poser

(Mot repris de posais)

poser

v.t. [ du lat. pausare, s'arrêter ]
1. Cesser de porter, de tenir ; mettre sur ou contre qqch servant de support, d'appui : Elle a posé le vase sur la table placer ; enlever, ôter, retirer appuyer déposer ; ramasser
2. Placer à l'endroit convenable ; installer : Poser des rideaux aux fenêtres accrocher
3. Appliquer un produit, qqch sur une surface : Poser de l'enduit, du papier peint sur un mur.
4. Écrire conformément aux règles de l'arithmétique, de l'algèbre : Poser une addition. Sept et cinq font douze, je pose deux et je retiens un.
5. Admettre ou avancer une vérité établie, une hypothèse : Posons ceci comme vrai énoncer supposer
6. Conférer de l'importance à qqn, accroître la considération dont il jouit : Ses victoires l'ont posé dans le milieu du cyclisme.
7. Énoncer ; émettre : Puis-je poser une question ? Votre question est mal posée formuler
Remarque: Ne pas confondre avec pauser.
Poser les armes,
cesser un combat armé ; faire la paix.
Poser les yeux sur,
regarder ; fixer.
Poser sa candidature,
la présenter dans les formes requises.
Poser un acte,
en Belgique, l'accomplir.
Poser un avion,
le faire atterrir.
Poser un problème,
être un objet de préoccupation : La vente de cette maison pose un problème.
v.i.
1. (sur) Prendre appui sur ; être soutenu par : La voûte pose sur ces colonnes reposer
2. Prendre une certaine attitude, une pose qu'un artiste va reproduire : Il pose pour des photos de mode.
3. Fig. Se tenir, se comporter de façon artificielle, affectée : Regarde-la poser devant le directeur ! parader, se pavaner
4. Observer un temps de pose en photographiant.
Poser à,
chercher à se faire passer pour : Poser au héros jouer à

se poser

v.pr.
1. Cesser de voler et se mettre sur qqch : Une hirondelle s'est posée sur mon balcon. L'hélicoptère s'est posé en catastrophe atterrir ; décoller
2. En parlant d'une partie du corps, s'appuyer, s'appliquer sur : Sa main s'est posée sur la mienne.
3. En parlant du regard, s'arrêter, rester fixé : Tous les yeux se posèrent sur elle.
4. Être ou pouvoir être mis en place, installé : Cette moquette se pose très facilement.
5. Être d'actualité ; survenir : La question se pose de savoir s'il faut intervenir ou non. Le même problème se pose régulièrement.
Se poser en ou comme,
se donner pour ; se définir comme : Il se pose toujours en victime.
Se poser là,
Fam. être notable, remarquable dans son genre : Comme hypocrite, tu te poses là !

poser


Participe passé: posé
Gérondif: posant

Indicatif présent
je pose
tu poses
il/elle pose
nous posons
vous posez
ils/elles posent
Passé simple
je posai
tu posas
il/elle posa
nous posâmes
vous posâtes
ils/elles posèrent
Imparfait
je posais
tu posais
il/elle posait
nous posions
vous posiez
ils/elles posaient
Futur
je poserai
tu poseras
il/elle posera
nous poserons
vous poserez
ils/elles poseront
Conditionnel présent
je poserais
tu poserais
il/elle poserait
nous poserions
vous poseriez
ils/elles poseraient
Subjonctif imparfait
je posasse
tu posasses
il/elle posât
nous posassions
vous posassiez
ils/elles posassent
Subjonctif présent
je pose
tu poses
il/elle pose
nous posions
vous posiez
ils/elles posent
Impératif
pose (tu)
posons (nous)
posez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais posé
tu avais posé
il/elle avait posé
nous avions posé
vous aviez posé
ils/elles avaient posé
Futur antérieur
j'aurai posé
tu auras posé
il/elle aura posé
nous aurons posé
vous aurez posé
ils/elles auront posé
Passé composé
j'ai posé
tu as posé
il/elle a posé
nous avons posé
vous avez posé
ils/elles ont posé
Conditionnel passé
j'aurais posé
tu aurais posé
il/elle aurait posé
nous aurions posé
vous auriez posé
ils/elles auraient posé
Passé antérieur
j'eus posé
tu eus posé
il/elle eut posé
nous eûmes posé
vous eûtes posé
ils/elles eurent posé
Subjonctif passé
j'aie posé
tu aies posé
il/elle ait posé
nous ayons posé
vous ayez posé
ils/elles aient posé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse posé
tu eusses posé
il/elle eût posé
nous eussions posé
vous eussiez posé
ils/elles eussent posé

