pou

pou

n.m. [ lat. pediculus ] [poux].
Insecte parasite externe des mammifères et de l'homme.
Remarque: Ne pas confondre avec pouls.
Chercher des poux à qqn,
Fam. lui chercher querelle à tout propos.

POU

(pou ; du temps de Chifflet, Gramm. p. 209, on écrivait pouil et prononçait pou) s. m.
Insecte qui s'attache au corps et aux cheveux de l'homme, au poil des animaux (insectes aptères, parasites, de l'ordre des épizoïques).
Swammerdam a fait un in-folio sur le pou, et il pensait ne l'avoir qu'esquissé [BONNET, Paling XIII, 8]
Quand un pou affamé a fait pénétrer sa trompe dans un vaisseau sanguin, le sang passe avec tant de rapidité et d'abondance dans le tube intestinal, que l'observateur qui le contemple au microscope en est presque effrayé [ID., Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 372, dans POUGENS]
Le pou change plusieurs fois de peau, avant de parvenir à l'âge adulte [ID., ib. p. 370]
Gagner des poux, prendre des poux, devenir pouilleux par le contact avec un pouilleux. Il est mangé de poux, les poux le mangent, il est fort incommodé des poux. Se laisser manger aux poux, se dit de personnes malpropres. Être comme le pou entre deux ongles, être entre deux hommes, deux partis puissants, être près d'être écrasé.
M. du Maine disait à ses familiers, qu'il était comme un pou entre deux ongles, des princes du sang et des pairs, dont il ne pouvait manquer d'être écrasé, s'il n'y prenait garde [SAINT-SIMON, 170, 161]
Il est laid comme un pou, se dit de quelqu'un fort laid.
Il se carre comme un pou sur une gale (se dit d'un glorieux) [, Comédie des prov. I, 7]
Fig. Un pou affamé, un pou maigre, se dit d'un homme gueux et ardent au gain qui entre dans un emploi lucratif.
Quand il [Mazarin] mourrait, il ne manquerait point de successeurs qui seraient des poux maigres qui voudraient se rengraisser de la substance des pauvres et des riches [GUI PATIN, Lett. t. II, p. 404]
Fig. Chercher à quelqu'un des poux à la tête, lui faire une mauvaise querelle. Il écorcherait un pou pour en avoir la peau, se dit de quelqu'un très âpre au gain.
Nom donné à différents parasites.
On sait que les poissons, pour être toujours au milieu de l'eau, ne sont pas exempts de certaines espèces de poux [BONNET, Observ. vers, Œuv. t. I, p. 281, dans POUGENS]
Quelques espèces parasites servent à leur tour, au besoin, de parasites différents ; le gui a ses lichens, certains poux ont leurs poux [ID., Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 361]
Pou des chiens, tique, ricin. Pou des oiseaux, le ricin. Pou de pharaon, espèce d'ixode ou de chique. Pou de bois, nom donné aux larves et aux neutres des termites. Pou à poche blanche, espèce d'insecte qui détruit les feuilles de la canne à sucre et en arrête la végétation.
Pou de baleine, nom donné aux balanes et à divers crustacés : Pou de mer, les cymothoës et autres crustacés.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Paous neïs, sirons et lentes [, la Rose, 18045]
  • XVe s.
    Si poures et si nuds que les poux vous estrangleront, et les croquerez entre vos ongles [FROISS., II, III, 18]
    Entretenus. - Comme poux creux [VILLON, Malep. et Baillev.]
  • XVIe s.
    Elle [la maladie] la tourna [la chair, chez Sylla] toute en poux, tellement que, combien qu'il y eust plusieurs personnes après à l'espouiller nuict et jour, ce n'estoit encore rien de ce que l'on ostoit au prix de ce qui revenoit [AMYOT, Sylla, 73]
    Nul vieil vestement sans poux [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 198]
    Les pouils sont suffisants pour faire vacquer la dictature de Sylla [MONT., II, 171]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourg. pouille ; genev. chercher les poux parmi la paille, vétiller, s'attacher à des minuties ; prov. pezolh, pezoill, peoill ; espagn. piojo ; port. piolho ; ital. pidocchio ; du lat. pediculus ou peduculus, diminutif de pedis, pou.

pou

POU. n. m. Insecte parasite qui s'attache à plusieurs espèces d'animaux. Les cochons, les sangliers et la plupart des oiseaux sont sujets aux poux.

Il se dit, particulièrement, des insectes de ce genre qui se tiennent dans les cheveux ou qui s'attachent au corps de l'homme et se logent dans les vêtements, etc. La malpropreté facilite la propagation des poux. Avoir des poux. Tuer des poux. Chercher ses poux. Il est mangé de poux.

Fig. et fam., Il est laid comme un pou, se dit d'un Homme très laid.

Fig. et pop., Chercher les poux à quelqu'un, Lui faire de mauvaises querelles. On dit de même Chercher des poux dans la crinière d'un lion.

pou


POU, s. m. [Monos. dout. long au plur. poux.] Vermine qui s'atache sur-tout aux cheveux et à la tête des enfans et des gens mal-propres. "Il est plein de poux, mangé de poux; les poux le mangent. {C223b~}

Traductions

pou

Lauslouse, head louseluisכינה (נ), כִּנָּהψώραpiojoвошьpidocchio (pu)
nom masculin pluriel poux
insecte qui vit dans les cheveux de l'homme avoir des poux

pou

[poux] (pl) [pu] nmlouse
des poux → lice