portrait

(Mot repris de portraits)

portrait

n.m. [ de l'anc. fr. pourtraire, dessiner ]
1. Image donnée d'une personne par la peinture, le dessin, la sculpture ou la photographie ; image de son visage : Faire le portrait de qqn.
2. Représentation, description de qqn, d'une réalité complexe par l'écriture, le cinéma, etc. : Cet écrivain brosse le portrait de la société du xxe siècle, en France fresque, peinture, tableau
3. Fam. Visage ; figure : Abîmer le portrait à qqn lui casser la figure, le rosser
4. Jeu de société dans lequel un des joueurs doit deviner, d'après les réponses par « oui » ou par « non » qu'on fait à ses questions, le nom de qqn ou de qqch : Jouer au portrait chinois dans lequel on devine par des analogies
Être le portrait de qqn,
lui ressembler de manière frappante : Cet enfant est tout le portrait de sa mère.

PORTRAIT2

(por-trè ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des por-trè-z excellents ; portraits rime avec succès, faix, laids, etc. Du temps de Vaugelas, plusieurs disaient pourtrait, prononciation qui vieillissait) s. m.
Image d'une personne faite à l'aide de quelqu'un des arts du dessin.
Je confesse ingénument que je suis paresseux à faire cet ouvrage [son propre portrait], auquel je prends peu de plaisir, et j'ai fort peu d'habitude ; car il y a vingt-huit ans que je n'ai fait aucun portrait [POUSSIN, Lett. 13 mars 1650]
Mettons l'original auprès de la copie ; Par ma foi, c'est vous-même, et vous voilà parlant ; Jamais peintre ne fit portrait si ressemblant [REGNARD, Ménechmes, IV, 3]
Il ne resta plus de vestiges de la modestie de nos pères que dans leurs vieux et respectables portraits, qui, en ornant les murs de nos palais, nous en reprochaient tout bas la magnificence [MASS., Or. fun. Louis le Grand.]
L'amour-propre, de son métier, Est ami des portraits ; cet art qui nous copie Semble aussi nous multiplier [LAMOTTE, Fabl. IV, 5]
Une femme qui quitte Paris pour aller passer six mois à la campagne, en revient aussi antique que si elle s'y était oubliée trente ans ; le fils méconnaît le portrait de sa mère, tant l'habit avec lequel elle est peinte lui paraît étranger [MONTESQ., Lett. pers. 99]
Point de grands peintres qui n'aient su faire les portraits : témoins Raphaël, Rubens, Lesueur, Vandick [DIDER., Essai sur la peinture, ch. 5]
Non loin de là se trouve le portrait d'Hercule ; il est de Parrhasius, qui, dans une inscription placée au bas du tableau, atteste qu'il avait représenté le dieu tel qu'il l'avait vu plus d'une fois en songe [BARTHÉL., Anach. ch. 73]
Portrait en pied, portrait qui représente une personne entière. Portrait parlant, portrait si ressemblant qu'il semble parler. Portrait flatté, portrait qui atténue ce qu'il y a de mal dans le modèle. Portrait chargé, portrait qui exagère les défauts du modèle.
Fig. Ressemblance.
Souffre que mes enfants accompagnent ma fuite, Que je t'admire encore en chacun de leurs traits, Que je t'aime et te baise en ces petits portraits [CORN., Médée, III, 3]
Toi, son vivant portrait, que j'adore dans l'âme [ID., Rodog. III, 3]
Ah ! s'il voyait le jour, si, portrait de son père, Il [un enfant] folâtrait déjà sous les yeux de sa mère, La vie aurait encor pour moi quelques douceurs [GILB., Didon à Énée.]
C'est son portrait, son vrai portrait, se dit d'un fils ou d'une fille qui ressemble à son père ou à sa mère, et de toute personne qui ressemble beaucoup à une autre, soit qu'il s'agisse de ressemblance physique, soit de ressemblance morale. Image, idée.
Souvenirs importuns d'une amante laissée, Qui venez malgré moi remettre en ma pensée Un portrait que j'en veux tellement effacer.... [CORN., Mélite, III, 1]
Laissez, mon cavalier, laissez aller Théante ; Il porte assez au cœur le portrait d'Amarante ; Je n'appréhende point qu'on l'en puisse effacer [ID., la Suivante, I, 5]
La nature, féconde en bizarres portraits, Dans chaque âme est marquée à de différents traits [BOILEAU, Art p. III]
Fig. Description qu'on fait de l'extérieur, du caractère d'une personne.