POSER

(pô-zé) v. a.
Placer, mettre sur.
Il la retira [Psyché] du gouffre, et, lui faisant prendre un autre chemin que celui qu'elle avait choisi, il l'éloigna de ces lieux funestes, et l'alla poser avec ses habits sur les bords d'un fleuve [LA FONT., Psyché, II, p. 110]
Lui-même [Dieu] la posa dans le sein de la reine, sa mère, ou plutôt dans le sein de l'Église catholique [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Comme la colombe qui revient à l'arche, ne sachant où poser son pied [ID., Exp. doct. cath. Avertiss.]
Mon fils, avec respect posez sur cette table De notre sainte loi le livre redoutable [RAC., Ath. IV, 1]
C'est dans cette demeure élevée au-dessus de la terre que Jupiter a posé son trône immobile [FÉN., Tél. IX]
De vastes salles Où.... Veillaient assis en cercle et se regardant tous Des dieux d'airain, posant leurs mains sur leurs genoux [V. HUGO, Orientales, 1]
Poser à terre, mettre sur la terre.
Cet animal [l'hyène] est si fort, qu'il enlève aisément un homme et l'emporte à une ou deux lieues sans le poser à terre [BUFF., Quadrup. t. IX, p. 60]
Dans les exercices militaires, poser l'arme à terre, mettre son arme à terre, devant soi, le bout du canon en avant. Il se dit, au piano, de la manière de placer la main. Cet enfant pose mal sa main.
Mettre dans le lieu, dans la disposition convenable. Poser des rideaux, des draperies, une glace. Poser un modèle, le mettre dans l'attitude la plus favorable pour l'imitation. En termes de guerre, poser des sentinelles, les placer en quelque endroit.
Madame, à chaque porte on a posé des gardes [CORN., Suréna, IV, 2]
Dans un sens analogue.
J'ai posé des gens pour épier [IMBERT, Jaloux sans amour, V, 1]
Fixer une pierre, une poutre, une colonne, une statue, etc. à la place qu'elle doit occuper. Poser la première pierre d'un édifice. Poser à sec, construire sans mortier. Poser à cru, élever sans fondation une charpente, un pilier. Poser de champ, placer sur la face la plus étroite une brique, une planche, etc. et, dans le sens contraire, poser de plat. Poser une sonnette, des sonnettes, les fixer à un mur, et établir les fils d'archal qui doivent les mettre en mouvement.
En arithmétique, poser des chiffres, les mettre en colonne aux rangs d'unités, de dizaines, de centaines, etc. dans l'opération de l'addition ou de la soustraction. Elliptiquement, pose pour : je pose ou posons.
Dans le schisme des donatistes on ne peut guère compter moins de 400 personnes assommées : pose.... 400 [VOLT., Phil. Déf. de Bolingbr. 42]
Jouer un dé ou un domino. Absolument. C'est à vous à poser.
Terme de typographie. Poser une forme, la dresser.
Quitter, déposer, en parlant de quelque vêtement, de quelque chose que l'on porte sur soi.
Oui, nous jurons.... De ne poser le fer entre nos mains remis Qu'après l'avoir vengé [Joas].... [RAC., Ath. IV, 3]
Je quittai la dorure et les bas blancs, je pris une perruque ronde, je posai l'épée [J. J. ROUSS., Confess. VIII]
Les Morvandiaux sont bons soldats ; conscrits, ils quittent leurs chères montagnes avec regret ; mais à peine ont-ils posé leurs sabots et endossé l'habit militaire.... [DUPIN, Morvand, p. 24]
Faire poser, faire déposer.
Je vais, par des douceurs, puisque j'y suis réduite, Faire poser le masque à cette âme hypocrite [MOL., Tart. IV, 4]
Fig. Poser l'épée, renoncer à l'état militaire.
Il pouvait sans risque poser l'épée, bien sûr qu'on ne l'obligerait pas à la reprendre [J. J. ROUSS., Conf. XI]
Poser les armes, les mettre bas, se retirer. Fig. Poser les armes, faire la paix ou une trêve.
Il ne put les obliger à poser les armes [BOSSUET, Hist. III, 5]
Fig. Établir quelque chose, comme on fait un fondement.
Il ne s'agit pas de preuves, il s'agit de bien poser la doctrine [BOSSUET, Var. IV, 38]
Quand nous nous mettons à raisonner, nous devons d'abord poser comme indubitable que nous pouvons connaître très certainement beaucoup de choses dont toutefois nous n'entendons pas toutes les dépendances ni toutes les suites [ID., Libre arbitre, 4]
Quelque vieux Chrysippe Voudrait follement Poser un principe Contre un sentiment [BERNARD, Poés. div. Ép. 4]
Absolument.
