pourrir

pourrir

v.i. [ lat. putrire, de pus, puris, pus ]
1. S'altérer par décomposition lente et continue : Les planches ont pourri sous la pluie se décomposer se gâter, se putréfier
2. Fig. Se détériorer progressivement : Les dirigeants laissent pourrir la situation dégénérer, se dégrader
3. Rester longtemps dans une situation pénible ou dégradante : Pourrir en prison croupir
v.t.
1. Causer la décomposition, la putréfaction de : L'humidité pourrit le bois détériorer, putréfier
2. Fig. Altérer la moralité de : Ne laissons pas l'argent pourrir le sport corrompre, pervertir gâter

pourrir


Participe passé: pourri
Gérondif: pourrissant

Indicatif présent
je pourris
tu pourris
il/elle pourrit
nous pourrissons
vous pourrissez
ils/elles pourrissent
Passé simple
je pourris
tu pourris
il/elle pourrit
nous pourrîmes
vous pourrîtes
ils/elles pourrirent
Imparfait
je pourrissais
tu pourrissais
il/elle pourrissait
nous pourrissions
vous pourrissiez
ils/elles pourrissaient
Futur
je pourrirai
tu pourriras
il/elle pourrira
nous pourrirons
vous pourrirez
ils/elles pourriront
Conditionnel présent
je pourrirais
tu pourrirais
il/elle pourrirait
nous pourririons
vous pourririez
ils/elles pourriraient
Subjonctif imparfait
je pourrisse
tu pourrisses
il/elle pourrît
nous pourrissions
vous pourrissiez
ils/elles pourrissent
Subjonctif présent
je pourrisse
tu pourrisses
il/elle pourrisse
nous pourrissions
vous pourrissiez
ils/elles pourrissent
Impératif
pourris (tu)
pourrissons (nous)
pourrissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais pourri
tu avais pourri
il/elle avait pourri
nous avions pourri
vous aviez pourri
ils/elles avaient pourri
Futur antérieur
j'aurai pourri
tu auras pourri
il/elle aura pourri
nous aurons pourri
vous aurez pourri
ils/elles auront pourri
Passé composé
j'ai pourri
tu as pourri
il/elle a pourri
nous avons pourri
vous avez pourri
ils/elles ont pourri
Conditionnel passé
j'aurais pourri
tu aurais pourri
il/elle aurait pourri
nous aurions pourri
vous auriez pourri
ils/elles auraient pourri
Passé antérieur
j'eus pourri
tu eus pourri
il/elle eut pourri
nous eûmes pourri
vous eûtes pourri
ils/elles eurent pourri
Subjonctif passé
j'aie pourri
tu aies pourri
il/elle ait pourri
nous ayons pourri
vous ayez pourri
ils/elles aient pourri
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse pourri
tu eusses pourri
il/elle eût pourri
nous eussions pourri
vous eussiez pourri
ils/elles eussent pourri