Je lui ai fait un portrait de votre personne [MOL., l'Avare, II, 6]
Je le lus, et je le relus, ce cruel portrait ; je l'aurais trouvé très joli s'il eût été d'une autre que de moi, et d'un autre que de vous [SÉV., Lett. à Bussy, 26 juillet 1668]
Si sa vie [de Turenne] avait moins d'éclat, je m'arrêterais sur la grandeur et la noblesse de sa maison ; et, si son portrait était moins beau, je produirais ici ceux de ses ancêtres [FLÉCH., Turenne.]
Tel parle d'un autre, en fait un portrait affreux, qui ne voit pas qu'il se peint lui-même [LA BRUY., XII]
Toutes les fois qu'on fait le portrait d'un homme ridicule, il se trouve toujours quelqu'un qui lui ressemble [VOLT., Écoss. avert.]
Clélie est un ouvrage plus curieux qu'on ne pense ; on y trouve les portraits de tous les gens qui faisaient du bruit dans le monde du temps de Mlle de Scudéry [ID., Lett. Mme du Deffant, 24 avr. 1769]
Le chancelier Clarendon et le cardinal de Retz ont fait des portraits des principaux personnages avec lesquels ils ont traité [ID., Mél. hist. Mens. imprimés, 15]
Lorsque c'est une espèce d'hommes que l'on peint, comme l'avare, le jaloux, l'hypocrite, la prude, la coquette, ce n'est plus un portrait, c'est un caractère ; et c'est là ce qui distingue la satire permise de la satire qui ne l'est pas [MARMONTEL, Œuv. t. IX, p. 459]
On convient que les caractères dans la Henriade ne sont que des portraits [CHATEAUBR., Génie, II, I, 5]
Imitation de la voix, des gestes, des manières d'une personne.
J'aurais eu besoin de les étudier davantage [les comédiens de l'Hôtel de Bourgogne] pour faire des portraits bien ressemblants [MOL., Impromptu, SC. 1]
Fig. Composition littéraire très en usage dans le courant du XVIIe siècle, et qu'on employait à décrire les personnes éminentes de la société.
Madelon : Je vous avoue que je suis furieusement pour les portraits ; je ne vois rien de si galant que cela. - Mascarille : Les portraits sont difficiles, et demandent un esprit profond [MOL., Préc. 10]
Nous trouvâmes des infinités de portraits, entre autres celui que Mme de la Fayette fit de moi sous le nom d'un inconnu [SÉV., 234]
Parmi les portraits qui se trouvent à la fin des Mémoires de Mademoiselle, et qui ne sont pas de cette princesse, on trouve le portrait de M. Huet, adressé à lui-même [D'ALEMBERT, Éloges, Huet.]
Il faut un grand fond de jugement pour bien faire un portrait, et la plupart de ceux qui se piquent d'exceller en ce genre, ont tout au plus ce qu'on appelle, par abus, de l'esprit [CONDILLAC, Art d'écr. IV, 3]
Représentation exacte d'un objet quelconque.
Le poëme dramatique est une imitation, ou, pour en mieux parler, un portrait des actions des hommes, et il est hors de doute que les portraits sont d'autant plus excellents qu'ils ressemblent mieux à l'original [CORN., 3e disc.]
Je dois aux yeux d'Alcmène un portrait militaire Du grand combat qui met nos ennemis à bas ; Mais comment diantre le faire Si je ne m'y trouvai pas ? [MOL., Amph. I, 1]
On n'a point fait de la vertu de portrait qui lui ressemble [PASC., Prov. IX]
On peut compter que, dans les cartes géographiques et hydrographiques des trois quarts du globe, le portrait de la terre n'est encore qu'ébauché [FONTEN., Chazelles.]
Figurez-vous des déserts où les loups, les tigres et les renards égorgent un bétail épars et timide ; c'est le portrait de l'Europe pendant tant de siècles [VOLT., Mœurs, 17]
Populairement et fig. La figure. Crever le portrait, donner un coup de poing au milieu du visage.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il y avoit entaillé son portraict au naturel.... et y avoit aussi fait la portraiture de Pericles fort belle après le naturel [AMYOT, Péric. 59]
    Il [Archimède] cherchoit en luy-mesme la demonstration de quelque proposition geometrique dont il avoit tiré le portrait [ID., Marcel. 29]
    À Jehan Raf, paintre, la somme de quarente escuz soleil, en consideration d'un pourtraict [plan] de la ville de Londres, dont il a ci-devant fait present audict seigneur [le roi] [, Bibl. des ch. 6e série, t. II, p. 487]

