porche

porche

n.m. [ du lat. porticus, galerie couverte, de porta, porte ]
1. Espace couvert, en avant de la porte d'entrée d'un édifice : Il m'attendait sous le porche de l'église.
2. Vestibule, entrée d'un immeuble ; hall.

PORCHE

(por-ch') s. m.
Petit vestibule soutenu ou non de colonnes, devant les palais et les temples. Porche circulaire. Porche cintré.
Porche intérieur, partie de l'église dépendante des constructions du portail, dont l'ordonnance diffère de celle de la nef qu'elle précède, et dans laquelle se trouve ordinairement la tribune de l'orgue.
Porche en tambour, espèce de vestibule de menuiserie placé du côté intérieur de la porte d'une église. Le porche de menuiserie est celui qui est ménagé par une cloison de planches.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Un porche fud fait devant le temple vers le est, al frunt [, Rois, p. 250]
  • XVe s.
    Icellui suppliant se soit transporté en certain hostel ou porche, où il aveit pluseurs louages en la rue de S. Severin, à Paris [DU CANGE, porchetus.]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, poiss ; provenç. porge, porgue ; du lat. porticus, qui vient de porta, porte.

porche

PORCHE. n. m. Portique, lieu couvert à l'entrée d'un temple, d'une église, ou même d'un palais. Porche circulaire. Porche cintré. Le porche du temple de Jérusalem. Le porche d'une église de village.

porche

Un Porche, Porticus, Atriolum.

porche


PORCHE, s. m. Portique. Lieu couvert {C210a~} à l'entrée d'une Église. Porche est familier, et se dit d'un portique simple et sans ornement. Portique est plus noble, et s'emploie quand il est régulier et orné.

Traductions

porche

porch, archwayאכסדרה (נ)portiek, voorportaal, portaalatrioVeranda門廊veranda현관veranda (pɔʀʃ)
nom masculin
abri au-dessus d'une porte d'entrée le porche d'une église

porche

[pɔʀʃ] nmporch