portée

(Mot repris de portee)
Recherches associées à portee: porter

portée

n.f.
1. Distance la plus grande à laquelle une arme peut lancer un projectile : La portée d'une carabine.
2. Capacité intellectuelle : Un esprit d'une faible portée envergure
3. Capacité que présente une chose à produire un effet ; efficacité, force : Un incident d'une portée considérable importance, retentissement conséquence
4. Série de cinq lignes horizontales, équidistantes et parallèles, utilisée pour inscrire les notes de musique.
5. Ensemble des petits qu'une femelle porte et met bas en une fois : Une portée de cinq chatons.
6. Distance séparant deux points d'appui consécutifs d'une construction, d'un élément long : Portée d'un pont, d'une poutre.
À portée de,
qui peut être atteint, touché par : Être à portée de vue, de voix, de main.
Cela est hors de sa portée,
cela dépasse ses facultés de compréhension.
Être à la portée de qqn,
lui être accessible : Veillez à ne pas laisser ces produits toxiques à la portée des enfants.

PORTÉE

(por-tée) s. f.
Ancien terme de marine. Port d'un navire.
Le maître qui aura déclaré son vaisseau d'un plus grand port qu'il n'est.... sera tenu des dommages-intérêts du marchand.... sera réputé y avoir erreur en la déclaration de la portée du vaisseau, si elle n'est au-dessus du 40e [, Ordonn. août 1681]
Totalité des petits que les animaux quadrupèdes portent et mettent bas en une fois.
La tigresse qui voit enlever sa portée, Est moins à redouter qu'une femme irritée [TRISTAN, Mariane, II, 6]
Dans tous les animaux, les premières et les dernières portées sont moins nombreuses que les portées intermédiaires [BUFF., Quadrupèdes, t. III, p. 116]
Regardez, m'a-t-il dit, ces deux chiens qui sont dans la cour : ils sont de la même portée ; ils ont été nourris et traités de même [J. J. ROUSSEAU, Hél. V, 3]
Durée de la gestation des animaux.
Terme d'arpenteur. Mesure qui est de la longueur de la chaîne que l'arpenteur porte d'un piquet à l'autre.
Terme de lapidaire. Place dans laquelle doit être logée la pierre que l'on veut sertir. Terme d'horlogerie. Petite assiette sur laquelle portent les tiges verticales. Terme de plombier. Pièce de cuivre qui sert à boucher l'extrémité inférieure du moule à tuyaux.
Portée d'eau, le volume que débite un cours d'eau dans un temps donné.
Terme d'architecture. L'étendue laissée libre sous une pierre, une pièce de bois, etc. placée horizontalement, et soutenue en l'air par un ou plusieurs points d'appui.
Comment ces galeries, contribuant à rétrécir la cella [dans les temples anciens], contribuaient aussi à diminuer la portée des plafonds [QUATR. DE QUINCY, Instit. Mém. Hist. et litt. anc. t. III, p. 249]
La partie d'une pierre ou d'une pièce de charpente ainsi placée qui porte sur le mur, sur un pilier, etc. Cette poutre n'a pas assez de portée dans le mur. Saillie au delà d'un mur de face, comme celle d'une gouttière, d'un auvent. Terme de charpente. Se dit du bout d'une pièce qui est scellée dans un mur, ou qui porte sur une sablière, ou bien d'un bout d'une solive sur une poutre.
Terme de tisserand. Allée et venue du cordon ou du ruban de fil qui parcourt toute la longueur que doit avoir la chaîne d'une étoffe.
La portée est un certain nombre de fils qui font partie de la chaîne ; les chaînes s'ourdissent ordinairement par demi-portée, [, Dict. des arts et mét. Drapier]
Dans une corderie, une portée de fils est le faisceau de fils que les cordiers peuvent étendre, par une opération unique, dans toute la longueur de l'atelier, pour former l'ourdissage d'un cordage.
Terme de chasse. Branches que le cerf a pliées ou rompues avec sa tête, et qui sont autant de traces de son passage.
La distance à laquelle un canon, un fusil, un pistolet, un arc peut lancer un projectile.
Mon fils a été spectateur des deux armées rangées si longtemps en bataille ; voilà la seconde fois qu'il n'y manque rien que la petite circonstance de se battre ; mais comme deux procédés [préliminaires de duel] valent un combat, deux fois à la portée du mousquet valent une bataille [SÉV., 280]
Cette méthode [la mesure de la force des projectiles par un pendule qu'ils viennent frapper] est préférable à celle où l'on voudrait juger des forces par les portées [CONDORCET, d'Arci.]
La grandeur des portées dépend de la manière plus ou moins exacte avec laquelle la bombe est attachée à la bouche du canon [ANDRÉOSSY, Inst. Mém. scienc. t. VII, p. 181]
On s'aperçut [à la Moscowa] que, dans l'obscurité, les batteries avaient été placées hors de portée de l'ennemi ; il fallut les pousser plus avant ; l'ennemi laissa faire : il semblait hésiter à rompre le premier ce terrible silence [SÉGUR, Hist. de Nap. VII, 9]
