près


Recherches associées à près: près de, suivre de près

près

[ prɛ] adv. [ lat. pressus, de premere, presser, serrer ]
1. À une petite distance dans l'espace : Elle habite tout près loin
2. À une petite distance dans le temps : Noël est près ce sera bientôt Noël
À cela près,
cela mis à part.
À peu près,
environ ; presque : Il reste à peu près dix minutes. C'est à peu près fini.
À... près,
sauf, à la différence de, à l'exception de : Le bureau mesure un mètre à quelques centimètres près. C'est vrai à quelques détails près.
De près,
à une faible distance : Ils nous suivent de près. Sa vue de près est excellente. De près, c'est moins joli ; à peu de temps d'intervalle : Une violente explosion a suivi de près la première ; avec attention, vigilance : Surveiller qqn de près ; à ras : Être rasé de près.
prép.
Dans la langue juridique, auprès de : Un expert près les tribunaux.

près de

loc. prép.
1. Dans le voisinage de : Elle habite tout près de son bureau auprès, à côté
2. À peu de distance de, dans le temps : Il est près de minuit bientôt minuit
3. Indique une quantité légèrement inférieure : Les gendarmes ont découvert près de cent kilos de drogue environ, presque
Être près de ses sous,
Fam. être avare.
Ne pas être près de (+ inf.),
n'avoir aucune envie de : Elle n'est pas près de revenir chez eux ; ne pas risquer de : Cette digue n'est pas près de lâcher.
Remarque: Ne pas confondre ne pas être près de avec ne pas être prêt à.

