portor

PORTOR

(por-tor) s. m.
Sorte de marbre à veines jaunes sur fond noir.
La Provence donne un beau portor (ainsi nommé, parce qu'il semble porter de l'or) ; il est d'un jaune et d'un noir très vifs [, Dict. des arts et mét. Marbrier]
Le marbre portor, dont le fond est d'un beau noir avec des taches et des veines d'un jaune doré, est exploité au pied des Apennins, au sud-est de Gênes et près de Porto-Venere [A. BRONGNIART, Traité de min. t. I, p. 196, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Porter, or.

portor

PORTOR. n. m. Sorte de marbre noir, marqué de grandes veines jaunes qui ont l'aspect de l'or. Une table, une cheminée de portor.