pot

(Mot repris de pots)

pot

n.m. [ bas lat. potus ]
1. Récipient de formes et d'usages divers ; son contenu : Un pot de confiture. Un pot à lait. J'ai fini le pot de moutarde pour cuisiner le lapin.
2. Vase en terre dans lequel on fait pousser des plantes (on dit aussi un pot de fleurs) : Préférez-vous les fleurs en pot ou les fleurs coupées ? Des fines herbes cultivées en pot.
3. Petit récipient destiné aux besoins naturels, partic. des petits enfants (on disait aussi un pot de chambre) : Mettre un enfant sur le pot.
4. Fam. Verre d'une boisson quelconque ; réunion où l'on boit : Payer un pot à un ami consommation, rafraîchissement
5. Fam. Chance : Je n'ai vraiment pas de pot.
6. Au poker, montant des enjeux.
À la fortune du pot,
sans cérémonie à la bonne franquette
Découvrir le pot aux roses [potoroz],
découvrir le secret d'une affaire.
Le pot de terre et le pot de fer,
le danger que le faible court à s'allier avec le fort (allusion à une fable de La Fontaine).
Payer les pots cassés,
Fam. payer le dommage causé.
Plein pot,
à toute vitesse : Conduire plein pot ; plein tarif : Payer plein pot.
Pot au noir [potonwar],
zone des calmes équatoriaux où la navigation est difficile ; fig., situation embrouillée.
Pot catalytique,
pot d'échappement antipollution utilisant la catalyse.
Poule au pot,
poule bouillie.
Tourner autour du pot,
user de détours inutiles ; ne pas aller droit au but.