PRÈS

(prê ; l's se lie : prê-z une égnse) adv.
Dans le voisinage de, en parlant de l'espace ou du temps. Il demeure tout près. C'est tout près.
Qu'est ceci, Fabian, quel nouveau coup de foudre Tombe sur mon bonheur et le réduit en poudre ? Plus je l'estime près, plus il est éloigné [CORN., Pol. IV, 6]
Depuis qu'il est logé ici, je ne le vois plus ; et, quand on lui en demande la raison, il répond que je suis trop prés [SÉV., 2 mars 1689]
Ici près, dans cet endroit-ci, qui est voisin. Elle se promène ici près. Près est essentiellement un adverbe, comme le montrent et l'étymologie et l'emploi qu'on en fait.
Près à près, loc. adv. Non loin l'un de l'autre.
Il renferme la ville d'une contrevallation d'arbres étendus tout de leur long et près à près avec toutes leurs branches entrelacées les unes dans les autres [ROLLIN, Hist. anc. Œuvr. t. III, p. 525, dans POUGENS]
Les ennemis avaient disposé les batteries fort près à près sur le haut de leurs retranchements [SAINT-SIMON, 12, 135]
Plusieurs nouvelles arrivèrent à Paris fort près à près [ID., 86, 118]
La nature a donné aux yeux des quadrupèdes.... des cils dont les poils horizontaux et rangés près à près sont comme autant de palissades [BERN. DE ST-P., Harmon. livre II]
À beaucoup près, il s'en faut beaucoup. Il ne se trouve plus autant de lions en Afrique, à beaucoup près, qu'il y en avait autrefois. Voiture a dit à beaucoup près de : Quoique j'aie acheté bien cher votre connaissance, je ne crois pas l'avoir payée à beaucoup près de ce qu'elle vaut, Lett. 99.
À peu de chose près, presque, peu s'en faut. On lui a rendu tout son bien, à peu de chose près.
À peu près. loc adv. Presque. La terre est à peu près sphérique.
Il en arrive [dans les affaires politiques] à peu près comme dans le jeu, où le plus habile l'emporte à la longue [BOSSUET, Hist. III, 2]
Il s'emploie substantivement. Il y a des choses qui ne demandent qu'un à peu près, que des à peu près.
à. .. près, approximativement, en plus ou en moins.
On sent que ces époques ne peuvent être estimées qu'à quelques siècles près [BAILLY, Hist. astr. anc. p. 86]
À cela près, à telle chose près, excepté cela, excepté telle chose.
À une grande vanité près, les héros sont faits comme les autres hommes [LA ROCHEFOUC., Max. 24]
Sévigné, de qui les attraits Servent aux Grâces de modèle, Et qui naquîtes toute belle, à votre indifférence près [LA FONT., Fabl. IV, 1]
Il ne manquait pas de capacité pour l'emploi de premier ministre, à la probité près, qui souvent n'est pas comptée pour beaucoup [ROLLIN, Hist. anc. Œuvr. t. X, p. 322, dans POUGENS]
Ils étaient un peu ivrognes ; à cela près, fort honnêtes gens [LESAGE, Diable boit. 12]
Alors il [Périclès] ménagea moins le peuple, et fut roi, au titre près [CONDIL., Hist. anc. II, 5]
À cela près, loc. adv. Sans s'arrêter à.
Je crains pour Garibalde une haine funeste, Je la crains pour Unulphe ; à cela près, parlez [CORN., Perthar. III, 3]
Tout ce qu'il vous plaira ; je ne suis pas à deux ou trois coups de bâton près [LE GRAND, Galant coureur, sc. 15]
Il n'est pas à cela près, il n'en est pas à cela près, se dit de considérations qui n'arrêtent pas un homme, de dépenses qui ne sont pas assez onéreuses pour qu'il n'y satisfasse pas.
De près, loc adv. à très peu de distance, soit dans l'espace, soit dans le temps.
Et la mort suit de près ces fausses guérisons [CORN., Rodog. III, 6]
Il me semble qu'il lui parle de bien près [MOL., Am. méd. III, 6]
Elle partit des ports d'Angleterre à la vue des vaisseaux des rebelles, qui la poursuivaient de si près qu'elle entendait presque leurs cris et leurs menaces insolentes [BOSSUET, Reine d'Angl.]
C'était une de ses maximes qu'il fallait craindre les ennemis de loin, pour ne les plus craindre de près, et se réjouir à leur approche [ID., Louis de Bourbon.]
Quand on les vit ainsi tous deux combattre de près [FÉN., Tél. XX]
Vous voyez les choses de plus près ; je m'en rapporte à vous [VOLT., Lett. Damilaville, 4 juillet 1767]
Quelquefois la persécution suit de près la calomnie [ID., ib. 19 déc. 1766]
