pouls


Recherches associées à pouls: poux

pouls

[ pu] n.m. [ du lat. pulsus, impulsion ]
Battement des artères dû aux contractions cardiaques et perceptible à la palpation.
Remarque: Ne pas confondre avec pou.
Prendre ou tâter le pouls de qqch,
chercher à connaître la façon dont qqch se présente : Prendre le pouls de la Bourse.
Prendre le pouls de qqn,
compter le nombre de ses pulsations artérielles par minute ; fig., chercher à connaître ses intentions : Prendre le pouls de l'opinion.

POULS

(poû ; l's ne se lie pas : un poû accéléré) s. m.
Battement des artères, dû à l'ondée du sang qui est projetée par chaque contraction du ventricule gauche du cœur. Pouls dur, pouls souple. Pouls vite, pouls lent. Pouls fréquent. Pouls petit. Chez un adulte le pouls bat 72 fois par minute.
Ou bien tâtant le pouls, le ventre et la poitrine [RÉGNIER, Sat. IV]
Cette connaissance délicate du pouls, qui fait tant d'honneur à ceux qui la possèdent [MAIRAN, Éloges, Lémery.]
....Lorsque mon pouls, inégal et pressé, Faisait peur à Tronchin près de mon lit placé [VOLT., Ép. 102]
On sait que le pouls des enfants est bien plus fréquent que celui des adultes [BUFF., Hist. nat. hom. Œuv. t. IV, p. 210]
On dit le pouls plein, quand l'artère, quel qu'en soit le diamètre, paraît bien remplie sous le doigt qui la touche. Pendant que le pouls bat encore, pendant que nous vivons.
Il faut à la fin tâcher de se réveiller ; après un si long silence, il faut se faire entendre, pendant que le pouls nous bat encore [POUSSIN, Lett. 7 mars 1665]
Fig. et familièrement. Le pouls lui bat, il a peur. Sans pouls, en syncope.
Le vieillard, accablé de l'horrible Artamène, Tombe au pied du prélat, sans pouls et sans haleine [BOILEAU, Lutr.]
Demeurer sans pouls, demeurer tout interdit.
Pinucio resta sans pouls, sans voix [LA FONT., Berc.]
Je ne sentis point mon sang se glacer, je ne demeurai pas un instant sans voix, sans pouls et sans haleine [P. L. COUR., Lett. à M. Renouard, sur une tache d'encre.]
Fig. Tâter le pouls à quelqu'un, le sonder sur une affaire.
J'étais un de ces trois examinateurs.... le charlatan me fit tâter le pouls, et me fit offrir de l'argent pour me gagner [GUI PATIN, Lett. t. v, p. 62 dans POUGENS]
Je lui saurai ce soir tâter le pouls de près [TH. CORN., D. Bertr. de Cig. II, 6]
Fig. Se tâter le pouls, consulter ses forces avant d'entreprendre quelque chose d'important.
Je sonde ma portée et me tâte le pouls [RÉGNIER, Sat. I]
Pouls veineux, mouvement des veines que l'on a comparé à la diastole et à la systole des artères ; mouvement purement accidentel et local, résultant d'un reflux du sang de l'oreillette droite du cœur dans la veine cave supérieure, dans les jugulaires et dans les grosses veines qui s'y rendent.
Fig. Ce qui indique l'état d'un corps comparé à un corps vivant.
J'insiste sur le prix des monnaies, c'est le pouls d'un État [VOLT., Mœurs, 51]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et li pous li batera plus tost qu'il ne sieut [n'a coutume] [ALEBRANT, f° 10]
    Et jut une grant pieche pasmés, que on n'i senti poux ne aleine [, Chr. de Rains, p. 41]
    Le braz prant et taste le pous [, Ren. 19528]
  • XVe s.
    Il ne faut jà vostre pousse taster [CH. D'ORL., Ball. 83]
  • XVIe s.
    Aubigné connoissant le poux inesgal de ceux qui le conseilloient, et se doutant que le lendemain on changeroit d'avis.... [D'AUB., Hist. II, 448]
    Cependant le duc de Maienne tastoit le poux aux villes de Picardie [ID., ib. III, 223]
    Le pouls se change par le courroux, et alors est haut, grand, vehement, viste et frequent ; et par la joie est grand, rare et tardif.... par la tristesse est petit, languissant, tardif et rare ; aussi de la peur recente est vehement, viste, elancé, desordonné et inegal [PARÉ, Introd. 18]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenc. pols ; espagn. pulso ; ital. polso ; du lat. pulsus, de pellere, pousser.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    POULS. Ajoutez :
    Pouls blanc, pouls rouge, noms, dans l'Aunis, d'une prétendue maladie que les empiriques seuls savent guérir ; le pouls blanc est caractérisé par une espèce de frémissement dans le corps ; le pouls rouge a pour symptômes des battements d'artères, particulièrement au creux de l'estomac, [, Gloss. aunisien, 1870, p. 138]

pouls

POULS. (On ne prononce ni l'L ni l'S.) n. m. Battement des artères qui se fait sentir en plusieurs endroits du corps, et particulièrement vers le poignet. Un pouls fort, faible, réglé, déréglé, inégal, plein. Pouls intermittent. Pouls fréquent. Pouls fiévreux. Tâter le pouls, prendre le pouls. On ne lui trouve plus de pouls.

Fig. et fam., Tâter le pouls à quelqu'un, Le pressentir sur quelque chose, sonder ses dispositions. Se tâter le pouls, Consulter ses forces, ses ressources, avant de prendre un parti, de faire une démarche, d'entreprendre une affaire. Il se dit aussi des Anxieux qui ne cessent de s'observer, de s'interroger.

pouls

Le pouls, Pulsus arteriarum.

Le batement du pouls qui va laschement, Languidus ictus pulsus arteriarum.

pouls


POULS, s. m. [On ne prononce point l'l: pou, monos. Devant une voyèle pouz.] Mouvement des artères, qui se fait sentir à plusieurs endroits du corps, et particulièrement vers le poignet. "Avoir le pouls fort ou faible, réglé ou déréglé, etc. Tâter le pouls d'un malade, ou à un malade. = Fig. st. famil. Tâter le pouls à quelqu'un, c'est tâcher de découvrir sa pensée, ou éprouver son savoir. Leibnitz l'a employé dans ce dernier sens: "Pour tâter un peu le pouls à nos analystes anglois, ayez la bonté de leur proposer ce problème. Voy. TâTER. = Le pouls lui bat: il a peur. = Se tâter le pouls: consulter ses forces avant que de rien entreprendre.
   Je sonde ma portée, et me tâte le pous.

Traductions

pouls

Pulspulse, beat, beating, pulsating, pulsation, throb, throbbingpolsslag, pols, tel, hartslagדופק (ז), מתקף (ז), פעימה (נ), דּוֹפֵק, מִתְקָףpols arterialpulsado, pulsopulsodenyut nadipolso, polsino, battito cardiacopulspulsopulsσφυγμόςпульсنَبْضَةteppulssykepuls脈拍맥박pulsชีพจรnabızmạch脉搏Импулс脈衝 (pu)
nom masculin
battement du cœur que l'on peut sentir sur le poignet prendre le pouls de qqn

pouls

[pu] nmpulse
prendre le pouls de qn → to take sb's pulse
Il m'a pris le pouls → He took my pulse.
tâter le pouls de qn → to feel sb's pulse