POT

(po ; le t ne se lie pas, excepté devant à et les articles au, aux, qui en proviennent : pot à l'eau, pot aux roses, pot au lait, pot au noir, etc. qu'on prononce po-t à l'eau, etc. ; au pluriel, l's se lie : des po-z enjolivés ; pots rime avec maux, travaux, etc.) s. m.
Vase de terre ou de métal.
Le moindre déchet leur est de conséquence [aux pauvres] ; dans un triste ménage, un pot cassé est une perte considérable [BOSSUET, Sermons, 4e exhort. pour une visite.]
Raphaël, qui s'amusait quelquefois à peindre des fleurs sur des pots de terre [VOLT., Lett. le Clerc de Montmercy, 13 mars 1764]
Fig. Mettre les petits pots dans les grands, arranger toute chose pour un déménagement. Fig. On lui en garde dans un petit pot, se dit ironiquement de quelqu'un qui a de vaines prétentions. Fig. Faire le pot à deux anses, mettre les deux poings sur les hanches, et aussi donner le bras à deux dames. Fig. Ce n'est pas par là que le pot s'enfuit, ce n'est pas là qu'est l'inconvénient, le danger.
Oh ! elle écrit bien, ce n'est pas par là que le pot s'enfuit [CARMONTELLE, Prov. l'Écriv. des charn. SC. 6]
Sourd comme un pot, bête comme un pot, très sourd, très bête. Il a une voix de pot cassé, il parle comme un pot cassé, dans un pot cassé, il a une voix enrouée, difficile à entendre.
Je ne puis m'accoutumer à son écriture [de d'Hacqueville] ; je ne vois goutte à ce qu'il me mande ; il me parle dans un pot cassé ; je tiraille, je devine, je lis un mot pour un autre [SÉV., 5 juill. 1671]
Il en payera les pots cassés, il supportera les frais du dommage qu'il a causé.
Mais à tant d'accidents l'un sur l'autre amassés, Sachant qu'il en fallait payer les pots cassés [RÉGNIER, Sat. X]
Un cordonnier en faisant des souliers ne saurait gâter un morceau de cuir qu'il n'en paye les pots cassés [MOL., Méd. m. lui, III, 1]
Cet Aristide était un bonhomme ; il n'eut point proposé de faire payer à l'archevêque de Mayence les dépens et dommages de quelque pauvre ville grecque ruinée ; il est clair que Votre Majesté a encouru les censures de Rome, en imaginant si plaisamment de faire payer à l'Église les pots que vous avez cassés [VOLT., Lett. au roi de Pr. 15 avr. 1758]
Terme de blason. Vase où l'on met des fleurs. Les pots à eau se nomment aiguières.
Suivi de la préposition à, il exprime la destination du vase. Un pot à eau. Pot à beurre. Pot à confitures.
Le pot à pâte [SÉV., 6 mai 1676]
Pot à beurre, nom donné à des concrétions dans les plâtrières de Montmartre [DESMARETS, Inst. Mém. sc. t. V, p. 23]
Pot à fleurs, pot où l'on met des fleurs. Il fabrique des pots à fleurs. Pot à oille, pot à faire une espèce de potage où il entre différentes sortes de viandes et de racines. Suivi de la préposition de, il exprime l'état actuel, la contenance. Un pot d'eau. Un pot de lait. Pot de fleurs, pot où il y a des fleurs. Sa fenêtre est couverte de pots de fleurs. Pot au lait, pot dans lequel on a l'habitude de mettre le lait.
Perrette, sur sa tête ayant un pot au lait Bien posé sur un coussinet, Prétendait arriver sans encombre à la ville [LA FONT., Fabl. VII, 10]
Fig. Pot au lait, espérance chimérique, par allusion à la fable.
Ce pot au lait de la bonne femme [projet de donner une maîtresse à Philippe V] et qui en eut aussi le sort, ne fait pas honneur aux deux têtes qui l'entreprirent [SAINT-SIMON, 316, 132]
Pot au noir, pot dans lequel on met quelque substance noire, par exemple le cirage. Fig.
Le nom de jansénisme est un pot au noir de l'usage le plus commode pour perdre qui on veut [SAINT-SIMON, 305, 251]
De là [la Constitution] cet inépuisable pot au noir pour barbouiller qui on voulait, qui ne s'en pouvait douter [ID., 415, 224]
Fig. Le pot au noir, quelque chose de désagréable, quelque mésaventure. Il a donné dans le pot au noir.
Ô mon cher et aimable hôte ! qu'avez-vous fait ? vous êtes tombé dans le pot au noir bien cruellement pour moi [J. J. ROUSS., Corresp. du Peyrou, t. III, p. 214, dans POUGENS]
Le pot au noir, nom donné par les marins à une région de brumes et de tempêtes, redoutée des navigateurs, entre 10 et 50 de latitude nord. Gare le pot au noir, se dit à colin-maillard, pour avertir celui qui a les yeux bandés, qu'il va se cogner, se faire un noir, une bosse. Fig. Gare le pot au noir, se dit pour annoncer quelque danger, quelque inconvénient.
Quand il s'est bien barbouillé et qu'il ne sait plus où il en est, gare le pot au noir, s'écrie-t-il [DIDER., Mém. t. IV, p. 289, dans POUGENS]
Le pot aux roses, voy. ROSE 1.
Pot à moineau, pot de terre qu'on attache en dehors d'une fenêtre, afin que les moineaux y viennent faire leurs nids. Fig. Demeure chétive.
Je me mets, dans le fond de mon pot à moineau, sous la protection de l'aigle de Fontenoy, de Gênes et de Minorque [VOLT., Lett. Richelieu, 11 mars 1771]
Pot de chambre, vase de nuit.
Le marchand s'y étant mis après en la bonne place [dans le lit], la Rancune lui demanda le pot de chambre [SCARR., Rom. com. ch. VI]
On a imprimé, sous mon nom, des lettres secrètes ; on dit que c'est un M. Robinet qui m'a joué ce beau tour.... vous voyez qu'on me regarde comme un homme mort, et qu'on vend tous mes effets à l'encan ; Robinet s'est chargé de mon pot de chambre [VOLT., Lett. Damilaville, 30 nov. 1764]
Fig.
Le vieux maréchal de Villeroy, grand routier de cour, disait plaisamment qu'il fallait tenir le pot de chambre aux ministres tant qu'ils étaient en puissance, et le leur renverser sur la tête sitôt qu'on s'apercevait que le pied commençait à leur glisser [SAINT-SIMON, 133, 226]
On dit aussi très familièrement pot à pisser.
Comme aussi du pot à pisser Et de l'arbalète à chasser De Pyrrhus, de sa gibecière Et d'une belle coutelière [SCARR., Virg. III]
Fig. Pot de chambre, sorte de voiture de louage, qui desservait les environs de Paris, et qu'on nommait ainsi à cause qu'elle était peu agréable.
