pondéré, ée

PONDÉRÉ, ÉE

(pon-dé-ré, rée) part. passé de pondérer
Je vois tous les États de l'Europe courir à leur ruine ; monarchies, républiques, toutes ces nations si magnifiquement instituées, tous ces beaux gouvernements si sagement pondérés, tombés en décrépitude, menacent d'une mort prochaine [J. J. ROUSS., Pologne, 1]