portant


Recherches associées à portant: pourtant

1. portant

n.m.
1. Tringle à vêtements soutenue par des montants, à laquelle on accroche des cintres.
2. Montant qui soutient les décors d'un théâtre.

2. portant, e

adj.
Être bien, mal portant,
être en bonne, en mauvaise santé.

3. portant, e

adj.
En aviation, se dit de ce qui assure la sustentation : L'aile est une surface portante.

portant

(pɔʀtɑ̃)

portante

(pɔʀtɑ̃t)
adjectif
en bonnemauvaise santé un homme bien portant

portant


nom masculin
support pour les vêtements les portants d'une boutique

PORTANT2

(por-tan) s. m.
Fer courbé et attaché aux deux côtés des chaises à porteur, dans lequel on passe les bâtons pour porter.
Fer en forme d'anse attaché aux côtés des coffres, des malles et des cassettes, pour les soulever et les porter.
Partie du baudrier et du ceinturon qui tombe depuis la fin d'un des côtés de la bande jusqu'aux pendants, et qui sert à allonger ou à raccourcir, soit le baudrier, soit le ceinturon.
Nom de deux pièces de bois qui font partie de la presse de l'imprimeur en taille-douce, et sur lesquelles roule la table.
Terme de marine. Longueur de l'espace sur lequel une pièce de bois porte ou s'appuie sur le terrain
Terme de physique. Morceau de fer que l'on met sous l'armure d'un aimant et auquel on suspend le poids que l'aimant doit soulever.
Il se rencontre des aimants qui exigent un portant deux fois aussi haut que celui qu'exigent d'autres aimants, sans qu'on en puisse découvrir la raison [BRISSON, Traité de physique, t. III, p. 218]
Dans les décors de theâtre, nom donné aux montants en bois à poste fixe qui soutiennent les coulisses.

ÉTYMOLOGIE

  • Porter.

portant

PORTANT, ANTE. adj. Il ne s'emploie qu'avec les adverbes Bien et Mal. Il est bien portant, Il est en bonne santé. Elle est toujours mal portante, Elle est toujours souffrante.

PORTANT est aussi nom masculin et désigne, en termes de Théâtre, Chacun des montants en bois qui soutiennent les décors.

portant


*PORTANT, ANTE, adj. Qui se porte en parlant de la santé: bien portant, mal portant. Autre gasconisme. "Des gens bien portans. TISSOT. Il avait pris cette façon de parler à Montpellier. * D'autres font pis, et disent portant tout seul: il est portant, elle est portante: il ou elle a de l'embonpoint. — Il faut dire, qui se porte bien. = Dans le Rich. Port. on met, à bout portant, adv. "Il a été tué d'un coup de pistolet à bout portant, tiré de fort prês. Et fig. style famil. "Il lui a dit ces chôses à bout portant, en face. Voy. BOUT. — L'Acad. le met aprês porter. = L'un portant l'autre: compensation faite du plus au moins. "Il a mille livres de revenus, une année portant l'aûtre, compensation faite des mauvaises années, où il en a moins, avec les bones, où il en retire davantage. L'Acad. ne met pas cette locution, et je ne saurais la garantir. Marivaux l'a employée, mais il l' a mise dans la bouche d'un paysan, et il l'emploie d'une manière burlesque. "Tant que mon âme et moi nous serons ensemble, nous vous suivrons par-tout l'un portant l'autre.

Traductions

portant

[pɔʀtɑ̃, ɑ̃t] adj
[mur] → supporting
[roue] → running
[personne] bien portant → in good health