L'Ingénu débarque en pot de chambre dans la cour des cuisines [à Versailles] [VOLT., Ingénu, 9]
Guerre des pots de chambre, guerre qui se fit à Paris pendant la Fronde.
M. le prince ajouta qu'il confessait qu'il n'entendait rien à la guerre des pots de chambre [RETZ, III, 220]
La juste horreur que j'ai eue de tout temps pour les pédants [les gens des parlements] qui firent la guerre des pots de chambre au grand Condé, et qui ont assassiné un pauvre chevalier de ma connaissance [le chevalier de la Barre] [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 9 août 1771]
Dans le moyen âge, pot de chambre, pot à eau servant dans une chambre de toilette [DE LABORDE, Émaux, p. 459]
Pot, mesure qui contient deux pintes. Un pot de vin, de cidre.
La disette de toutes choses y était grande, surtout celle de l'eau douce ; elle y valait cinq sols le pot [PELLISSON, Lett. hist. t. I, p. 223, dans POUGENS]
Vendre à pot, vendre le vin, le cidre au détail.
Ne vaut-il pas autant vendre mon vin à la campagne, que de le faire vendre à pot dans Paris, comme la plupart de mes confrères ? [DANCOURT, Mais. de camp. sc. 33]
Le pot, unité de mesure en Auvergne, valant 14 litres, 75.
Fig. au plur. Il se dit des excès bachiques.
On continua de vider les pots ; Xanthus s'en donna jusqu'à perdre la raison et à se vanter qu'il boirait la mer [LA FONT., Vie d'Ésope.]
.... Tout le peuple en liesse Noyait son souci dans les pots [ID., Fabl. VI, 12]
Rouillé, procureur général de la chambre, ne se déridait qu'avec des filles et entre les pots [SAINT-SIMON, 95, 7]
Nos fils bien gros, Bien dispos, Naîtront parmi les pots, Le front taché de lie [BÉRANG., Grande orgie.]
Être toujours parmi les pots et les plats, être toujours dans les dîners.
La marmite où l'on met bouillir la viande.
J'aime bien mieux, pour moi, qu'en épluchant ses herbes, Elle accommode mal les noms avec les verbes, Et redise cent fois un bas et méchant mot, Que de brûler ma viande, ou saler trop mon pot [MOL., Femm. sav. II, 7]
La distribution du sel tant pour le pot et salière, que pour les grosses salaisons, autres que celles de la pêche, sera faite à la porte du magasin deux fois le mois [, Ordonn. mai 1680]
Mettre le pot, préparer la marmite et la viande, et la mettre au feu. On dit dans le même sens : faire le pot.
La femme de l'empereur Léopold lui était tellement attachée, qu'elle ne s'en fiait qu'à elle-même, dès qu'il était malade, pour faire son pot dans sa chambre, préparer les remèdes.... [SAINT-SIMON, 147, 151]
Mettre au pot, mettre quelque viande dans la marmite pour l'y faire cuire.
Il dit que la coutume de mettre son prochain au pot ou à la broche [cannibalisme] était la plus ancienne [VOLT., Jenni, 7]
Mettre la poule au pot, y mettre une poule, ce qui est signe d'aisance.
Les paysans répètent encore aujourd'hui qu'il [Henri IV] voulait qu'ils eussent une poule au pot tous les dimanches ; expression triviale, mais sentiment paternel [VOLT., Mœurs, 174]
Fig. Mettre la poule au pot, être à son aise. Enfin la poule au pot va bientôt être mise ; On peut du moins le présumer ; Car, depuis deux cents ans qu'elle nous est promise, On n'a cessé de la plumer, Quatrain à propos des réformes de Turgot. Croûte au pot, croûte que l'on fait tremper dans le pot avant de le retirer du feu. Cuiller à pot, grande cuiller qui sert à prendre du bouillon dans le pot. Recevoir à la fortune du pot, donner son dîner tel quel. Courir la fortune du pot, s'exposer à faire mauvaise chère, en allant demander à dîner dans une maison où l'on n'est pas attendu. Être au pot de quelqu'un, vivre chez lui, à ses dépens.
Lauzun n'était pas un homme à durer longtemps au pot et au logis d'autrui [SAINT-SIMON, 37, 170]
Bellisle et sa femme, revenus à Paris au pot de Mme Fouquet, se trouvèrent bien à l'étroit [ID., 230, 84]
Être à pot et à rôt dans une maison, être nourri et hébergé dans une maison.
Il y a déjà dix à douze jours qu'il est ici à pot et à rôt dans la maison [DANCOURT, Gal. jard. SC. 1]
Ils sont ensemble à pot et à rôt, à pain et à pot, se dit de deux personnes qui vivent ensemble très familièrement. Fig. Il fait bouillir le pot, se dit d'un homme qui fait subsister le ménage d'un autre. Cela fait bouillir le pot, se dit aussi de tout ce qui entretient, donne un revenu. Faire petit pot, vivre petitement.
Il lui proposait aussi de se retirer aux champs à faire petit pot [RACAN, Vie de Malherbe.]
Fig Faire pot à part, petit pot à part, se mettre à part, agir séparément.
Notre ami [Corbinelli] a fait son petit pot à part pour vous écrire [SÉV., à Moulceau, 8 janv. 1683]
Le madré [Ganganelli] ne dira pas son secret ; il fait son pot à part, comme le disait le marquis d'Argenson d'un des rois de l'Europe [VOLT., Lett. au roi de Pr. 21 nov. 1770]
On ne veut plus aujourd'hui se partager en secte, ni faire pot à part [GRIMM, Correspond. t. I, p. 45]
On dit d'une personne singulière, bizarre, ou remarquable à quelque égard : Il a été fait dans un pot à part. Fig. Le pot bout, a été dit par Mme de Sévigné pour exprimer l'effervescence des humeurs.
Je ne crois point que cela se doive appeler effervescence [de suer beaucoup] ; il me semble que mon pot n'en bouillait pas plus fort, et qu'il n'était pas besoin de l'écumer plus qu'à l'ordinaire [SÉV., 575]
Tourner autour du pot, tourner autour de la marmite dans l'espérance d'en avoir quelque lopin ; et fig. essayer d'obtenir quelque avantage.
Une héritière de la maison de la Trémouille n'avait point paru à Phelipeaux au-dessus de ce qu'il pouvait prétendre, il y tournait autour du pot [SAINT-SIMON, 28, 62]
Par une autre figure, tourner autour du pot, user de circonlocutions, ne pas oser aborder nettement un sujet.
Sans tant tourner autour du pot, AEeas dit : je suis un sot, Et vous allez être servie [SCARR., Virg. II]
