porphyrogénète


Recherches associées à porphyrogénète: béatitude, gynécée, porphyre

PORPHYROGÉNÈTE

(por-fi-ro-jé-nè-t') adj.
Terme d'antiquité. Nom qu'on donnait aux enfants des empereurs d'Orient, nés pendant le règne de leur père.
L'Académie ne pouvait avoir.... une naissance plus illustre, puisqu'elle est avouée par M. le Cardinal, et née par conséquent dans la pourpre, aussi bien que ces princes de Constantinople, que je nommerais porphyrogénètes, si elle avait naturalisé ce mot étranger [BALZAC, liv. VIII. lett. 1 (15 juillet 1635)]
Par extension.
Le prélat [archevêque de Rheims] contraignait son naturel brutal, comme sont plus que qui que ce soit les bourgeois porphyrogénètes, c'est-à-dire nés dans toute la considération et le crédit d'un long et puissant ministère [SAINT-SIMON, 78, 14]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, pourpre, et, engendré ; interprétation ordinaire, mais que tout récemment on a dite fautive :
    né non pas dans la pourpre, mais dans le palais de porphyre, où les impératrices faisaient leurs couches et dont les murs étaient entièrement revêtus d'un beau porphyre rouge [LABARTE, le Palais imp. de Constantinople, p. 93]

porphyrogénète

PORPHYROGÉNÈTE. adj. T. d'Antiquité. Né dans la pourpre. On désignait ainsi les Empereurs d'Orient qui étaient nés pendant le règne de leur père.