De près, à ras. Couper les cheveux de près. Moucher de près une chandelle. Tondre la brebis de trop près. On supprime quelquefois de.
Vous avez mouché la chandelle trop près [, Dict. de l'Acad. au mot moucher]
Serrer quelqu'un de près, le poursuivre vivement.
Lewis chercha vainement une issue ; il trouva partout l'ennemi, et perdit d'abord deux bataillons ; il était pris tout entier s'il eût été serré de plus près [SÉGUR, Hist. de Nap. XII, 7]
Serrer de près signifie aussi adresser des questions pressantes, gênantes. Menacer de près, être imminent.
Peut-être ce malheur d'assez près te menace [CORN., Agés. II, 7]
Presser de près, presser vivement.
Mais, sans mentir, ma sœur vous presse un peu de près [CORN., Suite du Ment. III, 3]
De près, de fort près, de très près, en communication très voisine. Il approche de fort près le ministre, le prince, le souverain. Voir de près, considérer en s'approchant de près, soit qu'il s'agisse du regard du corps ou de celui de l'esprit.
Cela est assez ridicule que je dise tant de bien de ma fille ; mais c'est que j'admire sa conduite comme les autres, et d'autant plus que je la vois de plus près [SÉV., 2]
Hé bien ! il faut revoir cet enfant de plus près [RAC., Athal. II, 5]
Nous vîmes de près toutes les horreurs de la mort [FÉN., Tél. IV]
J'ai vu de près le Styx, j'ai vu les Euménides ; Déjà venaient frapper mes oreilles timides Les affreux cris du chien de l'empire des morts [CHAULIEU, à Lafare.]
Ils ont cru que je savais des choses particulières d'une cour que j'ai vue de près [Mme DE CAYLUS, Souvenirs, p. 5]
La flatterie vous déguisera tous les objets.... vous verrez votre peuple de trop loin, et vos courtisans de trop près [CONDIL., Étud. hist. III, 5]
On dit de même : observer de près, examiner de près, veiller de près, garder de près.
Et Socrate, l'honneur de la profane Grèce, Qu'était-il en effet, de près examiné, Qu'un mortel par lui-même au seul mal entraîné ? [BOILEAU, Sat. XI]
Mais peut-être qu'aussi.... J'observe de trop près un chagrin passager [RAC., Bajaz. IV, 7]
On avait bien de la peine à les retenir au dedans du camp, où ils étaient gardés de près [FÉN., Tél. XVI]
Je vous préviens que je vous veillerai de si près que je découvrirai le mystère que vous me cachez [GENLIS, Théât. d'éduc. la Lingère, I, 3]
Tenir quelqu'un de près, le surveiller avec soin, lui laisser peu de liberté. Ne pas y regarder de si près, ne pas être minutieux, sévère.
Cette phrase m'a la mine d'être irrégulière ; mais nous n'y regardons pas de si près [MAINTENON, Lett. au duc de Noailles, 14 janv. 1701]
Il [l'abbé de Prades] a été tout ébahi d'être honni à la fois comme déiste et comme athée.... on aurait pu considérer qu'athée est le contraire de déiste ; mais, quand il s'agit de perdre un homme, les bonnes gens n'y regardent pas de si près [VOLT., Lett. Mme Denis, 19 août 1752]
On dit de même : y prendre garde de près, y penser de près.
Il a si mal rencontré en ce commencement, que je crois qu'il y pensera de plus près à l'avenir [MALH., Lett. II, 29]
Si nous y prenons garde de près [PASC., dans COUSIN]
Il y regarde de près, il fait attention aux moindres objets de dépense ou de profit. On dit dans le même sens : Il est bien près regardant. Se voir de près, se battre en duel. Il m'a insulté, mais nous nous verrons de près. Je ne le connais ni de près ni de loin, je ne le connais pas. Ne vouloir entendre parler d'un homme, d'une chose, ni de près ni de loin, n'en vouloir entendre parler en aucune façon. On dit aussi : ni près ni loin.
Cet écrit ne parle ni près ni loin de société [PATRU, Plaid. 6, dans RICHELET]
Ils se touchent de près, ils sont parents.
C'est une personne Qui vous touche de près [MOL., le Dép. II, 2]
On dit dans le même sens : être parent assez près, ou assez près parent.
M. de Limours est parent assez près de M. de Blezac [GENLIS, Ad. et Théod. t. II, p. 452, dans POUGENS]
Il se dit aussi d'un bien moral, d'un intérêt moral.
Votre santé est un point qui me touche de bien près [SÉV., 75]
Omar veut à l'instant par un serment terrible M'attacher de plus près à ce maître invincible [VOLT., Mahomet, III, 1]