À quoi bon tant barguigner et tant tourner autour du pot ? [MOL., Pourc. I, 7]
Il [Chrysippe] ne fait que rôder autour du pot, et enfin il se trouve au même lieu que ceux qui soumettaient tout à l'inévitable nécessité du destin [, Anal. de Bayle, t. IV, p. 20]
Pot-au-feu, la marmite pleine d'eau et de viande qu'on met sur le feu, pour faire du bouillon.
On lui mit le pot-au-feu [SÉV., 350]
Le pot-au-feu du peuple est une des bases des empires [MIRABEAU, Collection, t. V, p. 421]
Pot-au-feu, viande et bouillon dans la marmite. Pot-au-feu, la quantité de viande destinée à être mise dans le pot. Trois pot-au-feu.
Quand elles ont des nourrissons bourgeois, on leur donne des pot-au-feu [J. J. ROUSSEAU, Ém. I]
Pot-au-feu à l'espagnole, olla-podrida. On n'y trouve ni pot-au-feu ni écuelles lavées, se dit d'un ménage en désordre. Fig. On n'en mettra pas plus grand pot-au-feu, on n'en fera pas plus de dépense, plus de cérémonie.
Quoique sa femme lui ait bien des fois représenté que l'on en retirait de bon argent, sans en mettre plus grand pot-au-feu, et que le ménage en allait mieux [BOURSAULT, Lett. nouv. t. II, p. 414, dans POUGENS]
Fig.
La duchesse de Valentinois est favorite de Madame ; elle n'en met pas plus grand pot-au-feu pour l'esprit ni pour la conversation [SÉV., 25 juin 1677]
Fig. Pensées sur lesquelles on s'arrête longtemps.
Je voudrais bien savoir, ma chère enfant, comment vous vous portez ; je crains ce pot-au-feu que vous faites bouillir jour et nuit ; il me semble que je vous vois vous creuser les yeux et la tête [SÉV., 27 oct. 1673]
Au plur. On dit des pot-au-feu, invariable.
Sœurs du pot, filles qui vivent en communauté et qui soignent les malades.
Une sœur du pot fait plus de bien à un mal qu'elle soigne, qu'Esculape n'en peut faire en dictant ses ordonnances de cent lieues [VOLT., Lett. Damilaville, 30 mai 1765]
10° Pot pourri, différentes sortes de viandes assaisonnées et cuites ensemble avec diverses sortes de légumes (c'est la traduction de l'espagnol olla podrida).
Un plat de rôti nous fit quitter le pot pourri [LESAGE, Gil Blas, x, 3]
Fig.
Et comme un pot pourri de frères mendiants [RÉGNIER, Sat. I]
Suivant les instructions d'Albéroni, Cellamare traitait de pot pourri le traité fait à Londres [SAINT-SIMON, 491, 145]
Fig. Pot pourri, diverses sortes de fleurs et d'herbes odoriférantes mêlées dans un vase.
Lorsque nous sentons un pot pourri dont nous ne pouvons discerner les odeurs composantes [DESTUTT TRACY, Instit. scienc. mor. et pol. t. III, p. 504]
Fig. Morceau de musique, composé de différents airs connus, reliés entre eux par une ritournelle commune, et aussi chanson dont les couplets sont sur différents airs. Pot pourri, s'est dit de certaines petites contredanses. Fig. Morceau littéraire où l'on traite divers sujets en ramenant de temps en temps celui qui commençait. Voltaire a fait un pot pourri. Tout ouvrage composé de morceaux assemblés sans ordre, sans liaison, sans choix. Fig. et familièrement. Il a fait un pot pourri de tout cela, on n'y a rien compris.
11° Petit pot, mode très usité en Normandie, suivant lequel, au lieu d'allaitement, on nourrit les enfants avec de la panade faite devant le feu dans un petit pot.
12° Pot-de-vin, ce qui se donne, comme présent, en sus du prix convenu pour un marché.
Pour bien faire, il faudrait que M. Jacquemin, Obtenant du rabais, grossît le pot-de-vin [HAUTEROCHE, Deuil, SC. 1]
Oh ! les choses s'accommoderont, je vois bien cela ; l'acquisition demeurera à mon père, et ma sœur servira de pot-de-vin [DANCOURT, Vacances, SC. 19]
C'est un homme sans foi qui prend de toute main, Et ne fait pas un bail qu'il n'ait un pot-de-vin [REGNARD, Démocr. II, 4]
Un jour qu'en plein conseil et en présence du régent, il [Rouillé] s'exprimait avec sa liberté ordinaire, le duc de Noailles lui dit : - Monsieur Rouillé, il y a ici de la bouteille [il était buveur]. - Cela se peut, monsieur le duc, répliqua Rouillé, mais jamais de pot-de-vin [DUCLOS, Œuv. t. V, p. 218]
13° Pot de pompe, piston à soupape. Auge des foulons. Pot à cueillir, vase dans lequel le souffleur de verre prend la matière vitrifiée. Terme de fontainier. Cuvette en forme de cône tronqué, que l'on emploie pour les garde-robes demi-anglaises. Terme de marine. Pot à brai, chaudière dans laquelle on fait fondre le brai.
14° Terme d'artificier. Pot à feu, pièce d'artifice faite en forme de pot et remplie de fusées. Terme d'artillerie. Pot à feu, pot de fer rempli d'artifices, et dont on se sert dans les siéges. Pot à feu, voy. FALOT, n° 2. Ornement d'architecture représentant un pot d'où sortent des flammes, comme il y en a au palais de l'Institut.
15° Dans les sucreries, vase de terre cuite dans lequel la forme laisse égoutter le sirop non cristallisé.
16°
Autrefois, espèce de casque à l'usage de l'infanterie, qui ne couvrait que la moitié de la tête Il aurait couru fortune de quelque chose de plus, sans le pot de tête que les officiers de son régiment lui avaient fait prendre presque par force [PELLISSON, Lett. hist. t. I, p. 322]
La délicatesse des officiers ne les empêchait pas d'aller à la tranchée avec le pot en tête [VOLT., Louis XIV, 8]
Aujourd'hui, nom donné au casque que portent les sapeurs du génie dans les travaux de siége.
17° Terme de médecine. Bruit de pot fêlé, bruit qu'on entend par la percussion, quand il y a dans le poumon une caverne ne communiquant avec les bronches que par une ouverture étroite.
18° Terme de jeu d'enfants. Petit creux fait dans la terre, dans lequel on pousse ou jette des billes, suivant certaines règles convenues.
19° Papier pot, petite sorte de papier, qui sert, dans les cartes à jouer, pour mettre du côté de la figure. Papier au pot, papier écolier, celui qui sert d'ordinaire aux écoliers.

