poulier


Recherches associées à poulier: poulailler

POULIER

(pou-li-é) v. a.
Élever un fardeau avec une poulie.
Fig. Aider à l'élévation de quelqu'un.
Sa chute [de Mme de Soubise] de biens et le médiocre état où elle se trouvait réduite en Bretagne ne permettaient pas à la nouvelle princesse de songer à la poulier au rang que ses beaux yeux avaient conquis [SAINT-SIMON, 166, 218]
Ses amis [d'Huxelles] le poulièrent à Marly [ID., 259, 224]

ÉTYMOLOGIE

  • Poulie 1.

POULIER2

(pou-li-é) v. a.
Ancien terme technique. Étendre une étoffe pour la faire sécher.
Sur l'avis qui nous avait été donné par lesdits jurés, qu'elles [les serges] avaient été pouliées, aramées [tendues sur la rame, sur un chassis], élargies et alongées [, Jug. du maire, etc. de Saint-Maixent, du 17 sept. 1670]

ÉTYMOLOGIE

  • Anc. franç. poulier, même sens ; poulie, lieu où l'on étend les étoffes.

POULIER3

(pou-liè) s. m.
Amas de galet roulé par la mer, le long des côtes crayeuses de la Manche.

poulier

Poulier. v. act. Elever un fardeau par le moyen d'une poulie. Poulier du foin. il falut poulier les chevaux pour les embarquer.