On supprime quelquefois de.
L'intérêt vif que je prends à ce qui vous touche près ou loin [SÉV., 13 nov. 1689]
De tant près que, quelque près que.
Et vous, à qui la mort même, de tant près que vous l'ayez vue, n'a jamais pu faire peur [VOIT., Lett. 35]
Terme de marine. Au plus près, dans la direction du vent. Faire route au plus près. Fig.
Il me montra comment, dans un destin contraire, l'homme sage peut toujours tendre au bonheur, et courir au plus près du vent pour y parvenir [J. J. ROUSS., Conf. III]
On dit dans le même sens : Le vent est près, bien près. On gouverne près, on peut tout juste gouverner à l'aide du vent prescrit. Le vent est trop près, on ne peut plus gouverner. Près et plein, dans la direction du vent, mais cependant de telle sorte que les voiles soient bien gonflées. Substantivement.
Un navire fait le plus près, tient le plus près, quand la voilure en fait avec la direction du vent l'angle le plus étroit possible [JAL, ]
Prendre le plus près, diminuer l'angle d'incidence du vent sur les voiles orientées, autant qu'on le peut faire. On dit aussi : près du vent.
Un navire est près du vent, ou se tient près du vent lorsque sa voilure reçoit le vent obliquement et sous un angle plus grand que douze degrés [JAL, ]
10° Près de, prép. qui exprime la proximité. Près du temple.
J'entendis crier au voleur, au feu ; et ces cris si près de moi et si redoublés, que je ne doutai point que ce ne fût ici [SÉV., 20]
Jamais un homme n'a été si près d'être parfait [ID., 200]
Chaque mortel en partage A son bonheur près de soi [VOLT., Usag. vie.]
Enfin j'honore en eux jusques à la folie Qui place près des morts les besoins de la vie [DELILLE, Imag. VII]
Que les vices sont près des vertus ! [GRAFFIGNY, Lett. péruv. 27]
Près est susceptible de degrés de comparaison.
L'éternité me frappe un peu plus que vous ; c'est que j'en suis plus près [SÉV., 30 juin 1680]
Près de l'église et loin de Dieu, se dit d'une personne qui habite près d'une église et qui ne la fréquente pas ; et fig. qui néglige la morale et la religion pour les pratiques. Fig.
Toute perfection est près d'un défaut.... tout usurpateur est près de son cercueil [VOLT., Triumv. IV, 1]
Cet ouvrage est bien près de la perfection, il s'en faut bien peu qu'il ne soit parfait. Fig et familièrement. Avoir la tête près du bonnet, être d'une humeur prompte, se mettre facilement en colère. Être près de ses pièces, n'avoir guère d'argent. On dit quelquefois sans la préposition de : Près l'église, près la maison, Passy près Paris ; mais on ne le dit jamais que quand il s'agit d'un lieu ; par conséquent on ne peut jamais dire : Près lui, près moi, etc. La suppression de la préposition de est encore autorisée dans ces phrases consacrées par l'usage : ministre, ambassadeur du roi près la cour de....
11° Être près de, suivi d'un infinitif, être sur le point de.
Nous sommes plus près d'aimer ceux qui nous haïssent, que ceux qui nous aiment plus que nous ne voulons [LA ROCHEFOUC., Réfl. mor. n° 321]
Un vieillard près d'aller où la mort l'appelait [LA FONT., Fabl. IV, 18]
Comme on ne connaît l'importance d'une action que quand on est près de l'exécuter [ID., Psyché, I, p. 82]
Croyez-moi, plus j'y pense, et moins je puis douter Que sur vous son courroux [d'Athalie] ne soit près d'éclater [ID., Ath. I, 1]
12° En comparaison de.
Et près de vous ce sont des sots que tous les hommes [MOL., Tart. I, 6]
....Seigneur, je cherche, j'envisage Des monarques persans la conduite et l'usage ; Mais à mes yeux en vain je les rappelle tous ; Pour vous régler sur eux, que sont-ils près de vous ? [RAC., Esth. II, 5]
Près de leurs passions [des rois] rien ne me fut sacré [ID., Athal. III, 3]
Il est si prodigieusement flatté dans toutes les peintures que l'on fait de lui, qu'il paraît difforme près de ses portraits [LA BRUY., VIII]
13° Presque. Il y a près de deux heures que je l'attends.
Près de mille barques chargées de vivres et de tout ce qui est nécessaire à une armée [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 216, dans POUGENS]