PROVERBES

  • C'est le pot de terre contre le pot de fer, c'est un faible contre un fort.
    Quelle union peut-il y avoir entre un pot de terre et un pot de fer ? [SACI, Bible, Ecclésiastiq. XIII, 3]
    Le pot de terre en souffre et n'eut pas fait cent pas Que par son compagnon il fut mis en éclats [LA FONT., Fabl. V, 2]
    Basile : Ah ! je n'irai pas lutter contre le pot de fer, moi qui ne suis.... - Figaro : Qu'une cruche ! [BEAUMARCHAIS, Mar. de Fig. II, 23]
  • Pot fêlé dure longtemps, c'est-à-dire un homme, quoique infirme, maladif, ne laisse pas de pouvoir vivre longtemps.
  • On fait de bonne soupe dans un vieux pot, les vieilles choses ne laissent pas de servir.

SYNONYME

  • POT à EAU, POT à L'EAU. Le pot à eau, c'est le pot où l'on met habituellement de l'eau ; le pot à l'eau, c'est le pot plein d'eau que j'ai actuellement. De même pour pot à beurre et pot au beurre, et autres locutions semblables.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Plus a paroles au plain pot De vin qu'an un mui de cervoise [le vin fait plus parler que la bière] [CRESTIEN DE TROYES, Chev. au Lyon, V. 590]
    Li moine en recoillirent le sanc et le cervel [de Thomas, martyr], E à un cief le mistrent en poz hors del tumbel [, Th. le mart. 153]
  • XIIIe s.
    Item un pot lavoir à ymaginettes [DE LABORDE, Émaux, p. 459]
    Encore pert il bien as tes [il paraît bien aux tessons], Quels li pos fu.... Li jus Adam [de la Halle]. Car je tantost descouvrerai Le pot aus roses [, Un dit de verité]
    Li vilain dit en son proverbe qu'en un mui de quidance [opinion, idée] n'a pas plain pot de sapience [, Chr. de Rains, p. 68]
    Aigniax rostis, chapons en pot Lor apareilla à foison [, Ren. 24578]
    Tant va pot à l'eve qu'il brize [, ib. 27828]
    Pierres ala par les tavernes, et prist les pos à quoi il mesuroient [BEAUMANOIR, XXVI, 15]
    Li pos garde moult longuement l'odor qu'il print quant il fu nues [neuf] [BRUN. LATINI, Trésor, p. 375]
    Ne jou ne tieng pas à mervelle, Se cil ki apris ainc ne fu De nul bien fors de pot à fu, Si ne se counoist ne entent [BAUDOUIN DE CONDÉ, t. I, p. 374]
  • XIVe s.
    L'olle du chief, c'est le pot [le crâne, la boîte osseuse] [H. DE MONDEVILLE, f° 12]
    Un petit pot à eau d'argent doré [DE LABORDE, Émaux, p. 460]
    Deux pos d'arain à traire vaches [ID., ib.]
    Deux grands pots d'argent, dorez et esmaillez à chauves souris [ID., ib. p. 458]
    Un pot temproir [pot à boire] doret et esmailliet [CAFFIAUX, Régence d'Aubert de Bavière, p. 73]
    Il vint en une loge, le pot au feu trouva [, Baud. de Seb. VIII, 124]
  • XVe s.
    Si pouvoient manger cele viande [les Écossais] en pot et en rost à leur plaisir, sans pain [FROISS., I, I, 42]
    Après travail nous plaist mieux le repos, Et la grant soif fait boire emmy les potz [AL. CHART., le Débat des deux fortunes]
    Ce fut pour le denier à Dieu, Et encore si j'eusse dit : La main sur le pot, par ce dit, Mon denier me fust demouré [, Patelin]
    Puisqu'au desert on ne boit rien qui vaille, Laisser [je] ne vueil ce bon vin dans le pot [BASSELIN, XXXI]
    Le pot à la porée [soupe] qui estoit sur le feu commence à s'enfuir par dessus [LOUIS XI, Nouv. XCVII]
    Un grand pot d'argent à deux ances, appellé le pot de l'aumosne [vase dans lequel on recueillait la part réservée aux pauvres] [, Bibl. des ch. 6e série, t. 1, p. 435]
    Par lesquelz dessuz ditz fut le pot descouvert [l'empoisonnement du duc de Guyenne] [, Bibl. des ch. 4e série, t. I, p. 434]
    À tel pot tel cuiller [COQUILLART, Plaid. de la simple et de la rusée.]
  • XVIe s.
    Ce conte est vieil comme un pot à plume, mais il ne peut estre qu'il ne soit nouveau à quelqu'un [DESPER., Contes, XLII]
    Il avoit la teste comme un pot à beurre [ID., ib. LXXXV]
    Je veulx des discours qui donnent la premiere charge dans le plus fort du doubte ; les siens [de Cicéron] languissent autour du pot [MONT., II, 106]
    .... Puis avec des pots à feu embraserent les maisons [D'AUB., Hist. III, 296]
    Ils n'avoient que le plastron, le pot et l'escoupette à la ceinture [ID., ib. III, 499]
    Ils auront ung bon pot de vin pour accelerer la besongne [CARL., III, 24]
    Qui vend le pot dit le mot [c'est au vendeur à s'expliquer] [LOYSEL, Inst. coust. 402]
    Enfants mariés sont tenus pour hors de pain et pot [émancipés] [ID., ib. 56]
    Il parle aussi de ceux qui les ont [leurs concubines] en leurs chambres à pain et à pot, comme au feuillet 61, col. 3 : Sunt ne hic sacerdotes tenentes concubinas à pain et à pot ; au lieu de quoy Menot dit à pot et à cuiller [H. EST., Apol. d'Hérod. p. 57, dans LACURNE]
    Et n'en pouvant tirer à vray le fond du pot, comme l'on dit [BRANT., Dames ill. p. 61, dans LACURNE]
    Et le meilleur du pot fut que, n'ayant rien fait qui vaille, furent si insolents qu'ils envoyerent demander leur paye à la reine d'Angleterre [ID., Cap. franç. t. III, p. 47]
    Entendant par ces pots de vin les presents que cette dame avoit receus d'unz et autres pour obtenir de son mary une partie de ce qu'ils desiroient [PASQUIER, Lett. t. II, p. 592, dans LACURNE]
    Ils sont sujets d'aide à la ville, et tiennent le pot [mesure légale], aulne et mesure d'icelle ville, et le poids [, Nouv. coust. gén. t. I, p. 399]
    Personnes usans de leurs droits qui vivent ensemble à un commun pot, sel et despense, après an et jour ils sont reputez communs en biens meubles et conquests immeubles faits depuis la societé contractée [, Coust. gén. t. I, p. 440]
    Il n'y a rien tel qu'un vieil pot à faire la bonne soupe [COTGRAVE, ]
    À chaque pot son couvercle [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 214]
    À pot rompu brouet espandu [ID., ib.]
    Deux pots au feu denotent feste, mais deux femmes grande tempeste [ID., ib.]
    Je sçay à mon pot comment les autres bouillent [ID., ib. p. 215]
    Chacun potier loue ses pots [ID., ib. p. 268]
    Qui fait les pots les peut rompre [ID., ib. p. 392]
    Ung pot de chambre, ressemblant à cacydoine, estimé une livre [DE LABORDE, Émaux, p. 459]
    Du temps du grand roy François on mettoit encore en beaucoup de lieux le pot sur la table [NOËL DUFAIL, Cont. d'Eutrap. ch. XXII]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, casser les pots, laisser aller, en dormant sur un siége, la tête de côté et d'autre ; picard, potequin, petit pot ; espagn. et port. pote ; flamand, pot ; isl. pottr ; danois, pot ; angl. pot ; bas-bret. pôd, pôt, pout ; kimry, pot ; gaél. poit ; bas-lat. potus. Potus est dans un vers de Fortunat, et l'o y est long ; il n'y a donc aucune raison pour ne pas le tirer, comme fait du Cange, du lat. potus (o long), boisson, le contenu pour le contenant. Suivant Grimm, le mot est étranger à l'ancien allemand. Le picard potequin est un diminutif emprunté du flamand.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    POT.
    11° Ajoutez :
  • Petit pot se dit aussi du pot au rouge.
    Les petits abbés ignares, qui se parfumaient d'ambre et mettaient du petit pot et des mouches [, L. du P. Duchêne, 9e lettre, p. 7]
  • 20° Marchand au pot renversé, débitant qui ne vend rien qui soit consommé chez lui, chaque consommateur emportant la boisson qu'il achète.

