poncire

PONCIRE

(pon-si-r') s. m.
Variété du citronnier de Médie (aurantiacées), et son fruit dont on fait la confiture appelée écorce de citron.
La reine affecta de ne donner qu'à Mme la princesse sa mère, à M. le Prince et à moi des poncires d'Espagne qu'on lui avait apportés [RETZ, II, 157]
Petit poncire, autre variété de la même espèce, aussi bien que le fruit de cette variété.

REMARQUE

  • Bernis a écrit poncir : Orange douce et parfumée, Limons et poncirs fastueux.... Quatre sais. Automne.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Elle [la reine Jeanne d'Albret] vint de S. Anthoine pour se rafraîchir chez Zamet, où aiant mangé d'un poncire, comme quelques-uns veulent, et les autres d'une salade, elle.... [D'AUB., Hist. III, 463]
    L'on en remarque quatre especes, nommées orangers, citroniers, limoniers et limones, celles-ci aussi dites ponciles.... la branche du poncile s'enracine facilement [O. DE SERRES, 708]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. poncil, ponci, poncidre. Saumaise et, après lui, Ménage le tirent de pomum cereum, fruit de cire. Scheler le tire de pomum citrus, fruit citron ; la forme espagnole poncidre paraît lui donner raison.

poncire

PONCIRE. n. m. Sorte de citron, de limon fort gros et fort odorant, dont on fait ordinairement une confiture sèche qu'on appelle Écorce de citron. Les poncires ne sont bons qu'à confire. Une caisse de poncires.