REMARQUE

  • Pour se rendre compte des locutions à beaucoup près, à peu près, à cela près, il faut considérer à.... près comme une préposition composée signifiant manquant. Je ne suis pas aussi riche que vous, à beaucoup près (beaucoup manquant) ; je suis à peu près aussi riche que vous (peu manquant) ; il fut roi, au titre près (le titre manquant).

SYNONYME

  • 1. PRÉS DE, AUPRÈS DE., Près de exprime la proximité aussi bien dans l'espace que dans le temps. Auprès de n'exprime la proximité que dans l'espace.
  • 2. PRÉS, PROCHE.
    Près est l'expression ordinaire, celle qui a la signification la plus étendue ; c'est la seule qui se dise du temps aussi bien que du lieu. Proche est, proprement, un adjectif ; aussi ne s'emploie-t-il qu'avec le verbe être. On arrive près d'un lieu ; on est proche d'un lieu, ou un lieu est proche d'un autre [LAFAYE, ]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Cist [ceux-ci] nous sont près, mais trop nous est loin Charles [, Ch. de Rol. LXXXV]
    Ne loin ne près ne peut vedeir [voir] si clair [, ib. CXLVII]
    Ce sent Rolanz que la mort li est près [, ib. CLXV]
    Plus près d'ici pourrez trover les Frans [, ib. CXCII]
  • XIIe s.
    Près sont païen le trait à un archier [, Ronc. p. 57]
    Près est de mort. n'en aura garison [, ib. p. 200]
    Le sang [il] lui trait du cors près de demi bassin [, ib. p. 195]
    Près [ils] ne m'ont mort [ils m'ont tué presque] [, Couci, XI]
    Et quant je plus sui loinz de sa contrée, Tant est mes cuers plus près et ma pensée [ID., ib. XVII]
  • XIIIe s.
    D'ilec à douze liues près, seoit la cité de Rodesta [VILLEH., CLVIII]
    [Les Allemands] Surent près d'aussi bien le françois de Paris [que les gens du lieu] [, Berte, V]
    Onque mais de si près [ils] ne purent aprocher [, ib. XI]
    En a-il ja passé près huit ans et demi [, ib. LXXI]
    Et maint autre baron qui de près l'ont suivi [, ib. LXXXIX]
    Sauriez-vous ci près maison ne casement ? [, ib. CX]
    Aiderai vous à grant bosoing, Ou seit de près ou seit de loing [, Lai del desiré]
    Les cambres près à près estoient [, Fl. et Bl. 2369]
    Si doit on siuir [suivre] le [la] volenté du mort au plus près qu'on pot [BEAUMANOIR, XII, 50]
  • XIVe s.
    Il sont venu bien près de leur entencion [, Bibl. des chart. 3e série, t. II, p. 262]
    Mais ma chemise m'est plus prez certainement Que ma cote ne fait [, Guesclin. 17227]
  • XVe s.
    Ils assiegerent le chasteau au plus près qu'ils purent [FROISS., I, I, 21]
    [Le duc d'Anjou] s'en vint mettre le siege devant la ville et le chastel de Lourdes ; adonc se douta grandement le comte de Foix du duc d'Anjou, pour ce que il le vouloit voir de si près [ID., II, III, 9]
    Ma lettre escrivi et scellay, Et à mon amy l'enveai, Qui la lut et trois jours après, Petit loing ou petit plus près, Me rescrivi en tel maniere [E. DESCH., Poésies mss. f° 491]
    Nous estions près les ungs des autres comme de quatre lieues au moins [COMM., IV, 8]
  • XVIe s.
    L'homme près mort a [le remede] quelquefois remis En sa santé, le gardant de ruyne [J. MAROT, V, 269]
    Laissans leurs cappes sus une treille, au plus prez, ils commencearent.... [RAB., Garg. I, 27]
    Ainsi, peu près, au juge devisay [MAROT, I, 260]
    ...on void mainte qui brague, Qui beaucoup près n'est point si bonne bague [ID., I, 405]
    Gaillards et fiebvreux, la mort nous est egualement prez [MONT., I, 78]
    À peu prez [MONT., I, 190]
    Qui regardera de bien prez à ce genre de gents, il trouvera... [ID., I, 147]
    En credit prez de l'empereur [ID., II, 36]
    Ils ont esté bien prez de veoir son vray et naturel visage [de la mort] [ID., II, 51]
    C'est une chose quy vous touche de près [MARG., Lett. 124]
    Quand elle fut à quatre ou cinq jours près [quand il n'y eut plus à passer que quatre ou cinq jours] [LA BOÉTIE, Bradam. 486]
    En execution et hard esse Caius n'approcha point à beaucoup près de Cleomenes [AMYOT, les Gracq. et Agis et Cléom. 10]
    Chascun estant habile à remarquer les fautes d'autruy, et, suivant le proverbe, voyant beaucoup de loin, et rien estant près de la chose [BOUCHET, Serées, II, p. 223, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. près ; ital. presso ; du lat. pressum. pressé (voy. PRESSER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    PRÈS.
    10° Ajoutez :
  • Au plus près de, s'est dit, en dehors du langage de la marine, pour signifier qu'on est le plus qu'il est possible fidèle à.
    Nous avons cherché à remplir notre mandat au plus près de notre conscience [, Proclamation du conseil des États suisses du 8 avril 1872, dans Journ. offic. 12 mai, p. 3166, 1re col.]

près

PRÈS. adv. de lieu. À petite distance, à proximité. Demeure-t-il loin? Non, il demeure tout près.

Ici près, Dans le voisinage. Il se promène ici près.

PRÈS est aussi adverbe de temps. Je ne puis vous faire ce travail pour demain : c'est trop près.

PRÈS DE, loc. prép. À proximité de, dans l'espace ou dans le temps. S'asseoir près de quelqu'un. Être logé près de l'église. Il est logé près d'ici. Il a approché fort près du but. Nous sommes près du temps de la moisson, près des vendanges, près de l'hiver. Il n'est pas près de finir. Quand il se vit près de sa dernière heure, près de mourir, près d'être condamné. Il est près de midi. Nous voilà bien près du moment décisif. Cet événement est encore trop près de nous.