    REMARQUE

    • Sourd comme un pot : l'anglais dit : deaf as a post, sourd comme un poteau ; il est possible que le français sourd comme un pot soit une altération de sourd comme un post (post veut dire poteau). Cela paraît d'autant plus probable qu'un pôt se dit encore en Normandie pour un poteau. À la vérité, on objecte que sourd comme un pot répond à une habitude essentiellement française qui joue sur le double sens du mot sourd : qui n'entend pas et qui ne résonne pas (un pot de terre étant très sourd en ce sens). Mais cela est hypothétique, tandis qu'il est certain qu'on a dit en anglais : sourd comme un poteau.

pot

POT. n. m. Vase de terre ou de métal servant à divers usages. Pot de terre. Pot de fer. Pot de cuivre. Pot de faïence. Pot d'argent. Pot d'étain. Pot de grès. Pot de porcelaine. Pot sans anse. Pot à deux anses.

Fam., Sourd comme un pot, bête comme un pot, Extrêmement sourd, extrêmement bête.

Fig., C'est le pot de terre contre le pot de fer se dit d'un Homme sans appui, qui a un démêlé avec un homme puissant.

Fig. et fam., Payer les pots cassés, Payer les dommages matériels, subir les conséquences fâcheuses d'une affaire, d'une aventure, etc.

Prov., fig. et fam., Un pot fêlé dure longtemps, Une personne, quoique infirme et valétudinaire, ne laisse pas quelquefois de vivre longtemps.

POT, suivi de la préposition à, exprime la destination du vase; et suivi de la préposition de, il en exprime l'usage actuel. Pot à l'eau ou pot à eau, pot au lait, pot à beurre, pot à confitures, pot à fleurs, etc., Pot à mettre de l'eau, du lait, du beurre, des confitures, des fleurs, etc. Pot d'eau, pot de lait, pot de beurre, pot de confitures, pot de fleurs, etc., Pot rempli d'eau, de lait, pot où il y a du beurre, des confitures, des fleurs, etc.

Pot de chambre, Vase dont on se sert pour les besoins naturels.

Fig. et fam., Pot à tabac, Personne grosse et courte sur jambes.

Fig. et fam., Découvrir le pot aux roses, Découvrir le mystère de quelque affaire secrète, de quelque intrigue. Il croyait qu'on ne saurait rien de ses intrigues, mais on a découvert le pot aux roses.

Fig., Gare le pot au noir se dit, au jeu de Colin-maillard, pour Avertir celui qui a les yeux bandés qu'il court risque de se heurter contre quelque chose.

Fig. et fam., Gare le pot au noir se dit pour Annoncer qu'il y a, dans une affaire, quelque Inconvénient, quelque danger à prévoir. On dit dans un sens analogue : Il a donné dans le pot au noir. J'ai craint le pot au noir. Il est vieux.

Pot-de-vin, Avantage pécuniaire offert à celui qui, par le trafic de son influence ou par tout autre concours illicite, a favorisé la conclusion d'une affaire. Ce personnage a été reconnu coupable d'avoir touché d'importants pots-de-vin.

Pot à feu, Pièce de feu d'artifice, faite en forme de pot, de vase, et remplie de fusées et d'autres artifices semblables.

Il désigne aussi, en termes d'Architecture, un Ornement représentant un vase d'où sortent des flammes.

POT se dit absolument du Pot, de la marmite où l'on met bouillir la viande. Mettre le pot au feu. Faire bouillir le pot. Saler, écumer le pot. Le couvercle du pot. Henri IV voulait que tous les paysans de son royaume pussent mettre la poule au pot le dimanche.

