poumon

poumon

n.m. [ lat. pulmo, pulmonis ]
1. Organe pair de la respiration, situé dans le thorax : Emplir ses poumons d'air avant de plonger.
2. Fig. Ce qui fournit de l'oxygène ; ce qui fait vivre, anime : La forêt d'Amazonie est le poumon de la planète. Les dons sont le poumon financier des associations.
Avoir du poumon,
avoir une voix forte.
Crier à pleins poumons,
crier de toutes ses forces.

POUMON

(pou-mon) s. m.
Organe renfermé dans la poitrine, et par lequel s'effectue la respiration. Les lobes du poumon. Maladies du poumon.
Le sentiment général est que le mouvement de la poitrine ne dépend pas de celui du poumon, et que celui-ci au contraire n'est qu'une suite ou un effet du premier [MAIRAN, Éloges, Brémond.]
Perdre, user son poumon, se fatiguer la poitrine à parler, à crier.
Ne perdons pas notre temps et notre poumon [en compliments] [SÉV., 8 avril 1671]
J'ai usé mes poumons en m'efforçant de donner du sens à des buses, et de l'honneur à des coquins [MIRABEAU, Lett. orig. t. II, p. 241, dans POUGENS]
Il a de bons poumons, d'excellents poumons, il a une voix forte. La force des poumons, la force de la voix. Cet homme l'a emporté dans la discussion par la force de ses poumons.
Poumon marin, poumon de mer, espèce de mollusque.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    [Il] Tranche le cuer, le feie et le pulmun [, Ch. de Rol. XCVI]
  • XIIe s.
    Uns del ost as Syriens traïst un dart, e par aventure ferid le rei de Israel al polmun, e navrad le à mort [, Rois, p. 339]
  • XIIIe s.
    Tost l'ont afaitié à son droit, As levriers a donné lor droit, Et le pomon et la coraille [, Ren. 22533]
  • XVe s.
    Car il tenoit entre ses mains Du foye, du polmon et des trippes [VILLON, 1re rep.]
  • XVIe s.
    Le poulmon est instrument de la voix et respiration par le moyen et benefice de la trachée artere [PARÉ, II, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Genev. polmon ; provenç. polmo, pulmo ; espagn. pulmon ; ital. polmone, du lat. pulmonem ; du grec, respirer.

poumon

POUMON. n. m. Viscère spongieux renfermé dans l'intérieur de la poitrine et qui est le principal organe de la respiration. Il se dit aussi de Chacune des deux parties qui forment cet organe et qui sont séparées l'une de l'autre par le médiastin et par le coeur. Les lobes du poumon. Maladie du poumon. Inflammation du poumon. Le poumon droit. Le poumon gauche. Le sommet du poumon. La base du poumon. Le sang ne devient rouge qu'après avoir passé par les poumons. Cracher ses poumons.

Respirer à pleins poumons, Respirer profondément.

Crier à pleins poumons, Crier très fort.

Il a de bons poumons, d'excellents poumons, se dit d'un Homme qui a la voix forte. On dit dans le même sens, en parlant d'une Dispute : Cet homme l'a emporté par la force de ses poumons plutôt que par la force de ses raisons.

poumon


POUMON, s. m. [Pou-mon.] Le principal organe de la respiration dans l'animal. "Les lobes du poumon. "Maladie, inflamation, hydropisie du poumon. "Cracher son poumon. ou ses poumons: il ûse son poumon, ou il s'ûse le poumon, à force de crier. = Avoir de bons poumons, la voix forte. = Il l'a emporté dans la dispute par la force de ses poumons, plutôt que par la force de ses raisons.

Traductions

poumon

Lungelunglongריאה (נ), רֵאָהlongpulmólungepulmopulmónkeuhkotüdőpolmonepulmolungepłucopulmãolungaakciğerπνεύμοναςлёгкое, легкоеرِئَةٌplíceplućaปอดphổi (pumɔ̃)
nom masculin
organe qui permet de respirer

poumon

[pumɔ̃] nmlung
poumon artificiel nmartificial lung
poumon d'acier nmiron lung