Fig., Cet ouvrage est bien près de la perfection, Il s'en faut bien peu qu'il ne soit parfait.

Fig. et fam., Avoir la tête près du bonnet, Être d'une humeur prompte et se mettre en colère pour peu de chose.

Fig. et fam., Être près de ses pièces, N'avoir guère d'argent. Il signifie aussi Être avare.

Quoique Près doive régulièrement être suivi de la préposition De, lorsqu'il fait office de préposition, cependant il est d'usage de supprimer celle-ci dans certaines locutions. Être logé près le Palais-Royal. Neuilly près Paris. Il demeure près la porte Dauphine. Ambassadeur de France près le Saint-Siège.

PRÈS DE s'emploie encore dans la signification de Presque. Il y a près de vingt ans que cela est arrivé. Il a été près de deux heures à étudier à travailler, à dîner. Il a reçu près de mille francs. Son armée était de près de cinquante mille hommes.

DE PRÈS, loc. adv. D'une petite distance, à peu de distance. Mettez-vous là pour voir, pour regarder de près, de plus près. Vous avez serré le mur de bien près. Combattre de près. Raser de près.

Serrer quelqu'un de près, Le poursuivre à peu de distance.

Tenir quelqu'un de près, Le surveiller avec soin, lui laisser peu de liberté, ne point lui donner de relâche. Il faut tenir de près ce jeune homme, ce domestique. C'est un homme qu'il faut tenir de près, si on veut en obtenir quelque chose.

Je ne connais cette personne ni de près ni de loin, Je ne la connais en aucune manière.

Fig. et fam., Il ne veut en entendre parler ni de près ni de loin, se dit d'une Personne qui ne veut entendre parler en aucune façon de quelqu'un ou de quelque chose.

Fig., Cette chose le touche de près, Elle est pour lui d'un grand intérêt.

Fig., Ils se touchent de près, ils sont parents de fort près, Ils sont proches parents.

Fig. et fam., Il y regarde de près, Il fait attention aux moindres objets de dépense ou de profit.

À CELA PRÈS, À..... PRÈS, loc. adverbiales. Cela excepté. Il est un peu fantasque; mais, à cela près, c'est un aimable homme. À une grande vanité près, c'est un homme charmant. Le devoir de cet élève est bon, à cela près qu'il s'y trouve quelques fautes d'orthographe. J'ai été payé à cent francs près. Ce capitaine avait sa compagnie au complet, à deux hommes près.

À peu de chose près, Presque, peu s'en faut. On lui a rendu tout son bien, à peu de chose près. Ces deux étoffes sont de même prix, à peu de chose près.

À beaucoup près, Il s'en faut beaucoup. Je ne suis pas si riche que lui à beaucoup près.

À CELA PRÈS signifie aussi Sans s'arrêter à cela. Ne laissez pas de conclure votre marché, à cela près.

Dans le même sens, Il n'est pas à cela près, il n'en est pas à cela près, Cela n'empêchera pas qu'il ne fasse ce qu'il a résolu, qu'il ne passe outre. Ces locutions signifient aussi C'est une dépense peu onéreuse pour lui. Il vous donnera les deux cents francs que vous demandez, il n'est pas à cela près.

À... PRÈS, Approximativement, en plus ou en moins. On ne peut dater ce manuscrit qu'à un demi-siècle près.

À PEU PRÈS, locution adverbiale qu'on emploie indifféremment avant ou après les termes qu'elle sert à modifier et qui signifie Presque, environ. Cela s'entend à peu près dans le sens que vous dites. C'est la même chose à peu près. Il a à peu près cinquante mille francs de rente. Il a cinquante mille francs de rente ou à peu près.

Il s'emploie aussi substantivement. Son travail laisse à désirer, il se contente de l'à peu près. Cette traduction n'est pas assez exacte, ce n'est qu'un à peu près.

Un à peu près, Sorte de jeu de mots, de calembour.

pres

Pres, ou Aupres, Ad, Prope, Secundum, Iuxta.

Pres de la maison, Prope ab domo, et Prope domum, vel iuxta.

Aupres de la ville, In vicinia vrbis.

La voici tout pres, Eccam, adest propinque.