Prov., fig. et fam., On fait de bonne soupe dans un vieux pot, Les vieilles choses ne laissent pas de servir.

Fig. et fam., Tourner autour du pot, User de détours inutiles, au lieu d'aller au fait. Expliquez-vous clairement, sans tant tourner autour du pot.

Cuiller à pot, Grande cuiller de bois ou de métal qui sert à prendre du bouillon dans le pot.

Croûte au pot. Voyez CROÛTE.

Pot-au-feu, Mets composé de viande de boeuf bouillie, avec son bouillon et un accompagnement de légumes, carottes, navets, poireaux, appelés légumes du pot. Des pot-au-feu.

Il se dit aussi de la Viande avec laquelle on prépare ce mets. Acheter un pot-au-feu de trois livres.

Il désigne encore le Récipient dans lequel on fait cuire ce mets.

Dans le langage familier, Pot-au-feu s'emploie adjectivement pour qualifier une Personne quine se plaît que dans son ménage et qui s'y confine. Un mari, une femme pot-au-feu.

Fam., Courir la fortune du pot, S'exposer à faire mauvaise chère en allant dîner dans une maison où l'on n'est point attendu. On dit de même Inviter, recevoir quelqu'un à la fortune du pot.

Pot pourri, Mets fait de différentes sortes de viandes assaisonnées et cuites ensemble avec diverses sortes de légumes.

Fig., Pot pourri, Morceau de musique, composé d'un choix d'airs empruntés à une même partition. L'orchestre a exécuté un pot pourri de Faust, de Carmen.

Fig. et fam., Pot pourri, Livre ou autre ouvrage de l'esprit, composé de divers morceaux assemblés sans ordre, sans liaison, et le plus souvent sans choix. Son livre est un pot pourri de tout ce qu'il a lu dans toutes sortes d'auteurs.

Fig. et fam., Il en a fait un pot pourri, se dit d'un Homme qui, parlant sur quelque matière, a tellement confondu les faits et les circonstances qu'on n'y a pu rien comprendre. Il a fait un pot pourri de tout cela, on n'y a rien compris.

pot

Pot, est un nom general à tout petit vaisseau d'or, argent, cuyvre, estain, terre ou d'autre matiere à mettre vin, eauë, ou autre liqueur à boire. Car il vient de pinô verbe Grec, qui signifie boire, duquel descendent ces vocales, potêma, bruvage, potêr, pot à boire, potêrion, pour le mesme, potês, buveur. Ainsi dit on, Un pot de vin. Vendre vin à pots. Le pot à l'eauë. Mais sans avoir esgard à la destination et usage à quoy sa dite origine l'astraint, le François a enormément amplifié ce mot à tout petit vaisseau approprié à tenir autres liqueurs, et choses aussi non liquides. Selon ce il dit, pot à huyle, pot à confitures, pot à beurre, pot à fleurs, pot à mettre au feu, à faire boulir la chair, pot à pisser, et en tant d'autres manieres, que mesmes il ne donne qu'un seul nom de potier à ceux qui font des pots d'estain et de terre, nonobstant qu'ils en facent de façons innombrables.

Un pot de vin, signifie tantost un pot plein de vin, comme, Il a tiré un pot de vin. Ils jouënt pour un pot de vin, et tantost ce qu'on donne à celuy qui rend ce qu'il a trouvé à celuy qui l'auroit perdu, les Grecs l'appellent héurétron et lutron, ou à celuy qui nous apporte quelque bonne nouvelle, que les Grecs appellent mênutron, ou à celuy qui nous a servi de guyde, qu'ils appellent hêgémosunon, et à celuy qui m'aura rapporté une chose qui est à moy, phoréthron, comme, quiconque aura trouvé telle chose perduë, et la rendra, ou apportera nouvelle de la santé du Roy, ou guidera l'armée au pays de l'ennemy, ou apportera à Paris ce qui a esté laissé à Orleans, on luy donnera dix escus pour le pot de vin, ou pour un pot de vin, ou plus abregéement pour son vin, c'est à dire pour recognoissance de sa peine et pour s'aller esjouyr à boire, l'Espagnol use d'une phrase bien plus honneste, disant, para guantes, c'est à dire, on luy donnera tant d'argent pour avoir des gants, ce qu'il appelle par un nom general Albricias, antepenac. Et le Portugais Alvisaras, De mesme accent, nous l'appelons les espingles au regard des femmes, et anciennement les esguillettes pour les hommes, Mercedem polliceri, dare.

Un pot à boire qui estoit de terre, duquel on se servoit és sacrifices, Simpulum siue Simpuuium.

Une sorte de pot à boire, de la façon d'une nasselle, Cymbium.

Pot à eauë, Aqualis.

Un pot à eauë bas et creux, Nanus.

Un pot qu'on met au feu, Chutra.

Pots qui boivent l'eau, Bibulae ollae.

Pot à cuire poirée, choux, poix, et semblables, Calix.

Pot à huile, Guttus, Ampulla.

Pot à pisser, Trulla, Scaphium, Matella, Matula, Lasanum. Inde Lasanophorus seruus, qui sellam pertusam gestat.

Pot de terre, Olla fictilis, Samium, Fidelia.

Pots de terre ou d'arain servans à eauë, comme cruche, buye, quoquemart, ou autres choses semblables, Vrceus.

Une sorte de pot à vin, et eauë, ou odeurs et senteurs, Nimbus.

Une sorte de pot à mettre vin sur table, Batiocus.

Toute maniere de pot à vin, mais specialement un grand broc, Oenophorus.

