pourpré

(Mot repris de pourprai)

pourpré, e

adj.
Litt. Qui tire sur le pourpre : « Mignonne, allons voir si la rose / ... / N'a point perdu, cette vesprée, / Les plis de sa robe pourprée » [Ronsard].

pourpre

POURPRE. n. m. Maladie qui se manifeste par de petites taches pourprées sur la peau. Il a une grosse fièvre et l'on craint le pourpre. Il est vieux et l'on dit aujourd'hui, suivant les cas : Fièvre scarlatine ou Petite vérole.

pourpré

POURPRÉ, ÉE. adj. Qui est de couleur pourpre. Du rouge pourpré. Des tulipes d'un rouge pourpré.

pourpre

Pourpre, m. penac. Est une espece de couleur tirant à celle des fleurs qu'on dit violettes, mais est plus obscure, et telle qu'on la void és fleurs appelées pensées, Purpura. Duquel mot il vient par syncope de la voyele u. Et tous deux du mot Grec porphura. Et est l'une des cinq couleurs retenuës par les Herauts d'armes aux blasons d'armoiries. Pourpre aussi sont ces taches bleuës, dont le corps de celuy qui est decedé de poison ou de peste est tavelé, Liuores Sueton. in Caligul. Obiit non sine veneni suspicione, Nam praeter liuores qui toto corpore erant, etc. Selon ce on dit, Il estoit tout couvert de pourpre, Cadaver purpureis maculis totum intertinctum erat.

Couleur de pourpre, Color purpureus.

Le poisson dont se prenoit la teincture de pourpre, et le pourpre mesme, Purpura.

La liqueur, suc et couleur du poisson dont on teint la couleur de pourpre, comme violet, Ostrum ostri.

Le lieu où les poissons qui ont telle couleur de pourpre s'engendrent, Ostrifer locus.

Où on teint en pourpre, Officina purpuraria.

Robbe teincte en pourpre, Tincta murice vestis.

Accoustrée et vestuë d'habillemens de pourpre, Purpuratus.

pourpré

Pourpré, Purpureus.

pourpre


POURPRE, s. m. et fém. [Pour-pre: 2e e muet.] Ce mot est masculin, quand il signifie une sorte de maladie maligne, qui parait au dehors par de petites taches rouges; le poisson à coquille, d'où l'on tirait une teintûre três-précieûse, et une sorte de couleur, qui est un rouge foncé, tirant sur le violet. "Ce drap, cette robe est d' un beau pourpre. = Il est féminin, quand il signifie la teintûre précieûse tirée du pourpre, et l' étofe teinte de cette couleur, en usage parmi les Anciens. = On le dit figurém. dans ce genre de la dignité royale, dont elle était autrefois la marque: La pourpre des Rois: être né dans la pourpre; et de celle des Cardinaux, qui sont habillés de rouge: la pourpre romaine.

pourpré


POURPRÉ, ÉE, adj. [2e é fer. long au 2d.] De couleur de pourpre: rouge pourpré. = Acompagné de pourpre. Fièvre pourprée.

Traductions

pourpré

purplish