Une portée de fusil, une distance peu considérable. La ville est à quelques portées de fusil. On a dit, dans le même sens, portée d'escopette.
Un petit gentilhomme qui avait sa chaumière à deux portées d'escopette de Cinquello [LESAGE, Diabl. boit. ch. 19]
Par extension, à portée, à la distance convenable pour faire quelque chose. Mettez-vous à portée, afin de pouvoir entendre. Ne lâchez pas encore votre coup de fusil ; vous n'êtes pas à portée. Les canons n'étaient pas à portée.
Quand il fut à portée de se faire entendre.... [FÉN., Tél. X]
À la distance où l'on peut être atteint.
Jamais auprès des fous ne te mets à portée ; Je ne te puis donner un plus sage conseil [LA FONT., Fabl. IX, 8]
À portée, à distance convenable.
Un asile éloigné, mais à portée [J. J. ROUSS., Ém. v]
Être à la portée de la main, être assez près pour qu'on puisse atteindre avec la main.
C'est sur les objets qui sont à la portée de sa main, que la statue commence à faire des expériences ; en conséquence il lui semble d'abord, à chaque bruit qui frappe son oreille, qu'elle n'a qu'à étendre les bras pour saisir le corps qui le rend [CONDIL., Traité des sens, III, 2]
Fig. À la portée de, facilement accessible.
J'aimerais fort à vous parler sur certains chapitres ; mais ce plaisir n'est pas à portée d'être espéré [SÉV., 11 mai 1680]
Ayez une vue du Canada comme d'un bien qui n'est plus à portée [M. de Grignan avait ambitionné d'être gouverneur du Canada] [ID., 6 avr. 1672]
Tous les vrais plaisirs de l'homme sont à sa portée [J. J. ROUSS., Hél. v, 2]
Fig. Être à portée de, être dans une situation convenable pour faire quelque chose.
On dit qu'il [Turenne] est à portée de se battre avec ce Montecuculli [SÉV., 191]
D'abord.... on n'espère point de pouvoir être de vos amis ; mais, quand on vous connaît et qu'on est à portée d'être de ce nombre.... on vous adore [ID., à Mme de Grignan, 22 sept. 1680]
Je ne suis pas encore à portée de recevoir cette joie [ID., 13 oct. 1675]
Être à portée de quelque chose, pouvoir recevoir ou faire quelque chose.
Vous perdez bien de n'être pas à portée de cette confidence, ma chère enfant [SÉV., 371]
Il me semble que je ne suis plus à portée de rien [ID., 427]
Hors de la portée, à une trop grande distance pour.
Je crains bien qu'étant hors de la portée de toutes les postes, je ne reçoive point de vos lettres dimanche [SÉV., 27 mai 1672]
Être hors de portée de, ne pouvoir faire.
Dans une conversation, nous aurions fait des réflexions que l'éloignement nous met hors de portée de faire [SÉV., à Bussy, 13 août 1690]
Quand il se crut hors de portée de rencontrer Milord [HAMILT., Gramm. 9]
Je ne saurais m'en charger, parce que, vraisemblablement, je ne serai pas à Paris dans un mois, et, par conséquent, hors de portée d'avoir sa réponse [D'ALEMB., Lett. à Voltaire, 12 août 1770]
10° Étendue de la voix, de la vue, de l'ouïe, etc. Être à portée de la voix de quelqu'un. Cela n'est pas à la portée de ma vue, de mon oreille.
Tout naïre ou raispoute peut nous tuer, si nous l'approchons seulement à portée de notre haleine [BERN. DE ST-P., Chaum. indienne]
Terme de marine. La portée d'un phare, la distance à laquelle ce phare peut être aperçu, en général, par un observateur élevé de 4 ou 5 mètres au-dessus de la mer.
11° Terme de musique. La réunion des lignes qui servent à écrire la musique, et sur et entre lesquelles on commença, dès le XIe siècle, à échafauder les neumes ; le nombre des lignes composant la portée a varié ; il est aujourd'hui de quatre pour le plain-chant et de cinq pour la musique. Musique sur portée, nom donné à la musique écrite en notation ordinaire, pour la distinguer de la musique en chiffres et de la musique en tablature (voy. TABLATURE).
Il y avait longtemps que j'avais pensé à noter l'échelle par chiffres pour éviter d'avoir toujours à tracer des lignes et portées, lorsqu'il fallait noter le moindre petit air [J. J. ROUSS., Confess. VI]
12° Fig. Ce que peut faire une personne par rapport à sa fortune, à sa position, etc. Cette place est à sa portée. Il a fait une dépense fort au-dessus de sa portée.
Ne parlons point ici du Tage ni du Gange, Je connais ma portée et ne prends point le change [CORN., Pomp. Il, 3]
13° Fig. L'étendue d'esprit, la capacité, l'aptitude à comprendre.
Je sonde ma portée et me tâte le pouls [RÉGNIER, Sat. I]
Après la grâce qu'ils m'ont faite de ne point dédaigner ce qu'ils ont vu, je pense avoir quelque droit d'espérer qu'ils ne me refuseront pas celle de se contenter de ce que je puis, et de n'exiger rien de moi par delà ma portée [CORN., Imit. Préf. de 1652]
Connaissons donc notre portée [PASC., Pens. I, 1, éd. HAVET.]
