port-royal

PORT-ROYAL

(por-ro-ial) s. m.
Abbayes de l'ordre de Cîteaux, sises l'une à Paris, et l'autre près de Chevreuse (Port-Royal des champs), où s'étaient retirés plusieurs hommes pieux et savants, appartenant au jansénisme.
Ce Port-Royal est une Thébaïde ; c'est le paradis ; c'est un désert où toute la dévotion du christianisme s'est rangée [SÉV., 26 janv. 1674]
Ouvrages de Port-Royal, se dit des livres composés par une réunion d'hommes distingués qui vivaient en solitaires à Port-Royal des champs.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • PORT-ROYAL. Ajoutez :
  • On a dit aussi Port-Réal.
    M. d'Andilly et Mlle Le Maître, avec toutes les religieuses de Port-Réal, [, Lett. de Chapelain à Balzac, du 25 janv. 1638, dans SAINTE-BEUVE, Port-Royal, 3e éd. t. I, p. 388]