ÉTYMOLOGIE

  • Portrait 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. PORTRAIT. Ajoutez :
    Dame à portrait, dame décorée du portrait de la souveraine encadré de diamants, qui se porte comme une décoration.
    Princesse Agathoclée Gortchakoff, née Bakhmetew, dame à portrait de l'impératrice de Russie [, Almanach de Gotha, année 1784, p. 135]
    Au temps de Colbert, feuilles contenant tous les renseignements demandés par la direction du personnel d'une administration sur les employés de cette administration. On dit aujourd'hui signalement (voyez SIGNALEMENT au Supplément).

PORTRAIT3

(por-trè) s. m.
Marteau de paveur servant à ébarber et à tailler.

portrait

PORTRAIT. n. m. Image, représentation d'une personne, faite avec le pinceau, le crayon, le burin, etc. Portrait à l'huile. Portrait au pastel. Portrait en miniature. Portrait en émail. Peintre de portrait, de portraits. Le portrait de votre père est très ressemblant. Les portraits de Van Dyck. Des portraits de famille.

Portrait en pied, Portrait qui représente une personne entière, debout ou assise.

Portrait flatté, Portrait qui diminue les défauts du modèle. Portrait chargé, Portrait qui les exagère en gardant pourtant la ressemblance. Portrait parlant, Portrait si ressemblant et si expressif qu'il semble parler ou être prêt à parler.

Fig., C'est son portrait, tout son portrait, son vrai portrait, se dit d'un Fils, d'une fille qui ressemble à son père ou à sa mère, et de toute personne qui ressemble beaucoup à une autre. Il se dit en parlant soit de la Ressemblance physique, soit de la ressemblance morale. On dit familièrement dans le même sens : C'est son portrait tout craché.

PORTRAIT signifie aussi Description qu'on fait de l'extérieur ou du caractère d'une personne. Portrait en prose. Portrait en vers. Les historiens de l'antiquité excellaient dans l'art du portrait. Les portraits étaient un genre à la mode dans la littérature du XVIIe siècle. Vous ne le connaissez pas, je vais vous faire son portrait, vous tracer son portrait. Vous faites de lui un portrait fidèle, un portrait flatté, un portrait chargé.

Il se dit encore de la Description de toute sorte d'objets. Il a tracé un portrait fidèle des moeurs de son siècle. Une bonne comédie est un portrait de la vie humaine.

Synonymes et Contraires

portrait

nom masculin portrait
1.  Représentation exacte de.
2.  Populaire. Visage.
face, figure, mine, minois, physionomie, tête, visage -familier: bille, binette, bouille, frimousse, trogne -littéraire: masque -populaire: bobine, fiole, gueule, trombine, tronche.
Traductions

portrait

Porträt, Bild, Bildnis, Konterfei, zeichnenportrait, image, portrayal, photographportret, beeltenis, evenbeeld, afbeelding, karakterbeschrijving, smoelבבואה (נ), דיוקן (ז), דמות דיוקן (ז), כתבת פרופיל (נ), תמונת דיוקן (נ), תצלום (ז), תְּמוּנַת דְּיוֹקָן, דְּיוֹקָןportretarcképportretportretritrattoصُورَةportrétportrætπορτραίτοretratomuotokuva肖像画초상화portrettportretretratoпортретporträttรูปวาดของคนportrechân dung肖像 (pɔʀtʀɛ)
nom masculin
1. dessin ou photo de qqn, souvent de son visage faire le portrait de qqn
2. figuré description de qqn faire le portrait moral de qqn

portrait

[pɔʀtʀɛ] nm
(= peinture, photographie) → portrait
(lit)portrait
(fig) elle est le portrait de sa mère → she's the image of her mother