Qu'on accorde donc aux pyrrhoniens ce qu'ils ont tant crié : que la vérité n'est pas de notre portée [ID., ib. t. I, p. 115, note, éd. HAVET.]
Je trouve Pauline bien suffisante de savoir les échecs ; si elle savait combien ce jeu est au-dessus de ma portée, je craindrais son mépris [SÉV., 614]
Son esprit était de la portée de tous les esprits qu'il voulait [HAMILT., Gramm. 10]
On sait à quel âge un enfant doit apprendre à lire.... ce n'est qu'en matière de religion qu'on ne consulte point sa portée [DIDEROT, Pens. phil. 25]
Moi qui voyais si bien la portée. de ce pauvre homme [Voltaire] dans les matières politiques dont il se mêlait de parler [J. J. ROUSS., Conf. X]
À portée de, à la portée de, susceptible d'être compris.
Je vous manderai si ce livre est à portée de mon intelligence [SÉV., 434]
Nous voyons les nourrices et les mères s'abaisser pour se mettre à la portée de leurs petits enfants [BOSSUET, 2e sermon, Visitation, 2]
Reconnaissez-vous là dedans le père commun que nous pleurons ? nécessaire à tous, ne fut-il pas toujours à la portée de tous ? [MASS., Or. fun. Villeroy.]
Lui [Fontenelle] qui traitait les matières philosophiques avec tant de lumière, qui connaissait mieux que personne l'art de les mettre à la portée du commun des lecteurs [CONDIL., Art d'écr. II, 11]
Hors de la portée, qui n'est pas susceptible d'être compris.
Ces philosophes, qui ne pensent pas qu'il y ait rien hors de la portée de leur esprit [CONDIL., Traité des syst. ch. 7]
14° Fig. La force, l'importance d'un sentiment, d'une passion, etc.
J'accepte votre haine, et l'ai bien méritée, J'en ai prévu la suite, et j'en sais la portée [CORN., Sertor. v, 4]
Je connaissais la portée de sa faiblesse, et j'étais convaincu qu'elle n'irait pas jusques-là [RETZ, Mém. t. II, liv. III, p. 235, dans POUGENS]
Il se dit dans un sens analogue, d'un raisonnement, d'une expression, etc. La portée d'un argument.
Une enfant qui ne sent pas la portée de ce qu'elle dit [PICARD, Filles à marier, III, 12]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Que cele [la Vierge] qui de vous [Jésus] fit la sainte portée.... [, Berte, CXXVI]
  • XVIe s.
    Il les laissa, parce qu'elles estoyent quelque peu trop poisantes à la pourtée [RAB., Garg. I, 17]
    Il est vray, monseigneur, qu'il luy est impossible de porter plus la despense, car vous savez sa portée [ses ressources] [MARG., Lett. XCV]
    Sy Dieu au bout des vingt et quatre heures n'eust diminué la fievre, son petit corps en avoit plus que sa portée [ID., ib. CII]
    Voyant deux telles torces si près l'une de l'aultre, ung roy et ung empereur à une portée de canon près.... [ID., ib. CXXXIV]
    Selon la portée de l'ame qu'il [le précepteur] a en main [MONT., I, 160]
    Ils receurent M. de Vieilleville selon leur portée [CARL., VIII, 19]
    Ils nous ont enseigné des preuves pour cognoistre la portée [qualité] des terroirs [O. DE SERRES, 4]
    Au temps passé les veneurs appeloient ce que maintenant l'on dit portées, frayées ; à present nous usons de l'un et de l'autre, parce que, un cerf entrant dedans le bois, il le fraye et emporte avec sa teste [CHARLES IX, Chasse roy. XXIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Porté.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PORTÉE. Ajoutez :
    15° Terme de jeux de cartes. Cartes disposées par des escrocs de manière à être abattues au moment voulu et à faire gagner.
    On a saisi les enjeux, les jetons, les cartes, et l'on a trouvé dans un des recoins de la salle une portée contenant une série.... on jouait le baccarat [, Extrait de la Liberté, dans les Jeux en France, I, p. 21]
    Le nommé M.... usait de la manœuvre qui a reçu dans le jargon des joueurs le nom de portée ; il passait subrepticement au banquier des cartes préparées d'avance dans un certain ordre [, Gaz. des Trib. 11 déc. 1875, p. 1192, 4e col.]
    M. le président : Vous auriez ajouté des portées..., on prépare ainsi des coups et on les a tout faits ; on joue de la sorte à coup sûr ? [, ib. p. 1193, 1re col.]
    16° Portée d'une balance, le poids qu'une balance peut porter.
    Balance-bascule (portée au-dessus de 100 kil.), romaine de toute portée jusqu'à 40 kil. [, Journ. offic. 1er mars 1873, p. 1437, 3e col.]
    17° Portée d'arrêt, ou, simplement, portée, disposition qui permet de limiter un mouvement.
    Ciseaux de tailleur à ressorts et à portée d'arrêt ; sécateurs à portée d'arrêt [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. I, p. 722]
    Il est arrivé parfois que des presse-étoupes, des portées, etc. ont apporté des empêchements à des essais de cette nature [essais de machines à toute vapeur] [, Journ. offic. 3 fév. 1873, p. 789, 3e col.]

