porte-épée

PORTE-ÉPÉE

(por-té-pée) s. m.
Morceau de cuir ou d'étoffe qu'on attache à la ceinture pour porter l'épée. Au plur. Des porte-épée ou épées.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Quant aux mots porte-enseigne et porte-espée, ils estoient en usage dejà du temps de nos ancestres [H. EST., Précell. p. 124]
    Dans la susdite ville il y a cinq officiers qui sont obligez d'assister le grand bailly dans tous ses exploits, sçavoir le bailly des bourgeois, le porteespée, le porte-masse ou le massier, et encore deux autres [, Nouv. coust. gén. t. I, p. 1107]

porte-épée

PORTE-ÉPÉE. n. m. Pièce de cuir ou d'étoffe qu'on attache à la ceinture ou au baudrier pour porter l'épée. Des porte-épée.
Traductions

porte-épée

degenhanger

porte-épée

Portepee