porte-amarre

PORTE-AMARRE

(por-ta-mâ-r') s. m.
Terme de marine. Cylindre en bois enveloppant un cordage roulé en bobine et qu'on lance à l'aide d'une bouche à feu, afin d'établir une communication de navire à navire ou de la terre à un navire.
En moins de cinq minutes, le canon envoyait une flèche porte-amarre au cotre l'Épreuve, mouillé au milieu de la Seine : le va-et-vient était établi avec sa haussière, et trois hommes étaient successivement amenés de bord à terre dans la bouée de sauvetage [, Monit. universel, 16 juin 1867, p. 753, 5e col.]
Dix-huit postes de porte-amarres à grande portée fonctionnent dans la Manche [, ib. 29. nov. 1868, p. 1521, 1re col.]
Au plur. Des porte-amarre ou amarres.

porte-amarre

PORTE-AMARRE. n. m. Appareil servant à lancer une amarre à un navire en détresse. Des porte-amarre.