    REMARQUE

    • Il est dit au n° 1 que la portée d'un navire, pour signifier ce qu'un navire peut porter, est un terme ancien. Le voici employé dans un texte récent :
      Le vapeur Singapour, de la portée de 2000 tonnes [, Journ. offic. 2 sept. 1873, p. 5688, 3e col.]

portée

PORTÉE. n. f. Totalité des petits que les femelles des animaux quadrupèdes portent et mettent bas en une fois. Première, seconde portée. Ces deux chiens sont de la même portée.

PORTÉE se dit aussi de la Distance à laquelle quelque chose peut porter, peut atteindre. Il se dit spécialement en parlant des Armes de trait et des armes à feu. À une portée d'arbalète. Se tenir hors de la portée du canon. S'avancer à une portée de fusil, à une portée de pistolet. Tirer une perdrix hors de portée.

Être à la portée de la main se dit d'une Chose qui est assez près de quelqu'un pour qu'il y puisse atteindre avec la main. Cela est, cela n'est pas à la portée de ma main. On dit dans le même sens : Cela est à ma portée, n'est pas à ma portée.

Fig., Être à portée de quelque chose, Être dans une situation convenable pour demander, pour obtenir quelque chose. Il est bien à la cour, il est à portée de demander, d'obtenir des grâces.

