poterie

poterie

n.f.
1. Fabrication de récipients en terre cuite, façonnés dans une pâte argileuse : La poterie est l'art du potier. Un atelier de poterie.
2. Objet obtenu selon les procédés de cette fabrication : Les poteries étrusques.

POTERIE

(po-te-rie) s. f.
Toute vaisselle de terre.
Nous sommes sans doute très supérieurs aux anciens dans l'art de la poterie ; la nombreuse série des oxydes métalliques successivement découverts et appliqués nous a fourni les moyens d'enrichir nos poteries d'une variété de couleurs aussi brillantes que solides [CHAPTAL, Instit. Mém. scienc. 1808, p. 335]
On peut séparer en deux classes les objets fabriqués avec des pâtes argileuses : la première renferme ceux qui sont faits avec des terres non lavées ; et la seconde ceux qui sont faits avec des terres lavées, et qui portent le nom général de poterie [A. BRONGNIART, Traité de min. t. I, p. 533, dans POUGENS]
Les principales espèces de poteries sont les creusets, les faïences grossières, les faïences fines nommées terre blanche, terre de pipe, terre anglaise, le grès, les porcelaines [THENARD, Traité de chim. t. II, p. 218, dans POUGENS]
Lieu où l'on fabrique de la vaisselle d'argile. Art de fabriquer cette vaisselle.
Ustensiles de ménage en métal. Se dit particulièrement de ceux en étain et de ceux en fonte.
Terme d'architecture. Se dit de ces espèces de pots qu'on emploie quelquefois dans la construction des voûtes et des planchers. Une voûte de poterie.
Tuyaux en terre cuite, ajustés bout à bout et employés dans les constructions à faire une chausse d'aisances, ou une descente, ou une cheminée.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nus [nul] potier ne puet [peut] commencier le mestier de poterie à Paris sans congié des mestres [, Liv. des mét. 191]
  • XIVe s.
    Le [La] femme Jeh. Maslart, pour se peine et travail qu'elle eut de le [la] fustaille et poterie remettre à point [CAFFIAUX, Régence d'Aubert de Bavière, p. 87]
  • XVe s.
    Lettres du roy, fixant les droits à percevoir sur les poteries de Beauvais [DE LABORDE, Émaux, p. 463]
  • XVIe s.
    J'envoyay les dites pieces en une poterie, avec requeste envers les potiers qu'il leur pleust permettre cuire les dites espreuves [PALISSY, 312]

ÉTYMOLOGIE

  • Potier ; wallon, potreie ; provenç potaria.

poterie

POTERIE. n. f. Art, métier du potier.

Il désigne, par extension, Toute sorte de vaisselle de terre. Vendre, acheter, fabriquer de la poterie.

En termes d'Architecture, il se dit de Sortes de pots qu'on emploie quelquefois dans la construction des voûtes et des planchers, etc. Une voûte de poterie.

Il se dit aussi de Tuyaux de terre cuite qu'on ajuste bout à bout et dont on se sert spécialement pour les cheminées.

poterie

L'art de poterie et de faire images en terre enlevée, Plastice, vel proplastice proplastices.

poterie


POTERIE, s. f. POTIER, s. m. [2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] La poterie se dit de toute sorte de pots de terre. "Faire, vendre, acheter de la poterie. = Potier tout seul se dit de celui qui fait toute sorte de vaisselle de terre. = Pour celui qui fait et vend de la vaisselle d'étain, on dit potier d'étain.

Traductions

poterie

pottery, crockeryכלי חרס (ז״ר), קדרות (נ), כְּלֵי חֶרֶס, קַדָּרוּתpottenbakkerij, aardewerk, fabricage van potten en pannen, stuk aardewerkolaria, cerâmicaceramica, terracotta, terraglia, ceramicheفُخَّارkeramikapottemagervarerTöpferwarenκεραμικήcerámicakeramiikkagrnčarstvo陶器도기keramikkwyroby garncarskieкерамические изделияkrukmakeriเครื่องปั้นดินเผาçanak çömlekđồ gốm陶器 (pɔtʀi)
nom féminin
1. fabrication d'objets en terre cuite faire de la poterie
2. objet en terre cuite une jolie poterie

poterie

[pɔtʀi] nf
(= fabrication) → pottery
Elle fait de la poterie à l'école → She does pottery at school.
(= objet) → piece of pottery
J'ai acheté deux poteries → I bought two pieces of pottery.
(= atelier) → pottery