POURRIR

(pou-rir) v. n.
S'altérer par le travail intestin qui attaque et détruit les corps organisés privés de vie, au contact de l'air et à une température qui ne soit pas trop basse.
L'ouvrier habile choisit un bois fort qui ne pourrisse point [SACI, Bible, Isaïe, XL, 20]
D'autres arbres gisant au pied des premiers, pour pourrir sur des monceaux déjà pourris [BUFF., Morc. choisis, p. 8]
Les vaisseaux qui pourrissaient dans l'inaction seront réparés ; il en sera construit d'autres [RAYNAL, Hist. phil. XVI, 7]
Par extension, demeurer longtemps en quelque lieu où l'on pourrit, pour ainsi dire.
Sans la considération que M. Hutin a pour moi, il vous poursuivrait, et il vous ferait pourrir dans une prison [MARIVAUX, Pays. parv. part. 6]
On commence par le décréter de prise de corps ; on l'eût arraché de son lit pour le traîner dans les mêmes prisons où pourrissent des scélérats [J. J. ROUSS., Lett. à l'archev. de Paris]
Fig. Il ne pourrira pas dans cet emploi, il n'y restera pas longtemps, il montera plus haut. Fig. Pourrir dans l'ordure, dans la misère, croupir dans la saleté, dans une misère profonde et sale. Pourrir dans le vice, dans son ordure, persister dans ses mauvaises habitudes, dans une vie immorale. Il se dit aussi des choses qui restent enfouies et oubliées.
Un éloge ennuyeux, un froid panégyrique Peut pourrir à son aise au fond d'une boutique [BOILEAU, Sat. VII]
Un livre vous déplaît : qui vous force à le lire ?... Un auteur ne peut-il pourrir en sûreté ? [ID., ib. IX]
Ce Priscus n'a jamais été imprimé ; il pourrit dans la bibliothèque du Vatican [VOLT., Dict. phil. Inceste.]
Arriver à maturation, en parlant d'abcès, de maladies. Ce remède fait pourrir le rhume Votre doigt pourrira.
V. a. Faire pourrir. La pluie pourrit la charpenterie.
L'eau qui a, pour ainsi dire, pourri ces poudres vitreuses [BUFF., Min. t. VIII, p. 181]
Fig. Donner de mauvaises qualités.
Et l'estomac gâté pourrit tout ce qu'il mange [RÉGNIER, Sat. v.]
Amener à maturation. Ce remède pourrit le rhume.
Se pourrir, v. réfl. Devenir pourri.
Quand la digestion est trop longue, il faut manger ; cela consomme un reste qui ne fait que se pourrir et fumer, si vous ne le réchauffez par des aliments [SÉV., 29 déc. 1679]
Un corps mort, par la seule agitation de l'air auquel il est exposé, se corrompt et se pourrit [BOSSUET, Conn. II, 9]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Ô kiers amis [ô cher ami], de ta juvente bele ço peiset mei que si purirat terre [j'ai chagrin que la terre pourrira ainsi ta belle jeunesse] [, St Alexis, XCVI]
  • XIIe s.
    .... Deus en prist vengement [du roi Guillaume le Roux] ; Al berser [tirer de l'arc] fu ocis, et fina malement ; Li corz en est purriz, e l'aneme [âme] est en turment [, Th. le mart. 92]
    Li awe mismes [l'eau même] del fluve purist, quant ele encomencet esteir [ST BERN., 563]
    Or porrira cele tenre maissele [joue] Et cil vair oel dont clere est la prunele [, Raoul de C. 144]
  • XIIIe s.
    Et en poi d'eure en fu tous pouris li costés et li bras [, Chr. de Rains, p. 80]
    Li tens, qui tote chose mue, Qui tout fait croistre et tout norist, Et qui tout use et tout porrist [, la Rose, 382]
    Car il ne quident pas morir, Ne dedenz la terre porrir ; Mès si feront [RUTEB., II, 4]
    Et il meismes son cors [de sa personne] portoit les cors pourris et touz puans pour mettre en terre es fosses [JOINV., 278]
  • XVe s.
    Et chascun supplioit humblement son seigneur et maistre, que pour Dieu ne les voulsist oublier, ne laisser là pourrir en prison [, Bouciq. II, 29]
    Autrement la fiente et le pissat pourriront ledit mur [, Ordonn. 1485]
  • XVIe s.
    Y a une fondriere d'argille et une terre si tendre et si pourrie, qu'elle n'a pas force de soustenir, quand on marche dessus [AMYOT, Sertor. 33]
    Disant que la Macedoine ne tenoit qu'à un petit filet, encore tout pourry, entendant le vieil Antipater par ce filet [ID., Démosth. 46]
    Semblablement aussi fuyons nous une personne malade ou pourrie d'ulceres, comme chose hydeuse à veoir [ID., Comm. lire les poëtes, 10]
    Arracher une dent pourrie [PARÉ, Introd. 2]
    Lorsqu'une pomme commence à se pourrir, si l'on n'oste la pourriture, tost après le reste se pourrira [ID., V, 19]
    Les champs de Montcontour n'eussent pourry nos os [RONS., 250]
    Oh ! que la playe est forte Qui mesm' empuantit le pourri qui la porte ! [D'AUB., Tragiques, édit. LALANNE, p. 81]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourg. pôrry ; provenç. poirir ; espagn. pudrir ; du lat. putrere (1er e long), dénominatif de puter, putris. Putrescere aurait donné pouraître ; mais pourrir, comme plusieurs verbes en ir, se conjugue d'après la conjugaison des verbes inchoatifs en escere.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    POURRIR. Ajoutez :
    Pourrir sa pourriture, achever de se dissoudre dans la corruption ; locution hardie, mais qui est analogue à dormir son sommeil, vivre sa vie.
    Dans ce cas-là, brûlé par Léon X, il [Luther] eût eu le sort d'Arnold de Brescia, de Savonarole, de Bruno et de tant d'autres ; la réforme, étouffée encore, eût laissé le vieux système pourrir sa pourriture paisiblement ; point de protestants dès lors ni de jésuites [MICHELET, Réforme, p. 117]

pourrir

POURRIR. v. intr. S'altérer, se gâter, se corrompre, se décomposer. Les fruits pourrissent quand on les garde trop longtemps, il y a eu tant de pluies que le raisin Pourrissait sur le cep au lieu de mûrir. Le bois de chêne ne pourrit pas dans l'eau aussi promptement que les autres bois.

Fig. et fam., Pourrir dans l'ordure, dans la misère, Croupir dans l'ordure, dans la misère.

Fig. et fam., Pourrir dans le vice, dans son ordure, Persévérer dans ses habitudes vicieuses, s'y enfoncer de plus en plus, se dégrader.