Le pot dedans lequel on trait les vaches, Mulctra, vel Mulctrale.

Un pot d'airain à mettre le laict, Calathus.

Pots qui tenoyent autant qu'une cruche, Vrnales caliculi.

Faire des pots de terre, Vasa ex luto ducere, vel fingere.

Petit pot de terre cuicte, ou les tais d'iceluy, Testula testulae.

Le ventre ou le fond d'un pot, Calix.

A pot et à feu, Aquae et ignis communio, B.

Ils ne font qu'un pot et un feu, Aquam ignemque communia habent, B. ex Festo.

pot


POT, s. m. [Le t final se prononce excepté devant une consone: un pot, pot-à-l'eau; pot de vin: on ne le prononce pas dans la dernière phrâse.] 1°. Sorte de vâse de terre ou de métal, servant à divers usages. = 2°. Une mesûre des liquides, qui contient deux pintes. = 3°. Pris absolument, le vâse où l'on met bouillir la viande. = 4°. Pot-en-tête. Casque, habillement de tête d'un homme de guerre.
   Rem. POT (n°. 1°.) a divers sens, suivant qu'il régit à ou de. Un pot à fleurs est un pot propre à mettre des fleurs: un pot de fleurs est un pot où il y a des fleurs. Pot à confitûres, destiné à mettre des confitûres: pot de confitûres, où il y a des confitûres. Pot à l'eau (* et non pas pot à eau: celui-ci est un gasconisme) pot destiné à mettre de l'eau: pot d' eau, ce que contient un pot à l'eau, ou la mesûre d' un pot d'eau (n°. 2°.) etc.
   POT fournit à plusieurs expressions proverbiales. = Quand les faibles luttent contre les puissans, on dit: c'est le pot de terre contre le pot de fer: allusion à une Fable de La Fontaine. = Payer les pots câssés, réparer le domage, ou avoir à s'en repentir. = Découvrir le pot aux rôses, les sotises ou les intrigues secrètes. = Doner dans le pot au noir, dans le piège. = Tourner autour du pot, user de circonlocutions. = Être à pot et à rôt chez quelqu'un, y être comme chez soi. = N'en pas mettre plus grand pot au feu: ne pas faire plus de dépense. Il se dit au figuré comme au propre. "La Duchesse de V... est favorite chez MADAME: Elle n'en met pas plus grand pot au feu, pour l'esprit et pour la conversation. Sév. = On dit, d'un homme, qui a la voix câssée, qu'il parle comme un pot câssé; d'une maison où tout manque, qu'il n'y a, ni pot, ni écuelles. = Ce n'est pas par-là que le pot s'enfuit: ce n'est pas là le défaut qu'on peut reprendre dans cette persone, ou, ce n'est pas par-là que l'afaire peut manquer.
   Pot-à-feu: pot de fer rempli d'artifice, dont on se sert à la guerre. = Pièce de feu d'artifice, faite en forme de pot.
   Pot de vin, ce qui se done par manière de présent, au delà du prix qui a été arrêté entre deux persones pour un marché.
   Pot-pouri, au propre, diférentes sortes de viandes assaisonées et cuites ensemble avec diverses sortes de légumes. Au figuré, ouvrage d'esprit, composé du ramâs de plusieurs chôses, sans ordre, sans liaison et sans choix. St. famil. critique.
   Vieux pot pourri de prose délabrée.

Synonymes et Contraires

pot

nom masculin pot
Familier. Sort favorable.
chance -familier: baraka, bol, veine.
malchance -familier: déveine, guigne -populaire: poisse, scoumoune -vieux: guignon.
Traductions

pot

Topf, Behälter, Gefäß, Hafen, Kanne, Krug, Vase, Töpfchenpot, jug, jar, vase, vessel, flower-pot, can, mug, tankard, pottypot, kan, pan, pul, vaas, vat, glas, mazzel, potjeכד (ז), צנצנת (נ), קלחת (נ), קנקן (ז), קערית (נ), צִנְצֶנֶת, כַּד, קַנְקַן, קַעֲרִיתpan, potolla, pot, recipient, vasváza, hrnec, nočníkbeholder, kande, vase, gryde, potteαγγείο, γλάστρα, βλαμμένος, χύτραpoto, vazoolla, pote, recipiente, vasija, vaso, bote, orinalastia, ruukku, kattila, pottaolla, vaspotte, gryte, kasserollepanela, pote, recipiente, vasilha, vaso, penico, pinicoгоршок, банка, ваза, детский горшокkanna, vas, kruka, pottachombo, chunguvaso, barattolo, vasinoإِناء, نُونِيَّةٌ لِلأَطْفَالlonac, tuta幼児用の便器, 深鍋유아용 변기, 항아리nocnik, rondelกระโถนสำหรับเด็กเล็ก, หม้อlazımlık, tencerebô, nồi便壶, (po)
nom masculin
1. récipient pot de fleurs pot de confiture
récipient de verre qui contient des aliments pour bébés
2. boisson, dans un bar boire un pot avec qqn
3. tuyau par lequel s'échappent les gaz, sur un véhicule
4. chance avoir du pot
5. récipient où l'on fait ses besoins enfant qui fait ses besoins dans son pot

pot

[po] nm
[terre cuite] → pot; [verre] → jar; [métal] → tin
J'ai fait trois pots de confiture → I've made three pots of jam.
un pot de peinture → a pot of paint
(= chance) avoir du pot → to be lucky
(= boisson) boire un pot, prendre un pot → to have a drink
On va prendre un pot ce soir → We're going for a drink tonight.
(pour jeune enfant)potty >
(autre locution) découvrir le pot aux roses → to find out what's been going on