La guerre est tout pres de nous, In ceruicibus bellum.

Tout pres de l'ennemi, Quamproxime hostem.

Cela est plus pres de la verité, Id propius fidem est, vel Propius vero est.

Allons chez nous, c'est le lieu le plus pres où tu puisses changer de robbe, Eamus ad me, ibi proximum est vbi mutes.

Estre pres, Astare ad tumulum.

Estre aupres, Assistere, Adesse.

Estre fort pres, Versari in vicinitate.

Ils sont icy pres, In propinquo sunt.

De pres, Cominus.

Se combatre de pres, Ex propinquo praeliari.

A regarder de pres, Ad manum intueri.

Plus pres, Propior et hoc propius.

Du costé que chacun estoit le plus pres, Qua cuique proximum erat.

¶ Je me suis de plus pres que les autres ne me sont, Proximus sum egomet mihi.

Il n'y a rien qui luy touche de plus pres, Nihil habet aliud magis ex sese, et maius.

¶ A peu pres, Tantum non, Pene, Fere, Propemodum.

prês


PRêS, prép. [Prê, ê ouv. et long; devant une voyèle, prêz.] Cette préposition marque proximité, ou de tems: il est prês de midi; ou de lieu: prês l'Église; prês du feu, etc. = Elle est susceptible de degrés de comparaison: plus prês, le plus prês, três-prês. = Elle se joint à des adverbes, qui la précèdent: fort prês, trop prês, aussi prês, extrêmement prês. = Quand prês est prép. de lieu: elle régit le génitif ou l'acusatif: prês de vous, prés la ville; le 1er est le meilleur; et avec les persones, on n'emploie pas le second. Pour les verbes, il régit de et l'infinitif. "Il est prês de mourir; il n'est pas prês d'avoir achevé.
   Rem. M. Wailly, d'aprês l'Acad. remarque que prês et proche, dans le discours famil. peuvent n'être pas suivis de la prép. de, (ou autrement peuvent régir l'acusatif) quand ils ont pour régime un substantif de plusieurs syllabes. Il loge prês ou proche le Palais royal. Mais ils prènent toujours de (ou autrement ils régissent le génitif) quand ils ont pour régime des monosyllabes; prês de lui, proche de vous.
   Prês est tantôt précédé, tantôt suivi de cette prép. de. "Ce qui est beau de loin, ne l'est pas toujours de prês. "Loin de vous je m' ennuie; prês de vous je suis content. Wailly. Il est à remarquer que quand de précède, prês est adverbe; et que quand de suit, prês est préposition. = Quelquefois, contre l'ordinaire des prépositions, il se met aprês le nom qu'il régit. "À~ cela prês, à peu prês. "Il est honête homme, à son humeur prês. "Ils sont d'acord, à deux louis prês. — Dans ces ocasions, le nom régi se met aprês à et devant prês. "Selon tous les Historiens, à, Léti prês. D'Avr. c. à. d. excepté Léti. "Votre lettre est trop longue; elle vous a fatiguée: à cela prês, elle a bien tenu sa place dans nos tranquiles amusemens. Sév. = À~ cela prês est quelquefois suivi de la conjonction que; "Ne vous semble-t-il pas entendre le Dramaturge par excellence; à cele prês cependant, que Prousas parle en vers élégans, et que le Dramaturge est énemi par principe et par prudence de la Poésie. Ann. Litt. = Quelquefois~ aussi, il se dit sans régime; n'être pas à cela prês, ne se pas mettre en peine de. "Son mauvais goût se montre assez dans la préférence qu'il ôse doner à Sémiramis (de Voltaire) sur Athalie. Aux yeux de bien des Lecteurs, ce jugement aura l'air d'un blasphême, mais l'Orateur n'est pas à cela prês. Ann. Litt. c. à. d. cela n'empêche pas qu' il ne pâsse outre. Acad.
   Rem. Du tems de Vaugelas, plusieurs pensaient qu'à peu prês était une de ces façons de parler que l'usage autorisait contre la raison, et qu'il falait dire à fort prês, ou à plus prês, pour exprimer le sens qu'on avait en vue. Que ce sentiment fût fondé, ou non, il n'a pas fait fortune, et l'usage a toujours été de dire, à peu prês. "Je vous ai raporté à peu prês, à peu de chôse prês, la substance de cette harangue.
   À~ peu prês est souvent employé pour environ. "Je lui ai payé à peu prês cent écus. "Nous avons fait à peu prês dix lieûes.
   Prês ne s'acomode qu'avec peu et beaucoup, jamais avec plus et moins, ni même avec bien, signifiant beaucoup. On ne dit, ni à plus prês, ni à moins prês. Ôn dit; il n'est pas aussi savant à beaucoup prês, et non pas, à bien prês.
   Auprês de, pour au prix de. Voyez AUPRêS.
   Prês à prês est tantôt adverbe sans régime; il faut les semer prês à prês; tantôt préposition, régissant de. "Prês à prês l'un de l'aûtre.
   REM. Prês de et prêt à ont des sens diférens: le premier signifie, sur le point de: il est prês de partir; le second, préparé à: il est prêt à partir. Plusieurs Auteurs et des plus hupés, emploient le dernier dans les deux sens, mais avec la prép. de pour régime. "Lorsqu'elles se virent prêtes (prês) d'en être ataqués. Orig. des Lois. "Elle est prête d'acoucher. Sév. = M. de Voltaire, sur ce vers de Corneille:
   Si prês de voir sur soi fondre de tels orages.
prétend que prês de voir, n'est pas français, que prês de, veut absolument un substantif aprês lui et non pas un infinitif. M. de Volt. a tort... Prês de suivi d'un infinitif, se trouve dans nos meilleurs Écrivains; et ce qu'il y a de plus singulier, c'est qu'en voulant confirmer par des exemples la loi qu'il promulgue de son autorité, il en aporte un qui proûve précisément le contraire de ce qu'il prétend; car voici ses deux exemples: prês de la ruine, prês d'être ruiné. Ann. Litt. * Il dit ailleurs, prête de, pour prês de: "Le Roi avoit demandé la Bulle, pour prévenir un schisme: elle fut prête d'en causer un. Il falait, prês d'en causer. = Fénélon dit mieux: "Adraste, prês d'être surpris, fait semblant de retourner sur ses pas. Télém. = * M. Targe dit, prês à, ce qui est une faûte d' un aûtre genre: "Cet évènement alarma l'Empereur, qui se voyoit près à entrer en guerre avec les deux Courones. Hist. d'Angl. par Smollet. Il faut, prês d'entrer. * Crébillon dit prêt avec les deux régimes, de et à.
   Aussi prêts d'y périr, qu'à fondre sous les eaux.
Il faut, prês d'y périr et de fondre.

