ponton

(Mot repris de pontons)

ponton

n.m. [ du lat. ponto, pontonis, bateau de transport, bac ]
1. Appontement utilisé comme débarcadère.
2. Plate-forme flottante : Un ponton de ski nautique.
3. Vieux navire désarmé servant de dépôt de matériel, de prison.

ponton

(pɔ̃tɔ̃)
nom masculin
surface qui flotte sur l'eau débarquer sur le ponton

PONTON

(pon-ton) s. m.
Pont flottant composé de deux bateaux joints par des poutres et recouverts de planches.
Les Suédois, selon l'usage de la guerre, préparèrent des pontons pour passer [VOLT., Russie, I, 16]
Particulièrement, bateaux de cuivre qu'on porte dans des espèces de chariots, et qui servent aux armées à jeter des ponts sur les rivières.
Terme de marine. Bâtiment à fond plat, d'une construction solide, ayant la forme d'un parallélogramme rectangle long une ou deux fois autant qu'il est large ; il sert dans les ports au transport des lourds fardeaux, de l'artillerie, des agrès, etc. On donne aussi le nom de pontons à de vieux bâtiments de guerre rasés jusqu'au premier pont, et aussi à de vieux bâtiments de guerre non rasés qui servent de prison. Se dit des vaisseaux rasés où les Anglais renfermaient les prisonniers français pendant les guerres de l'Empire. Plusieurs des pontons employés dans les ports n'ont aucun mât, d'où vient l'expression : être rasé comme un ponton, usitée en parlant d'un navire entièrement démâté par le canon ou par la tempête.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Ti anemi [tes ennemis] delà, qui vers toi sont felon, Ont Wistace rescous, par decha le ponton [, Baud. de Seb. IX, 186]
  • XVIe s.
    Les Portugais ne laissans pas pour les coups de canon d'aler fraper à terre avec des bateaux plats, desquels le ponton estoit troussé en pavezade et s'abaissoit en abordant [D'AUB., Hist. III, 197]
    Pontons pour nestoyer ports et pour faire rampars en mer [ANT. DE CONFLANS, dans JAL]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. pontonem, bac, bateau. On trouve, dans l'ancienne langue, ponton, mais comme dérivé de pont.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PONTON. Ajoutez :
    Frais de ponton, frais pour emploi de pontons à l'effet de charger ou décharger un navire.
    En payement de 79036 francs, représentant, selon eux, le préjudice qu'ils avaient éprouvé pour perte de fret, excédant de frais de ponton, dépenses de l'équipage pendant 77 jours [, Gaz. des Trib. 10 sept. 1873, p. 869, 1re col.]
    (Il s'agit d'un navire retenu au Callao (Pérou) avant d'avoir pu reprendre son chargement de guano, débarqué pour réparation.)
    Engin en forme de petit pont qui sert à mesurer les pierres cassées déposées le long des routes, à la réparation desquelles elles sont destinées.

ponton

PONTON. n. m. Pont flottant, machine composée de deux ou de plusieurs bateaux joints par des poutres et couverts de madriers, dont on se sert pour faire passer une rivière, un ruisseau à des troupes. Il faut des pontons pour faire passer l'artillerie sur cette rivière.

En termes de Marine, il désigne un Grand bateau plat et ponté, employé pour divers usages dans les ports.

Il désigne aussi une Sorte de cale flottante qui sert de station pour les bateaux qui transportent des voyageurs.

Il s'est dit encore de Vieux vaisseaux rasés, où l'on enfermait des prisonniers. Pendant les guerres du Premier Empire, beaucoup de prisonniers français furent enfermés sur des pontons en Espagne.

ponton


PONTON, s. m. PONTONAGE, s. m. PONTONIER, s. m. [Dern. e muet au 2d, é fermé au dern. nage, nié.] Ponton est un pont flotant, composé de deux bateaux, joints par des poûtres, sur lesquels on met des planches pour faire pâsser une rivière, un ruisseau à du canon, à de l'Infanterie, à de la Cavalerie, sans qu'il soit besoin d'un pont entier. = On le dit depuis quelque tems, de certains petits bateaux de cuivre, avec lesquels on pâsse des troupes d'un bord de la rivière à l'aûtre. = En termes de Marine, barque plate, qui porte un mât, et qui sert au radoub des vaisseaux; ou sans mât et à roûes, dont on se sert pour nétoyer, pour curer les ports.
   Pontonage et Pontonier n'ont pas raport à ponton, mais à pont: ce sont, pour le passage des ponts, des bacs, ce que péage et péager sont pour le passage par terre. "Droit de pontonage. "Pontonier est celui qui reçoit ce droit. = Trév. met pontenage ou pontonage.

Traductions

ponton

pontoon

ponton

Ponton

ponton

pontone

ponton

Понтонен

ponton

Ponton

ponton

[pɔ̃tɔ̃] nmpontoon (on water)
pont roulant nmtravelling crane
Ponts et Chaussées nmplhighways department
pont suspendu nmsuspension bridge
pont tournant nmswing bridge
pont transbordeur nmtransporter bridge