On commence par rejeter ce qui est mauvais, et on le fait assez bien ; poser sera la grande peine [BOSSUET, Var. XI]
Poser une question, la fixer, la préciser.
Fig. Supposer.
Posez le cas que je ne sois point roi, mais seulement personne privée [VAUGEL., Q. C. 418]
Mais posons qu'en ceci le sénat vous outrage [MAIRET, Sophon. V, 2]
Ayant une fois posé Sabine pour femme d'Horace, il est nécessaire que tous les incidents de ce poëme lui donnent les sentiments qu'elle en témoigne avoir [CORN., Hor. examen.]
10° Terme de musique. Attaquer un son avec fermeté et sûreté, et surtout le maintenir pendant toute la durée de la note. Il pose mal sa voix.
11° Fig. Poser quelqu'un, lui donner du crédit (emploi néologique). Cette action, ce livre l'ont posé. Poser un jeune homme dans le monde. Mettre en évidence. Voilà un manége qui pose une femme.
12° V. n. Être posé, appuyé sur quelque chose. Poser à faux. Fig.
Notre crainte [de la mort], ne pouvant poser sur rien de certain, n'est plus qu'un sentiment vague et confus, qui ne porte sur rien du tout [MASS., Carême, Mort.]
Chez les doreurs, poser au livret, appuyer le bord de la feuille et ouvrir le livret à mesure que la feuille s'étend, sans faire aucun pli.
13° Prendre une attitude pour se faire dessiner ou peindre. Cet homme pose dans les ateliers de peinture.
Jetant le voile qui te pèse, Réalité que l'art rêva, Comme la princesse Borghèse Tu poserais pour Canova [TH. GAUTIER, Émaux et camées, à une robe rose]
Fig. Étudier ses attitudes pour produire de l'effet, chercher à paraître ce qu'on n'est pas (cet emploi est nouveau, c'est-à-dire date d'une quarantaine d'années). Cet homme pose toujours.
Que cherches-tu sous les meubles ? - Le naïf pour qui tu poses [E. AUGIER, les Effrontés, III, 1]
Faire poser, mystifier.
Monsieur, dit-il tranquillement, comptez-vous me faire poser longtemps ? [CH. DE BERNARD, le Gentilhomme campagnard, I, 20]
14° Se poser, v. réfl. Se mettre, se placer.
Comme une aigle qu'on voit toujours, soit qu'elle vole au milieu des airs, soit qu'elle se pose sur quelque rocher.... [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
[Au soir] Les brises du matin se posent pour dormir, Le rivage se tait, la voile tombe vide [LAMART., Harm. II, 6]
Être posé. Son pied se posait sur le tapis.
15° Se créer un rôle original. Se poser en réformateur des abus.
16° S. m. L'instant où, dans la marche, le pied du cheval arrive sur le sol. Le poser, dit aussi appui ou foulée.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et en sarquez [cercueils] pouser et aloer [les corps] [, Ronc. p. 176]
  • XIIIe s.
    Mès or soit posé que gel [je le] praingne, à jalousie la grifaigne Que porrions nous ore dire ? [, la Rose, 12898]
    Por ce, sire Dieux, les poseras bruchedos, c'est souz les piés des autres gens [, Psautier, f° 28]
  • XIVe s.
    Posé que par desesperance il se noiast ou pendist [, Ordonn. des rois, t. VII, p. 544]
  • XVIe s.
    Sa femme l'asseura que mal aulcun ne luy adviendroyt ; seullement que sus elle il eust à se pouser et repouser [RAB., Pant. IV, 47]
    L'harmonie si posée et religieuse de nos voix [MONT., II, 363]
    Aristides estoit de sa nature homme posé, droit et entier en sa vie [AMYOT, Thém. 5]
    Et luy, posant incontinent son manteau, se meit à fendre du bois [ID., Philop. 3]
    Il les contraignit de poser les armes, et se rendre à luy [ID., Eumènes, 8]
    Si s'en allerent ces corbeaux poser sur l'un et l'autre bout des verges dela voile [ID., Cicéron, 59]
    Un de ses soldats en posant la garde le tua d'une harquebusade sans y penser [D'AUB., Hist. II, 63]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. pausar, pauzar ; espagn. posar ; port. pousar ; ital. posare ; du bas-lat. pausare (Lex Alam. tit. 45, § 2 : et pausant arma sua josum), qui est le lat. pausare, cesser (voy. PAUSE). L'intermédiaire se trouve dans l'emploi qu'on en faisait dans les épitaphes chrétiennes : Hic pausat in pace ingenua, Inscr. chrét. par LE BLANT, 3e liv. p. 373, fin du IVe siècle. Mais il ne faut pas méconnaître qu'il y a eu confusion entre poser, de pausare, et le verbe ponere, positus.

