pouiller

POUILLER1

(pou-llé, ll mouillées, et non pouyé) v. a.
Dire des pouilles, faire des reproches.
Je me licenciai à le pouiller un peu [M. de Beauvillers] de ne vouloir ni connaître les gens, ni souffrir qu'on les lui fît connaître [SAINT-SIMON, 259, 226]
Se pouiller, v. réfl. S'insulter réciproquement. Ils se sont pouillés l'un l'autre.

ÉTYMOLOGIE

  • Pouilles.

POUILLER2

(pou-llé, ll mouillées) v. a.
Chercher des poux. Un enfant pouillé par sa mère.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il me venoient pooiller [, Ren. 13023]

ÉTYMOLOGIE

  • Pou ; anc. fr. pouil ; Berry, peuiller.

pouiller

POUILLER. v. tr. Dire des injures à quelqu'un. Il l'a étrangement pouillé. Ils se sont pouillés l'un l'autre. Il est populaire et vieux.