pourtant


Recherches associées à pourtant: et pourtant

pourtant

adv.
1. (Parfois en corrélation avec et) Exprime une opposition forte avec ce qui vient d'être dit : Elle est célèbre, et pourtant elle est restée simple
malgré cela ; cependant, néanmoins
2. Exprime une opposition entre deux aspects d'une même réalité : Il avait pourtant l'air honnête
cette apparence était trompeuse

POURTANT

(pour-tan) conj.
Pour cela (sens archaïque aujourd'hui tout à fait inusité).
Néanmoins, malgré cela.
Ses écrits [de Juvénal], pleins partout d'affreuses vérités, Étincellent pourtant de sublimes beautés [BOILEAU, Art p. II]
Ajoutez-y la gloire de la vertu ; le monde la craint et la fuit, mais le monde pourtant la respecte [MASS., Pet. carême, Triomphe de la relig.]
Qu'enfin le dieu Terme des Romains ne reculerait jamais ; ce qui arriva pourtant sous Adrien [MONTESQ., Rom. X]

SYNONYME

  • POURTANT, CEPENDANT. Étymologiquement, ces deux mots n'ont rien de commun : cependant veut dire pendant ce temps ; et pourtant signifie pour une si grande chose, pour un tel motif, sens qu'il a toujours dans l'ancienne langue. Mais ces mots se sont rapprochés. Cependant, annonçant que, tandis qu'une certaine chose se montre, se passe, apparaît, une autre contraire a lieu, et pourtant, passant au sens de pour si grand que ce soit, ont pris par là un sens adversatif. Mais dans l'usage il est bien difficile de saisir une nuance entre ces deux adverbes.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Onques vers lui [elle] n'oi [je n'eus] faus cuer ne volage ; Si m'en devroit pour tant mieus avenir [, Couci, XI]
  • XVe s.
    Le duc d'Anjou jeta son avis à aller mettre le siege devant Bergerac, pourtant qu'elle est la clef de la Gascogne [FROISS., II, II, 1]
    Je dis que je n'irois point seul et que je voulois un tesmoin : et pourtant vint avec moy un appellé Robertet [COMM., VIII, 7]
    Ce qu'ils [les Anglais] refuserent, pourtant que ils ne voulurent faire ledit hommage [ID., I, 7]
  • XVIe s.
    Pourtant [pour tous ces motifs], mon filz bien aymé, le plus toust que faire pourras, retourne [RAB., Garg. I, 29]
    Moy qui ay la bouche si effrontée, suis pourtant par complexion, touché de cette honte [MONT., I, 16]
    Il vouloit bien assommer, mais non pas blecer, et pourtant ne combattoit que de masse [ID., I, 323]

ÉTYMOLOGIE

  • Pour et tant, proprement pour si grande chose, pour tout cela. C'est aussi le sens ancien ; et le sens moderne ne commence à se trouver, et encore rarement, qu'au XVIe siècle.

pourtant

POURTANT. adv. Néanmoins, cependant, malgré cela. Il est habile, et pourtant il a fait une grande faute. Voilà pourtant qui est fini. Ce n'est pourtant pas qu'il faille désespérer.

pourtant

Pourtant que, Quoniam, Quia, Quia enim, Quatinus, Quod, Propterea quod, Quippe, Quippe quia, Quoniam quidem, Vtpote.

Cela se fait pourtant que, etc. Eo fit quia in re nostra aut gaudio, etc.

Pourtant que, etc. Actio maluimus iter facere pedibus, qui incommodissime nauigassemus.

Pourtant que, horsmis le païs, il n'y a rien que tu aimes plus que nous, Quoniam tibi amanti patriam amore nos proximi sumus.

Est-ce pourtant que, etc. Eone es ferox quia habes imperium in beluas?

Est-il dit pourtant que tu doives craindre, etc. Crains-tu pourtant, que tu ne puisses, etc. Taménne vereris, vt possis haec contra hortensium contendere?

Je ne dy pas ceci pourtant que tu es present, Ac non quia ades praesens dico hoc.

Non pourtant que j'eusse, etc. Non quo haberem magnopere quid scriberem, sed, vt, etc.

Et ne delaissa pas pourtant d'enseigner beaucoup de gens, Nec eo secius plurimos docuit.

Non point pourtant qu'il ne, etc. Non idcirco quin id vtile esse existimaret.

Les Massiliens ne laisserent pourtant de rien moins à apprester le reste pour, etc. Massilienses tamen nihilo segnius ad defensionem vrbis reliqua apparare coeperunt.

Elle ne laisse pas pourtant estre matiere de rhetorique, si, etc. Nec protinus non est materia rhetorices, si in eadem versatur et alius.

pourtant


POURTANT, conjonct. [Pour-tan.] Néanmoins. Cependant. Il ne se met jamais à la tête de la période, comme ceux-ci peuvent le faire. Il se met, ou devant le verbe, lorsqu' il est précédé de la conjonction et; ou aprês, quand il est seul: "Il ne le fait pas, et pourtant il me l'avait promis. "Je crains sa vivacité: je lui ferai pourtant des reproches. = Dans les tems composés, on le met entre l'auxiliaire et le participe. "Quoiqu'il soit habile, il a pourtant fait une grande faûte. = Dans la phrâse négative, on le met entre ne et pas: "Il ne m'a pas invité: je ne laisserai pourtant pas d'y aller. — Voy. TOUTEFOIS.

Synonymes et Contraires

pourtant

adverbe pourtant
Marque une restriction.
Traductions

pourtant

dennoch, doch, aber, jedochhowever, yet, nevertheless, though, but, stillechter, toch, maar, niettemin, nietאבל (מ יחס), אולם (מ' חיבור), בכל זאת, עם זאת, עִם זֶה, אֲבָל, אוּלָםоднако, тем не менее, хотяεν τούτοις, εντούτοις, όμωςgià, ma, nonostante, però, pureоще然而endnuvielä아직ännu (puʀtɑ̃)
adverbe
malgré cela, cependant

pourtant

[puʀtɑ̃] advyet
Il a raté son examen. Pourtant, il n'est pas bête → He failed his exam, and yet he's not stupid.
mais pourtant → but nevertheless, but even so
c'est pourtant facile! → but it's easy!