pourpré, ée

POURPRÉ, ÉE1

(pour-pré, prée) adj.
Qui est de couleur pourpre.
Toutes les améthystes perdent leur couleur violette ou pourprée lorsqu'on les expose à l'action du feu [BUFF., Min. t. VI, p. 149]
Le zéphyr se jouait dans leurs voiles pourprées [DELILLE, Imag. VIII]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ou devant un senat pourpré, Pour de l'argent sa langue vendre [RONS., 560]

ÉTYMOLOGIE

  • Pourpre 1.

POURPRÉ, ÉE2

(pour-pré, prée) adj.
Terme de médecine. Fièvre pourprée, synonyme de pourpre 2.
Tout le monde se meurt aux Rochers et à Vitré de la dyssenterie et des fièvres pourprées [SÉV., 312]
Il s'était retiré à Vincennes, pour éviter le mauvais air des fièvres pourprées dont Paris était infecté [OLIVET, Hist. Acad. t. II, p. 317, dans POUGENS]