porc-épic

porc-épic

[ pɔrkepik] n.m. [ anc. fr. porc-espin, de l'it. porcospino, porc épineux ] [porcs-épics].
1. Gros mammifère rongeur au dos recouvert de longs piquants.
2. Fam. Personne revêche, irritable.
Remarque: Le pluriel se prononce comme le singulier.

porc-épic

(pɔʀkepik)
nom masculin pluriel porcs-épics
animal couvert de piquants se faire piquer par un porc-épic

PORC-ÉPIC

(por-ké-pik) s. m.
Genre (histrix, L.) de mammifères de l'ordre des rongeurs, dont le corps est armé de piquants.
Je me sers de toutes mes armes contre mes ennemis ; je suis comme le porc-épic, qui, se hérissant, se défend de toutes ses pointes [VOLT., Lett. du roi de Prusse à Volt. 11 avril 1759]
Nous avons vu des porcs-épics vivants, et jamais nous ne les avons vus, quoique violemment excités, darder leurs piquants ; on ne peut donc trop s'étonner que les auteurs les plus graves, tant anciens que modernes, que les voyageurs les plus sensés soient tous d'accord sur un fait aussi faux [BUFF., Quadrup. t. VI, p. 4]
Cette fausse opinion, que réfute Buffon, avait inspiré des devises.
Louis XII avait pris le porc-épic pour emblème avec la devise : cominus et eminus, de près et de loin [DE LABORDE, Ém. p. 457]
Au plur. Des porc-épics ; il vaut mieux considérer ce mot comme un tout, et mettre l'accord à la dernière partie. Des grammairiens ont voulu écrire, au singulier, un porc-épics, attendu que la bête a plus d'un épi, d'un piquant ; mais la composition du mot est trop peu régulière pour qu'on puisse s'appuyer là-dessus. L'Académie ne dit rien sur ce pluriel.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Vesci un porc espi, c'est une biestelete qui lance se [sa] soie quant ele est corecie [courroucée] [WILARS DE HONECORT, dans DE LABORDE, Émaux, p. 457]
  • XIVe s.
    Une brochette de porc espy, garnie d'un pou [peu] d'or [DE LABORDE, ib.]
  • XVIe s.
    Ellens, porcs-espics, civettes [PARÉ, Licorne, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. porc espi ; espagn. puerco espin ; portug. porco espinho ; ital. porco spino, porco spinoso. Ménage suppose que porc-espic est une altération de porte-espic ; mais cela est refuté par la concordance des langues romanes à comparer cet animal à un porc. Porc-espic vient de porc et espi, à l'aide d'une confusion entre épi et épine. Les autres langues romanes disent porc à épines.

porc-épic

PORC-ÉPIC. n. m. Quadrupède de l'ordre des Rongeurs, dont le corps est armé de piquants, qu'il dresse pour se défendre. Les porcs-épics sont sauvages et solitaires.

porc-épic


PORC-ÉPIC, s. m. [Por-képi: 2e é fer.] Animal semblable au hérisson, mais plus grand, et dont le corps est couvert de piquans.

Traductions

porc-épic

porcupine

porc-épic

stekelvarken

porc-épic

istrice, porcospino

porc-épic

Hulepindsvin

porc-épic

고슴도치

porc-épic

[porcs-épics] (pl) [pɔʀkepik] nmporcupine