populace

populace

n.f. [ it. popolaccio, de popolo, peuple ]
Péjor. Classe défavorisée de la population ; bas peuple.

populace

(pɔpylas)
nom féminin
péjoratif peuple se perdre dans la populace

POPULACE

(po-pu-la-s') s. f.
Terme de mépris. Le bas peuple.
Quelle tempête devait s'élever contre l'Église naissante ! et faut-il s'étonner de voir les apôtres si souvent battus, lapidés, et laissés pour morts au milieu de la populace ? [BOSSUET, Hist. II, 12]
La populace soulevée contre les lois est le plus insolent de tous les maîtres [FÉN., Dial. des morts anc. Dial. 16]
La populace gouverne souvent ceux qui devraient la gouverner et l'instruire ; c'est elle qui, dans les séditions, donne des lois ; elle asservit le sage à ses folles superstitions [VOLT., Polit et lég. Fragm. sur la justice]
Que faisaient-ils [dans les journées de juillet 1830], tandis qu'à travers la mitraille Et sous le sabre détesté La grande populace et la sainte canaille Se ruait à l'immortalité ? [AUG. BARBIER, ïambes, Curée]
Par extension, il se dit de ce qu'il y a de plus bas dans une classe quelconque.
Vous jugez bien qu'un homme qui a sur les bras un persécuteur tel que M. Jurieu, dont la populace laïque et même l'ecclésiastique suit aveuglément la fureur, n'a pas peu d'affaires [BAYLE, Lett. 27 août 1691]
Ainsi devraient parler tous les écrivains éclairés et courageux, qui osent n'être pas de l'avis de la populace littéraire sur l'adoration superstitieuse des auteurs célèbres de l'antiquité [D'ALEMB., Éloges, l'ab. de St-Pierre]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ils rassemblerent grand nombre de populasse seditieuse du faulxbourg [CONDÉ, Mémoires, p. 614]
    Plaire à une populace est ordinairerement desplaire aux sages [AMYOT, Comment nourrir les enfants, 15]
    Toutes les cloches sonnerent sur lui, et deux cents populaces qu'à pied, qu'à cheval, le poursuivirent aux rais de la lune [D'AUB., Faen. IV, 6]
    Cette populace, comme s'ils n'eussent eu rien à craindre se mirent à piller tout le païs [ID., Hist. I, 347]
    Le gros populas [LA BOÉTIE, Servit. volont.]
    Populace, mot que nous avons esté contraincts d'innover par faute d'autre pour denoter un peuple sot [PASQUIER, Rech. VIII, p. 662, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. populazzo, du lat. populacius, populacier, qui vient de populus (voy. PEUPLE 1).

populace

POPULACE. n. f. Bas peuple. Ils essayèrent de soulever la populace. Apaiser, calmer la populace. La plus vile populace. Un homme de la populace.

populace


POPULACE, s. f. POPULAIRE, adj. POPULAIREMENT, adv. POPULARITÉ, s. f. [3e è moy. et long, 4e e muet au 2d et au 3e; lère, lèreman.] Populace est un terme collectif. Le bâs peuple: le menu peuple. Ce mot a un sens indéfini: la populace: soulever la populace: il ne doit pas être modifié par le pronom une.
   La raison n'agit point sur une populace.
       Rac. Fr. Én.
Sans le besoin d'une syllabe de plus, ce grand Poète aurait dit: sur la populace, et il aurait bien dit.
   POPULAIRE a plusieurs sens: en parlant des chôses: 1°. Qui est du peuple, qui concerne le peuple. "Émotion, erreur, façon de parler populaire. = 2°. Gouvernement populaire, État où l'autorité est entre les mains du peuple. Démocratie. = 3°. Maladie populaire, maladie contagieûse, qui court parmi le peuple. = 4°. En parlant des persones, afable, qui se fait aimer du peuple. "Cet homme est fort populaire. * Le Gendre le fait subst. et lui fait signifier homme du peuple, du tiers-état. "Les Éclésiastiques, aussi bien les Nobles que les populaires sont exclus (à Venise) de toutes les charges. En ce sens, c'est un barbarisme. = * Rousseau a employé populaire dans le sens de vulgaire.
   Et c'est un don, que les Dieux tutélaires
   N'acordent point aux Héros populaires.
C. à. d. sans doute aux Hérôs vulgaires, aux Hérôs du comun, ce n'est que la force du sens qui fait atribuer ce sens à populaire, dans cette ocasion: l'usage ne l'admet pas. — Je ne sais si ce vers
   N'acordent point à des hommes vulgaires.
eût été aussi poétique que l'aûtre; mais il aurait été plus conforme pour la vérité de l'expression, à la pensée du Poète.
   POPULAIREMENT: à la manière du peuple. "Parler, vivre, populairement, pour gâgner les bones grâces du peuple. C'est tout l'emploi de cet adverbe.
   POPULARITÉ, afabilité, caractère d'un homme populaire (n°. 4°.) "Ce grand a beaucoup de popularité. "Ce Sénateur afectait la popularité.
   Rem. Ce mot a un sens actif: il signifie le témoignage de l'amour d'un homme pour le peuple, et non pas l'amour du peuple pour cet homme. * M. Targe, traduisant trop litéralement Smollet, lui done un sens passif, quand il dit que: "Le Duc d'Ormond avoit aquis la plus grande popularité (il veut dire, l'afection du Peuple) par le succès de son expédition de Vigo. = Il dit âilleurs: "La popularité (la faveur du Peuple) est peu solide, quand elle est exposée aux mouvemens de deux factions contraires. = En Anglais, popularity a deux sens: 1°. esprit populaire: 2°. populace. C'est dans le premier sens qu'il faut entendre le mot popularité dans la phrâse suivante: "Le moûvement actuel dirige la popularité, (l'esprit, l'afection du peuple, de la Nation) en faveur de la prérogative. Journ. de Gen. C'est encôre un anglicisme.
   * D'Avrigni a employé se populariser: "Louis XIV se popularisa avec toutes les persones qui l'aprochèrent, mais sans s'avilir. — Ce mot est hasardé, et l'usage ne l'a pas admis; mais il semble qu'il serait utile dans les ocasions, comme celle-ci, où se familiariser serait un mot trop familier.

Synonymes et Contraires

populace

nom féminin populace
Le bas peuple.
peuple, racaille -familier: vulgum pecus -littéraire: plèbe -vieux: canaille.
Traductions

populace

אספסוף (ז), דלת העם (נ), המון עם (ז), כרתי ופלתי, עמך (ז), ערב רב (ז), פשוטי העם (ז״ר), עֶרֶב רַב, דַּלַּת הָעָם

populace

gepeupel

populace

Plebs, Pöbel

populace

rabble

populace

volgo

populace

[pɔpylas] nf (péjoratif)rabble