poser

POSER. v. tr. Placer, mettre sur quelque chose. Poser un vase sur un buffet. Posez cela doucement sur la table. Poser un paquet à terre, par terre.

Poser les armes, Mettre les armes bas, se rendre. Menacé d'encerclement, ce régiment dut poser les armes.

Fig., Poser les armes, Faire la paix ou une trêve. Les deux partis ont posé les armes.

En termes de Jeu, Poser, Jouer un dé ou un domino.

POSER signifie aussi Mettre dans le lieu, dans la situation convenable. Poser des rideaux, des sonnettes, des tableaux.

En termes de Peinture, Poser une figure, poser un modèle, poser le modèle, Placer une figure, un modèle dans l'attitude la plus favorable.

En termes de Guerre, Poser un corps de garde, poser des gardes, des sentinelles, Les placer en quelque endroit.

POSER signifie particulièrement, en termes d'Architecture, Mettre, fixer une pierre, une poutre, une colonne, une statue, etc., à la place qu'elle doit occuper. Poser une pierre. Poser la première pierre d'une église. Poser une statue sur un piédestal. Poser une pièce de charpente. Poser les fondements d'un édifice.

Poser à sec, Construire sans mortier. Poser à cru, Élever sans fondation une charpente, un pilier, un étai. Poser de chant, Placer sur la face la plus étroite une pierre, une brique, une pièce de bois, etc.; et dans le sens contraire, Poser de plat.

POSER s'emploie figurément et signifie Établir. Poser un principe. Poser pour principe. Poser en principe. Poser. comme une vérité incontestable que.... Je pose cela comme un fait certain, comme une chose de fait. Poser en fait.

Poser une question, La fixer, la préciser. Il faut d'abord bien poser la question. On dit aussi Poser une question à quelqu'un, Lui adresser une question.

POSER se dit aussi en parlant de Certaines choses dont on ne demeure pas d'accord, mais que l'on veut bien supposer, afin de pouvoir procéder à la discussion du reste. Vous prétendez que cela est, je n'en demeure pas d'accord; mais posons que cela soit. Posons le cas que cela soit.

Cela posé, il s'ensuit, Cela étant accordé, étant supposé, il s'ensuit. Posé que cela fût, le cas posé, que feriez-vous? Si cela était, que feriez-vous?

POSER, en parlant des Personnes, signifie Mettre en bonne place, en valeur, en crédit. Ce livre l'a posé. Une bonne plaidoirie a enfin posé cet avocat.

En termes d'Arithmétique, il se dit en parlant des Chiffres qu'on écrit dans une opération, par opposition à Retenir. 8 et 9 font 17; je pose 7 et retiens 1.