Synonymes et Contraires

près

Traductions

près

nahe, beiläufig, dabei, daneben, nebenan, nebenbei, nebenher, dichtnear, close, nearby, close to, nigh, up to, about, closely, contiguouslydichtbij, daarnaast, ernaast, hiernaast, nabij, indenabijheid, in de nabijheidקרוב (ז), קָרוֹבlangsaan, na, nabynær, nærheden, tætκοντάapude, proksimecercavicino, presso, accantonær, tettbliskoperto, juntamente, junto, renteaproapeблизкоnär, nära, tättkaribuبِجَانِب, قَرِيبٌblízkolähelläblizu, pokraj近くに가까이, 가까이에ใกล้, ชิดกันyakın, yakınındagần接近, 關閉 (pʀɛ)
adverbe
1. à une petite distance C'est tout près. voir qqch de près
2. presque, environ Il est à peu près minuit.

près

[pʀɛ] adv
(pas loin)near
tout près → nearby
J'habite tout près → I live nearby.
près de → near
Il habite près de la poste → He lives near the post office.
Assieds-toi près de moi → Sit down next to me.
près d'ici → near here
Est-ce que c'est près d'ici? → Is it near here?
de près → closely
Il a regardé la photo de près → He looked closely at the photo.
(autres locutions) près de (= environ) → nearly
Il y avait près de cinq cents spectateurs → There were nearly 500 spectators.
à qch près
à 1kg près → to within about 1kg
On n'est pas à un jour près → One day won't make any difference., One day either way won't make any difference.
à peu de choses près → more or less
à cela près que → apart from the fact that
être près de faire → to be on the point of doing
Il était près de le dénoncer → He was on the point of informing on him.
ne pas être près de faire qch → to be not about to do sth
Je ne suis pas près de lui pardonner → I'm not about to forgive him.