la paix de Riswick ; notre dessein était qu'il pompât M. son père sur mille anecdotes qu'il sait et qu'il doit savoir [D'ARGENSON, Mém. t. I, p. 98]
V. n. Faire agir la pompe. Le navire fait eau, il faut pomper. Fig. et populairement. Boire copieusement.

ÉTYMOLOGIE

  • Pompe 2.

pomper

POMPER. v. tr. Élever, attirer, puiser l'eau ou l'air avec une pompe. Pomper l'eau d'un bateau. Pomper l'air du récipient de la machine pneumatique.

Il est aussi intransitif, et alors il signifie simplement Faire agir la pompe. Le navire faisait eau : il fallut pomper toute la nuit. Il faut pomper longtemps pour remplir d'eau ce réservoir. On a pompé toute la journée pour vider les caves.

Pomper l'humidité se dit de Certaines matières, de certains corps qui attirent à eux l'humidité et qui s'en imprègnent. Ce linge a pompé l'humidité. On dit figurément dans le même sens : Le soleil pompe les eaux de la mer.

Synonymes et Contraires

pomper

verbe pomper
1.  Aspirer comme une pompe.
2.  Populaire. Boire en quantité.
avaler, boire, ingurgiter, prendre, vider -familier: siffler -populaire: écluser.
3.  Retenir un liquide.
4.  Familier. Fatiguer quelqu'un.
5.  Populaire. Copier en fraudant.
6.  Familier. Énerver quelqu'un.
Traductions

pomper

pumpen, fellieren, saufenpumppompen, oppompen, zuipen, absorberen, afkijken, naar zich toetrekken, opzuigen, spieken, uitputtenפמפם (פיעל), שאב (פ'), פִּמְפֵּםpompbombar, pouarpumpe, oppumpepumpibombearpumpatapompareaspirar, calcar, bombearpumpa, čerpat, pumpovatαντλώيَضُخُpumpovatpumpatiポンプで注入する펌프로 퍼올리다pumpenapompowaćработать насосомสูบpompalamakbơm泵吸 (pɔ̃pe)
verbe transitif
aspirer un liquide ou un gaz

pomper

[pɔ̃pe]
vt
[+ air, liquide] → to pump (= évacuer) → to pump out (= aspirer) → to pump up
(= absorber) → to soak up
vi → to pump
pompes funèbres nfpl → undertaker's sg, mortician's sg (USA)