En termes de Musique, il signifie Attaquer un son avec fermeté et sûreté et le maintenir pendant toute la durée de la note. Il sait bien poser un son. Il pose bien, il pose mal sa voix. Une voix bien posée.

POSER est aussi intransitif et signifie Être posé, appuyé sur quelque chose, porter sur quelque chose. Une poutre qui ne pose pas assez sur le mur. Poser à faux.

Il signifie aussi Prendre une certaine attitude pour se faire peindre, pour se faire photographier. Il pose bien. Il pose mal. J'ai posé aujourd'hui deux heures chez le peintre. Cet homme, cette femme pose dans les ateliers de peinture.

Il signifie, au figuré, Étudier ses attitudes, ses gestes, ses regards, son langage, pour produire de l'effet. Cet homme ne cesse pas de poser.

Fam., Faire poser quelqu'un, Le faire-attendre à un rendez-vous, et, par extension, En prendre à son aise avec lui, le mystifier.

SE POSER signifie Se placer. Il s'emploie particulièrement pour les Oiseaux dans le sens de Se percher. L'oiseau est venu se poser sur le sommet de l'arbre, sur le faîte du toit.

Il s'emploie aussi figurément et signifie Se donner une position, une situation, une attitude.

Se bien poser, se poser avantageusement dans le monde, S'y faire une position honorable, avantageuse. Dès ses débuts il s'est bien posé au barreau.

Se poser en réformateur, en victime, En prendre le rôle, s'en donner l'air.

poser

Poser, et asseoir, Collocare, Statuere.

Poser et asseoir une armée en une forest, Intra syluam aciem constituere.

Mis et posé, Situs.

Homme posé et rassis, Homo sedatus, Modestus, Temperans.

¶ Posé que tout vienne au rebours et tout autrement qu'on n'espere, toutesfois, etc. Vt omnia contra opinionem accidant, tamen multo se, etc.

Posé ores qu'il en fust, que non, etc. Etenim vt sint auspicia, quae nulla sunt, certe, etc. B.

Posé le cas que, etc. Finge aliquem nunc fieri sapientem, mundum esse. Cic.

Posé le cas qu'il soit vaincu, Pone eum esse victum. Terent.

poser


POSER, v. act. et n. [Pozé: 2eé fer. devant l'e muet, l'o est long: il pôse, il pôsera, etc.] 1°. En général, mettre, placer: "Pôser un vâse sur un bufet. "Il faut prendre garde l'on pôse le pied dans un terrein glissant. = Poser une colonne, une figûre sur un piédestal. Poser les fondemens d'un édifice, la première pierre d'une Église. = En termes de guerre, poser un corps de garde, des gardes, des sentinelles. = Poser les armes, mettre les armes bâs. Il se dit au propre et au figuré. = 2°. En matière de doctrine, établir pour véritable, pour constant. "Poser un principe, ou pour principe, ou pour maxime, pour fondement. = En style famil. Poser en fait que, etc. = 3°. En matière de dispute: Suposer. "Posons la chose comme vous la dites, qu'en conclurez-vous? Posons que cela soit; et plus familièrement, posons le cas que cela soit. = Et comme nominatif absolu. "Cela posé, il s' ensuit que. = Posé que, conjonction: elle régit le subjonctif: posé que, ou posé le cas que cela fût, que feriez-vous? Posé que me parait vieux: on dit plutôt, suposé que. L'Acad. le met sans remarque. Avec le câs, on doit dire posé et non pas suposé.
   3°. V. n. avec la prép. sur, il a le sens passif: Être posé. "Cette poutre ne pôse pas assez sur le mur.

Synonymes et Contraires

poser

verbe intransitif poser
1.  Prendre appui sur.
2.  Se comporter avec affectation.

poser

verbe transitif poser
1.  Formuler ce qui demande une réponse.
2.  Mettre sur ou contre.
3.  Prendre comme hypothèse.