PORTÉE se dit également en parlant de la Voix, de la vue, de l'ouïe. Mettez-vous à la portée de ma voix. Cela n'est pas à la portée de ma vue. Je n'ai pu entendre ce qu'ils disaient, ils n'étaient pas à la portée de mon oreille. On dit plutôt aujourd'hui à portée de.

Il s'emploie aussi figurément et désigne l'Étendue, la capacité de l'esprit, ce que peut faire, ce que peut concevoir, produire, exécuter l'esprit d'une personne. La portée de l'esprit de cet homme est bien bornée. On ne doit rien entreprendre au-delà de sa portée, au-delà de la portée de son esprit, de son intelligence. Cela passe, excède ma portée. Se mettre à la portée des auditeurs. Il ne saurait venir à bout de son entreprise, elle est au-dessus de sa portée, au- dessus de la portée de ses forces. Cela est hors de sa portée. Esprit d'une grande, d'une haute portée.

Il signifie aussi Ce que peut faire une personne par rapport à sa naissance, à sa fortune, à sa position. Il aspire à un emploi qui est au-dessus de sa portée. Cette place est à sa portée. Il fait une dépense fort au-dessus de sa portée.

Il se dit encore de la Force, de la valeur, de l'importance d'un raisonnement, d'une expression, etc. La portée d'un raisonnement. La portée d'une expression. Il n'a pas senti la portée de ce qu'il disait.

En termes de Chasse, il désigne la Partie d'un taillis la plus haute où le bois du cerf laisse des traces, en faisant plier des branches. Les portées nous ont donné connaissance du cerf.

En termes d'Architecture, il désigne l'Étendue libre d'une pierre, d'une pièce de bois, etc., placée horizontalement dans une construction, et soutenue par un ou plusieurs points d'appui. Les colonnes étant fort espacées, la pierre de l'architrave a une grande portée. Ce plancher a une grande portée. Cette poutre a cinq mètres de portée. Cette poutre plie dans le milieu, parce qu'elle a trop de portée.

Il se dit aussi de la Partie d'une pierre ou d'une pièce de charpente ainsi placée, qui porte sur le mur, sur un pilier, etc. Ce portail n'a pas la portée suffisante pour le poids du mur. Cette poutre n'a pas assez de portée dans le mur. Les portées de cette poutre sont pourries.

En termes de Musique, il désigne les Cinq lignes parallèles sur lesquelles ou entre lesquelles s'inscrivent les notes. Il faut régler ce papier à douze portées par page.

portée

Portée, f. penac. Tantost est participe passif, comme, Elle a esté portée souefvement, Gestata fuit leniter. Et tantost est nom substantif, comme, Il a eu deux enfans d'une portée, c'est à dire, d'une ventrée, Vno vtero geminos edidit. C'est sa premiere portée, Prima haec ventris gestatio eius est, Aut secundus venter, vterusue eius est.

portée

La portée, c'est le fruit de quelque beste que ce soit, Foetus, Foetura, Partus, comme la portée d'une lyce, c'est à dire, la laictée d'une chienne. Fouillous au chap. 7. De quelque chien qu'une lyce sera couverte, la premiere fois qu'elle sera couverte et de sa premiere portée, etc. Et peu apres: Car en toutes les autres laictées qu'elle portera, etc.

Le temps de la portée que les bestes portent en leur ventre, Foetura.

Qui a fait sa portée, Foeta.

¶ La capacité et portée d'aucun, Captus huius captus.

¶ Cette chose est cause de plus grande portée et revenu, Ea res maiorem facit prouentum.

Portées en pluriel, ce sont les froissis et couchement du bois branchu, que le Cerf à fait de sa teste et rameure en le traversant, lesquelles estant hautes et larges donnent aux Veneurs indice de grand Cerf, et de petit si elles sont basses et estroictes.

