poupard

(Mot repris de poupards)

POUPARD

(pou-par ; le d ne se prononce pas et ne se lie pas) s. m.
Enfant au maillot. Un gros poupard. Un joli poupard. Grosse poupée qui représente un enfant.
Adj. Poupard, pouparde, qui tient du poupard.
Ce genre de coiffure lui donnait une physionomie bourgeoise, pouparde.... [CH. DE BERNARD, un Acte de vertu, § 2]
Il avait une petite tête pouparde, de petits traits mignards qui lui donnaient l'air d'une vieille jolie femme [SOULIÉ, les Forgerons, § 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    .... Sou fils [de la sainte Vierge] qui tonne et espart [lance des éclairs], Cil n'a pas grandeur de poupart [J. DE MEUNG, Tr. 919]
  • XVe s.
    Car attemprance [prudence] est d'autre part, Qui n'a mie sens de poupart [FROISS., Poésies mss. p. 197, dans LACURNE]
    Et nous sommes jusqu'à sept ans poupart [E. DESCH., Poésies mss. f° 293]

ÉTYMOLOGIE

  • Dérivé du lat. pupa (u long), pupus (1er u )long, petite fille, petit garçon.

poupard

POUPARD. n. m. Enfant au maillot. Il n'est d'usage que parmi les enfants et les nourrices. Voilà un joli poupard, un beau poupard, un gros poupard.

POUPARD s'emploie quelquefois adjectivement. Une physionomie pouparde, Une physionomie qui tient, de l'enfant.

poupard


POUPARD, s. m. [On ne prononce point le d.] Terme de nourrices. Enfant au maillot. "Joli, beau, grôs poupard.

Traductions

poupard

Puppe