poser (se)

verbe pronominal poser (se)
S'attribuer un rôle.
faire, se prendre pour -littéraire: s'ériger.
Traductions

poser

(poze)
verbe transitif
1. mettre, placer poser un plat sur la table
2. installer poser une serrure poser la moquette
3. demander qqch à qqn
4. constituer un problème, une difficulté
5. se présenter à une élection ou à un poste

poser

legen, posieren, setzen, aufbauen, bauen, einführen, einrichten, einsetzen, erbauen, installieren, konstruieren, machen, stecken, stellen, tun, anfertigen, herstellen, leiten, zurücklegen, bereiten, aufwerfenpose, lay, place, put, put down, set, lay down, locate, stand, achieve, act, build, construct, do, install, make, perform, sit, ask, position, landplaatsen, poseren, leggen, stellen, zetten, aanleggen, aanmaken, bedrijven, bouwen, construeren, doen, fitten, installeren, maken, situeren, stationeren, steken, stoppen, uitbrengen, uitrichten, uitvoeren, zitten, neerzetten, een houding aannemen, een tijdopname maken [foto], gebaseerd zijn (op), grote bekendheid geven, steunen (op)דִגמן (פיעל), הניח (הפעיל), השים (הפעיל), שם (פ'), דִּגְמֵן, הֵנִיחַ, שָׂםbedryf, bedrywe, begaan, doen, maak, plaas, pleeg, sit, steek, vervaardigcollocar, construir, fer, ficar, installar, posarklást, pózovat, položitlægge, sætte, aflægge, bygge, gøre, indrette, konstruere, lave, stillefari, instali, konstrui, loki, meti, poziponer, colocar, acomodar, construir, edificar, hacer, instalar, meter, posar, redactar, situarpanna, rakentaa, tehdä, asettaaépít, esinál, találkozik, teszbyggja, gera, innrétta, leggja, setja, smíðaporre, commettere, costruire, fare, mettere, ponere, appoggiare, poggiare, posare, stenderefacere, ponerelegge, sette, bygge, gjøre, innrede, trebudować, czynić, kłaść, pozować, robić, położyć, umieścićcolocar, pôr, acomodar, cometer, confeccionar, construir, edificar, erigir, executar, fazer, formar, meter, posaraşeza, construi, depune, face, înălţa, instala, plasa, puneвозводить, делать, поставить, сделать, ставить, класть, устанавливать, положитьsätta, bygga, göra, inreda, inställa, lägga, ställa, liggaetmek, yapmak, koymak, yatırmakيَضَعُ, يَضِعُαπιθώνω, στήνωpoložiti, postaviti定める, 置く...을 놓다, (…을) 놓다วาง จัดเตรียม ตั้งเวลา ตั้งระบบ, วางลงbày biện, đặt, 放置
verbe intransitif
rester immobile pour être peint ou photographié

poser

[poze]
vt
(= déposer) [+ valise, objet lourd] → to put down
poser qch sur → to put sth down on
Pose ta valise, elle doit être lourde → Put your suitcase down, it must be heavy.
[+ passager] poser qn à → to drop sb off at
Je vous pose à Montparnasse? → Shall I drop you off at Montparnasse?
(= placer) poser qch sur → to put sth on
poser qch contre → to put sth against
poser qch quelque part → to put sth somewhere
J'ai posé la cafetière sur la table → I put the coffee pot on the table.
poser son regard sur qn/qch → to turn one's gaze on sb/sth
(= installer) [+ moquette, carrelage] → to lay; [+ rideaux, papier peint] → to hang; [+ vitre, radiateur] → to put in; [+ verrou] → to fit
(ADMINISTRATION) poser sa candidature (pour un poste) → to apply (POLITIQUE) → to stand
[+ question] → to ask
poser une question à qn → to ask sb a question
(= énoncer) [+ principe, conditions] → to lay down, to set down; [+ problème] → to formulate
[+ difficulté] → to pose
Cela pose un problème → That poses a problem.
[+ personne] ce genre de truc, ça vous pose → that kind of thing gives you status
(MATHÉMATIQUE) [+ chiffre] → to put down, to put
vi
(pour un photographe) → to pose
(pour un peintre) → to sit [poze]
vpr/vi
[oiseau, avion] → to land
L'avion s'est posé à huit heures → The plane landed at 8 o'clock.
[question] → to arise
Une question se pose: doit-on → There is one question: should we ...
vpr/réfl
se poser des questions → to wonder
Je me pose la question de savoir si → I wonder if ...
se poser en [personne] → to pose as
vpr/pass [moquette, carrelage] → to be laid
Ça se pose très facilement → It's easy to lay.