Fig. et fam., Il ne pourrira pas dans cet emploi se dit d'un Homme qui a pris un emploi où l'on croit qu'il ne restera pas longtemps. En ce sens on dit plutôt Moisir.

Fig., Faire pourrir un homme en prison L'y tenir longtemps. On dit de même : Si une fois il est en prison, il y pourrira, Il n'en sortira jamais.

POURRIR est aussi transitif et signifie Altérer, gâter, corrompre, décomposer. L'eau pourrit le bois. Les pluies excessives ont pourri les joins. Cette pièce de bois s'est pourrie. Le fruit se pourrit promptement cette année.

Pot pourri. Voyez POT.

Un homme pourri d'ulcères, de chancres, etc., Un homme rongé d'ulcères, de chancres, etc.

Un homme pourri, tout pourri, Un homme atteint profondément de maux secrets et honteux.

Fig., C'est un membre pourri se dit d'une Personne dangereuse pour la société, ou qui déshonore la compagnie, le corps dont elle fait partie. C'est un membre pourri qu'il faut retrancher.

Fig., C'est un coeur pourri, se dit d'un Homme bas et corrompu.

Fig. et fam., C'est une planche pourrie, se dit d'une Personne sur laquelle on ne peut pas compter.

Fig. et fam., Un temps pourri, Un temps humide et malsain.

Fig. et fam., Pourri de vices, Rempli de vices, profondément corrompu.

Fig., Bourg pourri. Voyez BOURG.

POURRIR s'emploie figurément et familièrement dans le sens de Gâter extrêmement un enfant. On le pourrit de caresses.

Le participe passé POURRI s'emploie aussi comme nom, Cela sent le pourri. Il faut ôter le pourri de cette poire. Une odeur de pourri.

pourrir

Pourrir, Il vient de Putrere.

Pourrir quelque chose, Putrefacere.

Se pourrir, Putrescere, Computrescere, Exputrescere, Imputrescere, Cariem trahere, vel induere, Marcescere, Immarcescere.

Laisser pourrir longuement un fumier, Pati veterascere, De stercore dictum a Columella.

Estre pourri et gasté, Macere.

Estre pourri et corrompu de trop grande moiteur, Putrere.

Il sent le pourri, Sentit cariem.

Pourri, Marcidus, Putris, Cariosus, Tabidus.

pourrir


POURRIR, v. act. et neut. POURRITûRE, s. fém. [Pou-ri, ritûre, r forte, 3e lon. 4e e muet au 2d.] Pourrir, actif, altérer, corrompre, gâter: l'eau pourrit le bois. = Neut. s' altérer, se corrompre, se gâter. "Les fruits pourrissent, quand on les garde trop long-tems. = Quelques-uns disent, se pourrissent; mais pourrissent vaut mieux. Desgr. = On dit, Fig. style simple, pourrir dans le vice, y persister. = Membre pourri de l'État, de l'Église, mauvais citoyen; mauvais catholique, homme rebelle aux décisions de l'Église. = En st. prov. on dit, faire pourrir quelqu'un en prison, l' y tenir long-tems. — Ne pas pourrir dans un endroit, n' y pas faire un long séjour.
   POURRITûRE, corruption, état de ce qui est pourri. "Tout ce qu'il mange se tourne en pourritûre.

Synonymes et Contraires

pourrir

verbe intransitif pourrir
1.  Se gâter par décomposition.
3.  Familier. Rester longtemps.
croupir, dormir, se morfondre, végéter -familier: moisir -littéraire: stagner.

pourrir

verbe transitif pourrir
1.  Altérer par décomposition.
2.  Corrompre moralement.
Traductions

pourrir

verfaulen, faulen, vermodern, verwesenrot, putrefy, decaybederven, rotten, vergaan, verrotten, terenבאש (פ'), הבאיש (הפעיל), הרקיב (הפעיל), התעפש (התפעל), טינף (פיעל), נבאש (נפעל), נמק (נפעל), עופש (פועל), פיגל (פיעל), רקב (פ'), רָקַב, בָּאַשׁ, טִנֵּף, הִרְקִיב, הִבְאִישׁbederf, bederwepodrir-sehnít, prohnít, shnítrådneputricorromperse, podrirse, pudrir, pudrirsemädätä, mädäntyämorknaapodrecer, gorarгнить, сгнитьπαραχαϊδεύω, σαπίζωmarcireيَتَعَفَّنُtruliti腐る썩다råtnezgnićruttnaเน่าçürümekthối rữa腐烂 (puʀiʀ)
verbe intransitif
devenir trop vieux, mauvais

pourrir

[puʀiʀ]
vi
[bois, corps] → to rot; [fruit] → to go rotten, to go bad
Ces poires ont pourri → These pears have gone bad.
(fig) [situation] → to deteriorate
vt
[+ fruit] → to rot
(= corrompre) [+ personne] → to corrupt
(= gâter) [+ enfant] → to spoil rotten, to ruin