ponte

1. ponte

n.m. [ de 1. ponter ]
1. Aux jeux de hasard, celui des joueurs qui joue contre le banquier.
2. Fam. Personne ayant une grande autorité dans un domaine quelconque : Un grand ponte de la médecine.

2. ponte

n.f. [ de pondre ]
1. Action de pondre ; saison pendant laquelle les animaux pondent, pondaison.
2. Quantité d'œufs pondus : Une ponte abondante.

ponte

(pɔ̃t)
nom féminin
action de produire un œuf aller chercher les œufs après la ponte

PONTE1

(pon-t') s. f.
Action de pondre.
Tout le monde sait que les œufs les plus propres à se conserver proviennent de la seconde ponte [PARMENTIER, Instit. Mém. scienc. 1806, 2e sem. p. 42]
Quantité d'œufs pondus. Manger, vendre la ponte d'une poule.
Temps où les oiseaux pondent.
Terme de physiologie. Ponte de l'ovule, sortie de l'ovule hors de l'ovaire.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La ponte, que les femmes du Languedoc appellent poustaignade, est certain nombre d'œufs que la poule fait sans se reposer que bien peu, un chacun jour, quelquefois deux [O. DE SERRES, 335]

ÉTYMOLOGIE

  • Pondre.

PONTE2

(pon-t') s. m.
Au jeu d'hombre, l'as rouge quand on joue en cœur ou en carreau.
Le joueur qui ponte.
On y était occupé d'un pharaon ; douze tristes pontes tenaient chacun en main un petit livre de cartes, registre cornu de leurs infortunes [VOLT., Cand. 22]
Il s'est dit de gens appartenant à une sorte de tontine.
On donnait dix pour cent aux pontes âgés de quarante années, et le dernier survivant héritait de tous les morts ; c'est un des plus mauvais marchés que l'État puisse faire [VOLT., Dict. phil. âge.]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. punto, point, as.

PONTE3

(pon-t') s. f.
Paroi ou surface inférieure de la roche, sur laquelle s'appuient les côtés d'un filon.

ponte

PONTE. n. f. Action de pondre. Une ponte régulière. La ponte des poules. Les faisans n'ont pas encore achevé leur ponte. Voici l'époque de la ponte.

ponte

PONTE. n. m. T. de Jeu. Celui qui joue contre le banquier. C'est un gros ponte.

ponté

PONTÉ, ÉE. adj. Il se dit d'un Bâtiment de mer qui a un pont. Navire ponté, non ponté. Il a fait le trajet sur un bâtiment qui n'était pas ponté.

ponte


PONTE, s. f. et m. PONTÉ, ÉE, adj. PONTER, v. n. [1re lon. 2ee muet au 1er, é fer. aux aûtres.] Ponte est féminin, en parlant du tems où certains oiseaux pondent leurs oeufs; et masculin dans certains jeux de cartes. Au jeu de l'Hombre, c'est l'as de coeur, quand on fait jouer en coeur, et l'as de carreau, quand on fait jouer en carreau. Au jeu de la Bassette et du Pharaon, c'est celui ou celle qui met de l'argent sur des cartes contre le banquier.
   PONTÉ se dit d'un vaisseau ou d'une frégate qui a un pont.
   PONTER, être ponte, jouer contre le banquier. "Voulez-vous ponter? "Il ponte toujours.

Synonymes et Contraires

ponte

nom masculin ponte
Familier. Personne qui fait autorité.
Traductions

ponte

הטלת ביצה (נ), הֲטָלַת בֵּיצָה

ponte

Bonze, Eierlegen, Gelege, Legezeit, Tier

ponte

[pɔ̃t]
nf
(= fait de pondre) → laying
(= œufs pondus) → clutch
nmbig shot
pont élévateur nmhydraulic ramp