portée


PORTÉE, s. f. [2e é fer. et long, 3e e muet.] 1°. Ventrée: tous les petits que les fémelles des animaux portent ou font en une fois. "Première, seconde portée. "Il y a des chiènes qui font jusqu'à neuf et dix chiens en une portée. = 2°. Il exprime jusqu'où les armes à feu et les armes de trait peuvent porter. "À~ la portée du mousquet, du pistolet. Hors de la portée du canon. = 3°. On le dit dans le même sens, de la main, de la voix, de la vue; jusqu'où elles peuvent s'étendre. "Cela n'est pas à la portée de ma main, de ma vue: mettez-vous à la portée de ma voix. = 4°. Ce que peut faire, ou concevoir, ou produire l'esprit d'une persone. "On ne doit rien entreprendre au delà de sa portée, de la portée de son esprit. S'acomoder à la portée des Auditeurs. On pourrait dire à quelques Prédicateurs; "Je ne sais si vous vous comprenez; mais nous ne vous comprenons pas: mettez-vous à notre portée. = 5°. Ce que peut faire une persone relativement à sa naissance ou à sa fortune. "Cette charge est au-dessus de sa portée. Il fait une dépense fort au-dessus de sa portée. = 6°. L'étendûe d'une pièce de bois mise en place: cette poutre a trop de portée: elle n'est pas assez forte, eu égard à sa portée.
   Rem. On dit adverb. à la portée et à portée de; l'un avec l'article, l'aûtre sans article: le 1er signifie, qui est proportioné à l'intelligence de ou à la distance, ou à l' étendûe (n°. 2°. 3°. 4°.) l'aûtre proche, qui a ou qui done des facilités. * Mallebranche dit, de la portée, pour à la portée: et La Fontaine, à portée, auprês, pour à portée de. "Les gens d'imagination ne parlent d'ordinaire que sur des sujets faciles, et qui sont de la portée des esprits du commun. On dit comunément, à la portée des, etc.
   Jamais auprès des fous ne te mets à portée.
En prôse, La Fontaine aurait dit, jamais ne te mets à portée des fous. = À~ la portée se dit ordinairement des chôses, et ne régit que les noms: à portée se dit des persones, et régit les verbes. "Cet ouvrage n'est pas à ma portée, à la portée de tout le monde. 2°. Je suis à portée de le servir. * Il me semble que M. l'Abé de Fontenai a mis par distraction l'un à la place de l'aûtre. Il dit d'un portrait de J. J. Rousseau: "Ses traits parfaitement ressemblans procureront aux persones qui n'ont pas été à la portée de le voir, l'avantage de se représenter un Écrivain, etc. — Il faut en cet endroit, ce me semble, à portée de le voir. C'est peut-être une faute d'impression, et j'aime à le croire. = * L'Auteur provincial d'un Journal Historique du passage de Dom Philipe en Provence, fait de l' adverbe à portée, un adjectif. "Les autres Dames ocupoient les places les plus aportées du fauteuil du Prince. C'est un grossier barbarisme d'ortographe.

Synonymes et Contraires

portée

nom féminin portée
Traductions

portée

notenbalk, draagwijdte, reikwijdte, worp, bereik, kroost, begripsvermogen, belang, betekenis, draagvermogen, worp [dier], balk, spanwijdte, strekking, overspanning, nestlitter, reach, staff, stave, range, effect, compass, drift, impact, spanטווח (ז), רוחק (ז), טְוָחReichweite, Wurfalcance, camadaninhada, alcanceвыстрел, пометcampata, figliata, pentagramma, portata, rigo, cucciolataولادة الحيوانvrhkuldνεογέννητα ζώαpoikueokot動物の一腹子한배의 새끼kullmiotkullลูกสัตว์yeni doğmuş yavrularlứa con一窝範圍 (pɔʀte)
nom féminin
1. ensemble des petits d'un animal une portée de chatons
2. distance que peut atteindre qqch la portée d'une arme la portée de la voix
accessible à garder un objet à portée de main livre à la portée de tous
hors d'atteinte tenir qqch hors de la portée des enfants
3. effet, conséquence, importance un sujet de portée mondiale

portée

[pɔʀte] nf
(= distance) [avion, fusée, canon] → range
à portée de → within reach of
hors de portée → out of reach
hors de portée de → out of reach of
à portée de la main → within reach
à portée de main → within reach
à portée de voix → within earshot
(= capacités) à la portée de qn → at sb's level
à la portée de toutes les bourses → to suit every pocket, within everyone's means
(= importance) → import
(= conséquences, effets) → impact
[chatte, chienne] → litter
(MUSIQUE)stave, staff